RSS
RSS



 

 :: Premier pas~ :: Présentation :: Présentations terminées Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

William Heartill (Terminée)

avatar
Messages : 34
Date d'inscription : 30/10/2017
Cauquema timide et Tsuophile
Voir le profil de l'utilisateur




William Heartill
Cauquema timide et Tsuophile
Mar 31 Oct - 23:55
▬ MA PRESENTATION
PHRASE PERSONNALISÉE
PRÉNOM • William
   NOM • Heartill
   SEXE • Masculin
   ÂGE • 24 ans
   NATIONALITÉ • Japonais

   ESPECE • Cauquema
   CLASSE • Esclave rebelle en fuite
   PROFESSION • Aucune, mais adore faire de la pâtisserie.
   
   DON(S) • Influencer les émotions via les rêves: En posant ses doigts sur les tempes d'une personne, il fait naitre des arcs électrique bleuté via lesquels il fait circuler des émotions, positive ou négative. Il peut donc apaiser ou stresser une personne dès que celle-ci dors.

   LIMITATION(S) • Il est obligé de toucher la personne et que cette dernière soit dans une phase de sommeil paradoxale.

Plus il utilise son don, plus il se perd dedans et a l'impression de vivre hors de son corps, un peu comme s'il se regardait vivre de l'extérieur. Ceci impacte donc ses propres émotions, comme si elles ne lui appartenaient plus.  

   FEAT• Hijikata Toushirou - Gintama
 
DESCRIPTION PHYSIQUE ET CARACTÈRE


Physique:

Physiquement, il est assez banal. Il mesure 1m72 pour 70 kilos. Il a les cheveux court et noir tout comme ses yeux, bien que ces derniers aient des reflets gris. Il a une peau plutôt pâle, parsemée de quelques cicatrices, certaine faites par lui et d'autre due à la vie. Les plus visibles sont sur ses avants bras, marque de mutilation passée et présente, c'est pour cela qu'il porte toujours des manches longues. Beaucoup pourraient vous dire qu'il est bel homme, si seulement son visage était moins neutre et aussi inexpressif. Certain dise même qu'il ressemble à un chaton effrayé par moment, la peur se lisant ouvertement dans ses pupilles. C'est effectivement le cas, car même s'il n'ose pas s'énerver ou qu'il n'ose pas dire son mal-être, tout se lit dans son regard. Il peut évidement sourire, mais la plupart du temps c'est uniquement pour rassurer une personne ou pour faire semblant que tout vas bien. Il a régulièrement des cernes, du au manque de sommeil.

Que dire de plus? Il n'a rien d'exceptionnel, il a tout ce que les autres ont au point de vue physique, même s'il reste plus que banal. Peu de gens le remarque dans la rue et ceci lui va très bien. La seule chose qui ressort réellement sont ses yeux et son visage plutôt agréable à regarder. Ce n'est pas un sportif, il n'a donc ni abdominaux voyant, ni des biceps bien développé. Non, son corps représente plutôt la douceur, le calme. Mais il reste tout de même un homme, il est donc tout de même un minimum robuste. L'on pourrait ajouter qu'il est assez bien proportionné, aucune anomalie physique.

Il a, comment beaucoup de personne, un petit côté séducteur, du moins quand il prend soin de lui. C'est d'ailleurs quelque chose qui a beaucoup d'importance dans sa vie, le paraitre. Car même s'il est mal à l'aise avec les autres, il a envie de plaire.  

Caractère:

Suite à une fort dépression qui dure depuis des années ainsi qu'à plusieurs traumatismes qu'il a vécu, il a certaines séquelles psychologiques. La première est évidemment qu'il voit toujours les choses du mauvais côté et qu'il a tendance à s'isoler et à s'éloigner des autres. Il stress rapidement quand il est en société et se sent mal au contacte des autres. S'il y a trop de monde ou que quelqu'un envahit un peu trop son espace, il peut faire des crises d'angoisses et se sentir envahit. Il devient rarement agressif dans ces cas là, mais se renferme sur lui-même, sans vraiment savoir comment réagir, il se mue alors dans le silence. Les crises d'angoisses se résument assez facilement; il peine à respirer et commence à voir trouble, il a envie de hurler et pourtant rien ne sort, elles peuvent être accompagnée de crises de larme incontrôlable.
Mais ceci ne se produit que quand il se sent totalement acculé et qu'il n'arrive plus rien à gérer au niveau émotionnel.

Il peut également avoir des crises de dissociation avec perte de mémoire. En résumé, son cerveau se déconnecte pendant quelque minutes, une heure maximum. Ce qu'il fait pendant ce temps là, il ne s'en souvient pas. Ceci peut être de simple chose, comme se lever et sortir se balader, tout comme se faire du mal. Dans ces phases il n'est plus lui même, il devient quelqu'un d'autre. Ses peurs s'en vont et il peut se montrer très entreprenant, les barrières tombent. Il a également parfois l'impression qu'on le persécute, que ses proches se liguent contre lui. Dans ces moments là, il se sent seul, incompris et abandonné. Il stress énormément quand il y a des inconnus près de lui, s'étant fait agressé par un homme quand il était plus jeune. Donc il a des réactions assez extrême quand quelqu'un, par exemple, lui demande l'heure dans la rue, il a tendance à esquiver les personnes. Il ne sait pas vraiment gérer le stress, ni les relations social, sa seule défense est donc l'isolement le plus totale dans ces cas là ainsi que se plonger dans la drogue, dont il devient de plus en plus dépendant.

Sinon, même s'il n'est pas quelqu'un de très souriant, il a envie d'aider les autres. Il faut juste qu'il les connaissent un minimum. Il peine à s'épanouir, mais souhaite progresser et "guérir". Se perdre en lui même lui fait extrêmement peur tout comme ses crises de démences. Il n'aime pas le regard que les autres peuvent lui porter pendant ces moments là. Il a en quelque sorte peur du regard des autres ce qui l'amène à parler peu de ses problèmes ou de ses angoisses. Il dira toujours que tout va bien, même si c'est loin d'être le cas.

Il est loin d'être quelqu'un d'innocent, comme tout le monde il a des envies et des besoins. C'est juste que sur ce plan là il préfère rester discret. Ce n'est pas vraiment de la timidité, mais il peine à aborder les gens. Il peut essayer de le faire, mais ce sera toujours de manière maladroite. Il aime que les choses soient claire. Il sera donc toujours étonnement franc quand cela concerne une relation. Il n'aime pas les gens trop directe, ceci le perturbant. Mais comment dire... il souhaite avoir des relations et essaie de tout faire pour vaincre ses difficultés.



 
HISTOIRE


Je suis né, comme la plupart des gens, dans une famille aimante et normal. Rien de bien extraordinaire. Mes parents s'étaient rencontrés quelques années plus tôt et s'étaient séduits pour finir par se marier. Ils ont toujours désiré un fils et ils l'ont eut. Mon enfance ne vaut pas vraiment la peine d'être évoquée, tout était normal et paisible à souhait. Une enfance agréable, pleine de jeux, de rires et d'amour. Ma mère était la plus belle des femmes à mes yeux, la plus tendre et la meilleure cuisinière. C'est elle qui m'a donné la passion pour la pâtisserie, car oui, je suis assez gourmand au niveau des sucreries. Mon père était chaleureux, bien que très pris par son travail. Mais tout ceci est révolu à présent, je ne veux plus y penser. Les moments de paix et de joie sont derrière moi. Je n'ai pas non plus très envie de vous partager le pourquoi, mais je crois que j'y suis obligé.

Vers mes 16 ans, alors que je sortais avec des amis, un chauffard ivre nous renversa. Deux de mes camarades perdirent la vie et moi je fus emmené d'urgence à l'hôpital avec mon dernier ami encore en vie. J'avais une hémorragie interne et plusieurs fractures, l'on du alors me transfuser du sang afin de me sauver la vie. Il y eut plusieurs opérations et l'on pu miraculeusement me sauver. Mais... car oui il y a toujours un "mais" dans ce genre d'histoire. L'on ne m'a pas transfusé du sang humain, mais du sang d'ogre. Maintenant vous vous dites... comment est-ce que cela est possible? Et bien un ogre, voulant rendre dépendant plusieurs humains avait fait don de son sang. Je guéris doucement, mais j'étais en manque... de plus en plus en manque. Je voulais du sang d'ogre, sans le savoir.  Les premiers temps étaient atroce, horrible même, je ne comprenais pas. J'étais régulièrement mal et aucun médicament ne pouvait m'aider. Je devenais de plus en plus fou, de plus en plus agressif. Je ne saurais pas comment vous décrire mon état, imaginé tout simplement vivre en enfer.

Mes parents s'inquiétaient de plus en plus pour moi et mon père commença à se poser des questions sur ma santé mental. Il doutait de moi et pensait avoir raté quelque chose. Je pensais qu'il parlait de mon éducation mais non. Il me pensait simplement fou. Sans en parler à ma mère et me promettant de m'aider contre mon mal-être apparent, il m'emmena à AGC. Confiant je le suivis et je n'imaginais pas ce qu'il allait me faire vivre. Il me fit passer sous PRP. Je ne comprenais pas, je souffrais, je voulais mourir... disparaître. Il s’attendait à ce que je deviennes un Psycho... mais non, je devins un Cauquema. Il ne cacha pas sa surprise et sa joie. Il était persuadé que je savais quelque chose par rapport à cette transformation, mais non je ne comprenais pas. J'appris plus tard que ce n'était pas pour mon bien qu'il avait fait tout ça, mais juste pour garder son travail. Ayant échoué plusieurs expériences il se devait d'en réussir une et j'étais le cobaye idéal à ses yeux, pourquoi ? Je l'ignore. Pour moi, il était simplement devenu complètement cinglé, entre le stress et les expériences inhumaines qu'il devait mener... il n'était pas le genre d'homme fait pour cela.

L'on me garda à AGC pour m'étudier, espérant trouver des réponses, mais je n'en avais aucune à donner et ils n'en trouvèrent aucune. J'étais un Cauquema à présent, que je le veuille ou non. Cette nouvelle vie ne me plaisait pas et je ne me doutait pas encore que je n'avais pas touché le fond. Un soir, un des scientifiques de garde fit la pire chose que j'aurais pu imaginer. Il abusa tout simplement de moi, me marquant psychologiquement à vie. Je préfère éviter de donner des détails, ceci étant bien trop douloureux. Comment cela a-t-il pu arriver? Où est partie mon innocence? Plus je passais du temps là-bas, plus je perdais goût à la vie. Mais la chose positive, c'est que je pouvais tester, apprendre mon don. Il faut toujours trouver quelque de positif non ?

Un jour alors que mon père s'occupait de moi, je lui demandais à voir ma mère. Je le suppliais déjà depuis un moment. Mais il n'en avait pas le droit. Je sentais les remords peser sur lui. Il se sentait mal d'avoir fait ça à son propre fils. Il s'arrangea donc pour faire entrer ma mère dans AGC dans le plus grand secret et quand cette dernière appris mon sort, elle ne le supporta pas. Elle se retourna contre mon père et avec la force d'un mère elle me libéra. Elle se battu contre mon père et réussis à m'emmener loin de cette endroit. Très loin. Mais tout est si trouble dans ma tête. Je ne me rappel de rien. Je voulais juste être avec elle, retrouver ma vie d'avant. Je le pouvais non? Maintenant que je ne ressentais plus l'envie de boire du sang d'ogre... tout était possible n'est-ce pas? Alors pourquoi tout a du tourner aussi mal? AGC n'est pas si simple à quitter. Non, loin de là... Malgré les souvenirs troubles, je me souviens que nous arrivions tant bien que mal à la sortie de l'agence. Ma main dans celle de ma mère, chaude et agréable, rassurante même. Puis nous passions la porte... nous la passions... Si seulement il n'y avait pas eux ces coups de feu. Je sentis les doigts de ma mère se figer puis lâcher les miens. Je m'y accrochais encore pourtant, alors pourquoi est-ce qu'elle tombait à terre? Pourquoi est-ce qu'elle saignait? Pourquoi donc? Je la vis s'écrouler et je me retournais, voyant un agent de sécurité armé, c'était lui, lui l'assassin de ma mère. Il s'approchait de moi pour me récupérer, me hurlant dessus que je n'avais pas à sortir d'ici. Non.. c'est moi qui voulait hurler, mais rien ne sortit.

Mon père intervint à ce moment, lui barrant la route. Furieux de voir sa femme à terre, me criant de fuir. Ce que je fis sans réfléchir. Je rassemblait mon courage et me mit à courir. Courir aussi vite et aussi loin que je le pouvais. Je sentais les larmes couler le long de mes joues. Je me sentais fatigué, comme dans un rêve. Rien n'était réel n'est-ce pas? Je ne me retournais pas, je continuais de courir sans me rendre compte que j'étais en sécurité.

Comment expliquer ces événements si troubles pour moi. Je peux essayer de les résumer. Mon père était devenu fou... Ma mère quant à elle, faisait partie des inflexibles. Elle avait épousé mon père pour obtenir des informations. Je n'étais donc pas né dans une famille parfaite, je n'avais pas été le fils tant désiré? Mais s'il y a une chose dont j'étais sur, c'était que ma mère m'aimait plus que tout. J'appris plus tard que mon père était assez haut placé dans l'agence, c'est ainsi qu'il avait pu faire entrer ma mère. Mais elle n'était pas venu seule, connaissant le travail de mon père, elle se doutait de ce qu'il avait fait de moi. Elle était venue pour me libérer et avait demandé de l'aide à son groupe rebelle. Je n'avais d'ailleurs pas été le seul à être libéré cette nuit là je crois. Ils ont profité de la brèche pour faire sortir plusieurs Psychos et autres créatures. Je sais que ce sera dur à me comprendre en lisant ces lignes. Je sais que je m'embrouille et j'en suis désolé.

Quoi qu'il en soit, je passais quelque temps avec les inflexibles, qui m'aidèrent à me remettre un peu sur pied. Mais rien à faire, tous ces événement m'ont plongé dans une rude dépression. Tout ce qui c'était passé depuis l'accident n'avait pas pu exister, tout n'était qu'un cauchemar non? Je préférais m'isoler, gardant contacte avec les inflexibles et essayant de me rapprocher des Ghosts, voulant tout simplement disparaître de ce monde. Je ne savais pas ce que je recherchais. Je ne savais plus. Mais je grandis, des années passèrent... et me voilà aujourd'hui avec tous mes problèmes psychique, mes capacités que j'ai pu exploité, renforcer. Mais rien n'est finit, je vis encore en enfer. Ma dépression m'ayant poussé dans mes plus profond retranchements... je me perds, je me fige... je me mutile. J'ai beaucoup de cicatrices à présent, de plus en plus profonde. Je crois même avoir fait une tentative de suicide, mais les Inflexibles étaient encore là pour me sauver. Chaque jour est un cauchemar, j'aimerai hurler... hurler si fort pour que l'on entende ma peine, mais rien ne sort... plus rien ne sort.

Je vis à présent dans la rue, à la fuite de tout, voulant tout de même rester libre, car je connais le sort qui m'est réservé... celui d'esclave et ceci je ne l'accepterais pas. Je cherche absolument des solutions à mon mal être, essayant de me rendre utile pour les différents groupes rebelles... Je n'en fais partie d'aucun. Une des solutions c'est d'aider les animaux des rues, d'ailleurs un chat blanc semble m'avoir adopté et me suis un peu partout... de manière très original je l'ai appelé Snow. Il m'apaise et m'aide à me sentir mieux. Je suis d'un certain côté accros aux médicaments, mais il est dure de s'en procurer, alors je préfère fumer, ceci est inutile et assez débile, mais dans un sens ça me libère, j'ai l'impression de faire quelque chose pour moi, car c'est un peu tout ce qu'il me reste... essayer de prendre soin de moi.  


 
PHRASE PERSONNALISÉE
PRÉNOM • Zay
   ÂGE • 26 ans

   DOUBLE-COMPTE • DC de Morgan
   VOTRE PRÉSENCE SUR LE FORUM • Régulière
   COMMENT AVEZ-VOUS TROUVÉ LE FORUM • Bien
   AUTRE • Poulet
   CODE DU RÈGLEMENT •
 

   

° CODAGE PAR DITA | EPICODE °







Invité
Invité
Mer 1 Nov - 17:40
Re bienvenue à toi o/

Un ami de la pâtisserie Je crois que l'on va bien s'entendre sur ce sujet 8D

J'aime beaucoup ta fiche en tout cas, ton perso a un beau vava et l'histoire est touchante.
avatar
Messages : 34
Date d'inscription : 30/10/2017
Cauquema timide et Tsuophile
Voir le profil de l'utilisateur




William Heartill
Cauquema timide et Tsuophile
Mer 1 Nov - 20:09
Merci ma belle =3 t'es adorable

▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼

avatar
Messages : 230
Date d'inscription : 12/10/2017
Localisation : a boire a verre chez Kyle
Sexy Belle et Attachiante~
Voir le profil de l'utilisateur




Carla L.Kal
Sexy Belle et Attachiante~
Jeu 2 Nov - 10:18
Coucou :3 j'adore ta fiche !! elle est top ! tu as juste fais quelque petite faute de frappe je pense et on ne dit pas "l'agc" mais juste "Agc" ^^ voila si tu peut corriger ça avant que je verrouille ta fiche tu serais génial :3

sinon pauvre petit *hug*



Une validation vite !
Hey viens jouer avec moiiii~


Tu es validé ! Félicitation :3
Tu as quelques petite chose à faire avant de rp :

Tout d’abord je te laisse aller recenser ton avatar, ton métier (si tu en as un) et ta race.

Tu peux ensuite faire ta demande de RP.

Nous t’encourageons à te faire une jolie fiche de lien.

Tu peux t’amuser avec nous dans le flood aussi :3

Et voilà tu peux rp :3
.
code by Kanra sur epicode

▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼

SO.MUCH.TIME
l'amour, comme la mort ne prévient jamais-





Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
AG-Corporation :: Premier pas~ :: Présentation :: Présentations terminées-
Sauter vers: