RSS
RSS



 
N'oubliez pas qu'il y a le nouveau serveur du forum qui a été ouvert il y a peu, vous le trouverez alors en annonce sur l'ancien et aussi en cliquant sur le logo. Il y aussi le recensement, même si vous avez décidé de partir dite le nous quand même.

 :: Flood :: Corbeille :: Rps terminés Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Tu es beau, je suis belle, faisons des enfants ! [avec Connor] (terminer)






Invité
Invité
Ven 13 Oct - 12:51

Je suis belle tu es beau

Faisons des enfants !




"Un cocktail qui tourne au vinaigre"


Encore une soirée à tourner en rond sans rien faire … Marek avait ces petites habitudes dans son coin et Seiichi avait été assez épuisée comme ça pour la journée. Pauvre petit humain, tu ris rien que d’y pensée.  Alors que tu préparais à manger pour ton cher petit esclave adoré, une sautée de porc émincé a la sauce soja et au légume, tu réfléchissais a quoi faire de ta soirée … Tu as été virée de la boite de nuit qui se trouve quelque rue d’ici, tu en ris d’avance, ce mec n’avait pas à te chercher aussi.

Tu faisais sautée le wok en réfléchissant, il y avait bien se bar en centre-ville qui avait l’air cool. Seiichi arriva durant ta réflexion, te disant qu’il avait fini le ménage dans le salon de tatouage, par chance le salon est en dessous de l’appartement. Il s’assit a table en attendant le repas comme d’habitude, 3 ans que tu l’a sous ton toit le petit, il te faisait rire mais tu t’étais surtout beaucoup attacher à lui… mine de rien il avait quelque chose se petit.

Tu lui servis rapidement son assiette avant de l’embrasser sur la tête comme d’habitude, un peu comme à un enfant, tu allas vers ta chambre et regarda ta garde-robe… hum… Tu attrapas une robe sexy, robe et noir, une paire de talon noir assez chic, tu allas vers la salle de bain et t’attacha les cheveux de manière à ce que quelque petite mèches puisse se balader au vent, un joli chignon un peu négliger fais toujours son effet. Tu te maquille léger, un petit coup de eye liner et de mascara ainsi qu’un jolie rouge à lèvre rouge cerise font l’affaire, tu enfile pour finir ta robe courte et sexy et les chaussures, tu attrapes un sac dans ta chambre en passant devant celle-ci et descendit les escaliers.

Tu sentis le regard de Seiichi, intrigué et la fois surpris de me voir descendre dans cette tenue très sexy. Tu viens l’embrasser sur le front, lui laissant une marque de rouge à lèvres et lui dit que tu sors, tu sentis qu’il n’était pas d’accord avec ça mais peu importe, il savait que tu faisais ce qu’il te faisait plaisir.

Tu es enfin partie, dans les rues quelques garçon restant te sifflait sans aucune gêne, avec tout autant de confiance en toi, tu leurs envoie des baisers en riant. Arriver au bar, tu rentras et tous les regards se tourne vers toi, tu es une belle femme et tu te gêne pas pour le faire remarquer. Un seul regard n’est pas tourner vers toi, tu as donc trouvé ta proie de ce soir. Tu t’assois alors au bar, plusieurs hommes viennent à ta rencontre, voulant t’offrir un verre, tu coupas les trois quart dans leurs élan jusqu’à dire au barman :

"-Un cocktail de votre composition et … server un autre verre au monsieur blond là-bas de ma part"

Quand tu as une idée dans la tête, il est rare de te la retirer.

©️ Lavandes pour Epicode






Invité
Invité
Ven 13 Oct - 19:48
Je suis belle tu es beauFaisons des enfants !
Connor Chase

"Ah... ces frissons si particuliers mais pourtant si courant parcourent mon corps.
Le crépuscule arrive, les bars ouvrent, et la chasse commence."








Une des choses les plus importantes quand on veut bien manger, c'est de bien s'habiller. La tenue doit être distincte et belle, elle doit attirer l’œil pour qu'il puisse se poser ensuite sur le visage.

Que prendre aujourd'hui ? Je ne sais pas, tellement de tenues et de combinaisons possibles s'offrent à moi chaque soirs, je ne sais que choisir. Les minutes passèrent, et je me vêtue finalement d'une veste noir ne couvrant que mon dos et mes bras, s'arrêtant une dizaine de centimètres avant mes poignets. La totalité de mon torse n'étant pas recouvert par la veste, je me vêtis également d'une chemise jaune avec deux roses rouge foncées, proches du noir et se rejoignant au milieu de mon torse. Je ne mis rien aux mains, j'aime pouvoir toucher ma proie avant ou pendant l'acte. J'aime pouvoir la faire se sentir bien, j'aime ME faire sentir bien. Je mis un pantalon en toile bordeaux, qui dégrade vers du rouge classique une fois en bas. Les chaussures étaient de même couleur que le pantalon de toile et ce dernier était rentré à l'intérieur.

Après la tenue, le visage, l'endroit suivant où doit se poser le regard de la proie. Du mascara et du eye-liner pour mettre en valeur mes yeux et du rouge à lèvre bordeaux pour aller avec la tenue. Deux boucles d’oreilles simples mais chic, l'une noir et l'autre jaune. Une petite queue de cheval ne regroupant qu'une portion de mes longs cheveux blonds, laissant les autres en arrière.

La préparation visuelle est terminée, enfin presque... Je dois me regarder, m'admirer, me dévisager devant le miroir, enlever chaque poussières, les une plus infimes que les autres. Je dois être parfait, je dois être l'homme le plus beau et le plus séduisant. Tous doivent tomber sous mon charme. Et c'est ainsi que je mis et met toujours fin à mes préparations.

Je choisi alors un endroit où aller. Un bordel ? Non, aujourd'hui je suis chic et je séduit, je ne débourse de l'argent uniquement pour l'apéritif, je ferai venir le plat principal sans le payer. Un bar alors ? Uhm, pourquoi pas, j'aurai le choix et si je n'arrive pas à... mais qu'est-ce que je raconte, bien sûr que j'arriverai à les séduire, hommes et femmes. Moi, Connor, ne peux échouer dans ce que j'entreprends.

Je partis en direction d'un bar du centre-ville, assez chic mais tout de même fréquenté par une quantité importante de personnes de la classe populaire. Mais peu importait, il y aurait bien une proie avec un minimum de classe et d'élégance à séduire . Les gens à bon goûts se font rares de nos jours, mais je me contenterai du minimum aujourd'hui, j'ai faim.

J'arrivais au bar, toujours avec une démarche qui me va si bien, élégante, fine et séduisante. Je pousse la porte vitrée avec délicatesse et aisance. Je sentis les regards se porter sur moi, le regard de ces proies, attendant leur bourreau. Je m'approcha d'un tabouret de rustre et m'assis dessus, c'était maintenant mon spot de chasse. Il fallait trouver une cible multiple, rassasiante ou satisfaisante. Je ne trouvais rien de satisfaisant, les femmes comme les hommes étaient en manque d'amour et manquais cruellement de délicatesse. Quand je disait bien vouloir me satisfaire du minimum, je ne parlais pas de ça...

Je me réfléchis alors à ce que j'allais faire, soit me satisfaire d'un menu exigu, soit changer d'endroit pour trouver un gibier de qualité. Je choisi alors d'attendre, d'attendre que la proie vienne à moi, je pourrai alors jouer, certes avec du menu fretin, mais ça me suffira pour ajourd'hui, je dois vraiment manger, j'ai faim.

Et c'est à ce moment que  j'entendis une voix s'élever, comme si elle m'appelai, c'était une proie :
"-Un cocktail de votre composition et … server un autre verre au monsieur blond là-bas de ma part" 

Oh, bien sûr elle parlait de moi, je tourna alors le visage vers cette demoiselle. Je la voyais, elle était magnifique, et c'est rare de dire ça pour moi. Ses formes, son visage, et sa prestance. Elle avait un charme certain de par sa voix et sa prestance naturelle. Habituellement, les femmes acquiert ce genre de charme avec l'âge, mais elle était spéciale, cette femme qui semblait en avoir 20 semblait également en avoir 50. Son caractère et son aura contredisait totalement les années de ce corps. Bien que sa tenue faisait très sexy, trop même. Après tout, les humains ont tous des défauts, mais pas moi.

J'observa alors la femme quelques courtes secondes, peut-être un peu trop, mais ce n'est pas grave, elle m'intriguait. Je répondis alors à son offre après quelques secondes.

"-Se faire offrir un verre et complimenter par une aussi belle femme, j'en suis ravi, presque flatté. Vous êtes sublime, et votre robe vous va à ravir, puis-je avoir votre, délicat j'en suis sûr, nom ?"





Invité
Invité
Ven 13 Oct - 23:58

Je suis belle tu es beau

Faisons des enfants !




"Un cocktail qui tourne au vinaigre"


Tu aimais bien ce genre de soirée, Seiichi ne ferais pas son chieur à te réclamer vu la journée de boulot qu’il a eu donc tu avais la nuit pour toi… Puis connaissant ton sommeil tu n’en n’aurais pas besoin à moins de trouver un mâle plus que performant pour la nuit, et le beau mâle blond de l’autre coter du bar de faisait de l’œil, il voulait attirer l’œil, tout comme toi. Vous alliez bien vous entendre, si tu croyais encore à l’amour tu pourrais presque dire que vous êtes fais l’un pour l’autre, mais tu ne crois plus à l’amour depuis des lustres ma pauvre Carla.

Alors que tu renvoyais bouler tous les hommes qui venait à ta rencontre pour t’offrir un verre ou même te taper la discute, tu regardais le blond avec attention, monsieur avait l’air d’aimer le maquillage mais son regard ne trompe pas, il cherche une proie, quelque chose à se mettre sous la dent. Un de tes congénères ? Nan… il avait cet air différents sur le visage, il était bien plus jeune que toi c’est sûr et certain. Tu interpellas le barman et en guise de réponse a l’homme a tes coter qui te proposais de monter chez lui, tu l’ignoras, demandant simplement au serveur de servir un verre au beau blond au bar. D’ailleurs il entendit tes paroles et tourna le regard vers toi, te fixant quelque seconde, c’est bon c’est confirmer, il t’intéresse.

Il avait cette façon d’être qui montrait bien les choses, il prenait soin de son apparence avant tout autre chose : cet homme s’aime plus que n’importe quoi d’autre. Pour lui aussi l’amour a l’air … dérisoire, sauf pour sa propre personne, tu aimes ça, en général ce genre d’homme sont là pour tirer leurs coup et ne rappelle pas le lendemain, tant mieux, tu n’aimes pas ignorer les appels, surtout que tu avais de temps en temps des appelle pour le boulot sur ton téléphone personnel.

Il te répondit avec autant de chic que la manière dont il s’habille, tu lui souris a son compliment et attrapa ton verre, celui que le barman venait à peine de poser sous ton nez, tu attrapas ton sac à main pour le poser à coter du jeune homme après t’en être approcher. Ta marche est tel une femme fatale, sur de toi, sexy et j’en passe … De quoi faire baver les hommes les plus discret. Tu t’assis alors a coter de lui en répondant :

" Je me trompe ou peut de compliment sorte de votre bouche pour un autre que vous habituellement ? Vous êtes chic et avait l’air … de prendre soin de votre apparence avant tous, je me trompe ? "

Tu le regarda alors et souris, il t'avait poser une question .. dilemme ... doit tu révéler ton vrai prénom ? Et puis zut, tu lui souris doucement et répondit a ça question:

"Carla ! Je me nomme Carla... et vous mon cher ?"

Peu de chance que cela soit faux, tu lisais dans les personnes vivante, ou morte d’ailleurs, comme dans un livre ouvert… Ce don tu l’avais acquis au fur et à mesure du temps, cette manière de voir les choses avec si peu de difficulté. Les hommes dans le bar dévisagea l’homme qui se tenais avec toi et avec qui tu avais une discussion, le haïssant d’avoir le droit à une discussion voir … Plus.

Tu comptais bien aller chez lui se soir … Nan aller à l’hôtel, c’est préférable, il n’a pas l’air tendre non plus le bougre. Avec douceur mais sensualité, tu déposas ta main sur sa cuisse et la fis glisser doucement alors sur celle-ci alors que tu approches ta bouche de son oreille, venant doucement mordiller le lobe de son oreille et dire :

" Vous êtes beau… je suis belle … que diriez-vous de … " tu marquas une pause pour lécher son oreille avec sensualité et reprendre " nous rendre beau… ensemble ? "

Tu recula alors doucement afin de prendre ton verre et le porter doucement a ta bouche, te délectant de cet alcool doux et fort à la fois, un mélange de bestialité et de douceur, un peu comme cet homme, doux au premier abord et fort bestial par la suite, son regard ne trompe pas. Tu redéposas ton verre, laissant une marque rouge carmin sur le bord du verre, continuant de caresser sa cuisse en attendant une réponse de sa part.

©️ Lavandes pour Epicode






Invité
Invité
Sam 14 Oct - 17:03
Je suis belle tu es beauFaisons des enfants !
Connor Chase
Cette femme... oui, cette femme est parfaite. C'est le repas qu'il me fallait, sa démarche sensuelle performée dans un corps de déesse. Je m'étonne à faire des compliments, mais cette femme est vraiment quelque chose, je n'en avais jamais vu de la sorte. Elle est sûr d'elle, et a un coté provocateur que j'aime bien. Son corps et ses formes sont douces et élégantes, mais ses manières sont provocatrices et sa cicatrice et son tatouage de rose sur l'avant bras lui donne un coté bestiale... j'aime. Cette cicatrice bien qu'elle lui donne un aspect bestiale que j'aprécie, ça lui donne également un sentiment de faiblesse, devoir garder une erreur du passé et la garder sur le visage. Quand j'y repense, ça me fait bien rire, ces humains, ils doivent garder leurs blessures sur leurs corps. Moi qui croyait devoir me contenter d'un plat médiocre, je vais finalement avoir le droit à un repas dans un restaurant 5 étoiles !

Elle s'assis alors à coter de moi, me regardant avec un regard... envoutant pour la plupart, mais, évidement que ce regard était là grace à mon charme impénétrable. Je n'avais donc aucune raison de me sentir envouté par cette femme, bien que je puis nier sa beauté en la plupart des points, presque proche de la perfection... presque !

" Je me trompe ou peut de compliment sorte de votre bouche pour un autre que vous habituellement ? Vous êtes chic et avait l’air … de prendre soin de votre apparence avant tous, je me trompe ? "

Encore dans la provocation cette femme... j'aime ça. Elle a également une déduction infayible, elle avoue mon chic et ma sensuallité... c'est dans la poche, mon tir n'a pas loupé, la chasse est terminé. Le repas commence bientôt !

Je ne lui réponds pas, un regard suffira à lui faire comprendre qu'elle avait visé juste et qu'elle était désiré. Elle me désir, c'est indaignable, j'ai juste à lui faire comprendre que c'est réciproque et c'est gagné. J'attend tout de même la réponse à ma question, je sais qu'elle ne l'a pas oublié, elle voulait juste me faire remarqué ma beauté et ma suppériorité avant tout !

"Carla ! Je me nomme Carla... et vous mon cher ?"

Carla... Carla oui ! Ça lui correspond parfaitement, le C et le R sont des lettres violentes et durs. La lettre L est douce et sensuelle et la lettre A est très féminine. Cette combinaison de violence, de douceur, de sensualité et de féminité correspond parfaitement à cette femme. Même son prénom est de qualité, je vais vraiment pouvoir me régaler ce soir !



Elle veut donc connaître mon prénom ? C'est naturel après tout, donant donant. Je vais lui donner, lui donner le nom qu'elle se souviendra toute sa vie, sa maintenant courte vie.

"Mon prénom ? Je m'appel Connor."

Elle semblait apprécier ta réponse, le jeu de regard continuait. Je ne faisait rien, comme je l'avait dis, le repas viendra à moins et non pas l'inverse. Carla posa alors, comme attendu, sa main sur ma cuisse, la faisant glisser sur cette dernière avec douceur. Je sentais bien que ce mouvement n'était pas seul et aller être poursuivis d'un encore plus tendancieux. Et je vis juste, elle s'approcha son visage du mien, frolant ses lèvres contre le mienne pour finalement mordiller mon oreille puis y chuchoter.

" Vous êtes beau… je suis belle … que diriez-vous de … "

Elle pris une pause, me laissant sur ma faim, bien que je savais pertinement ce qu'elle voulait dire. Elle continua à satisfaire mon oreille en y plaçant sa langue avec velouté. Elle retira sa langue de mon oreille, pour finalement finir sa phrase.

" nous rendre beau… ensemble ? "

Oh, mais j'en serai ravis ma chère, je serai ravis de te rendre belle. Je serai ravis de pouvoir goûter chaque goutes de ton sang humain mais pourtant si beau. Uhmm... Tu es tellement appétissante que je pourrai te manger ici si je manquais de manières...

Elle s'écarta alors son visage de moi, me regarda alors encore dans les yeux, elle prit le verre d'alcool et le bus avec sensualité et délicatesse, exactement comme je le ferai avec son alcool rouge vif. Elle laissa paraitre une tache carmin provenant de son rouge à lèvre sur le verre qu'elle venait de poser.

Elle voulait une réponse, je le voyait dans son regard et dans sa façon de carresser ma cuisse qui avait quelque peu changer. Je ne répondis pas tout de suite, je continuait de la regarder pour la faire attendre. Sans détourner le regard je pris le verre à mon coté et pris une gorgé pour laisser à mon tour une marque rouge sur mon verre.

Je m'approcha de l'oreille de Carla comme elle l'avait fait pour moi. Je lui susura alors à son oreille la réponse qu'elle attendais tant.

"Je ne peux refuser une offre si... alléchante. J'accepte volontiers. Est-ce qu'un hôtel vous conviendrai ?

Nous nous devons de le faire dans un endroit public, cela permettra répendre la rumeur de "l'incube assoifé" avec un crime d'une beauté inouie avec un corps extraordinairment magnifique.

Je recula alors mon visage de son oreille, pour rapprocher nos visage. J'était face à face avec le visage de Carla, nos nez se touchaient presque. Ce meurtre sera parfait, d'une beauté indescriptible !





Invité
Invité
Lun 16 Oct - 10:48

Je suis belle tu es beau

Faisons des enfants !




"Un cocktail qui tourne au vinaigre"


Cet homme avait quelque chose d’excitant, d’habitude tu prenais de garçon plus brut ? Est-ce le mot ? Le genre de garçon venant te draguer avec si peu de classe, te proposant simplement d’aller à l’hôtel pour s’éclater quelques heures, tu riais à chaque que tu tombais sur le genre de garçon sûr d’eu et que tu fatiguais en a peine quelques heures, en voulant encore plus. Tu aimais voir leur visage trahis par l’angoisse de pas satisfaire une nymphomane tel que toi, il savait encore plus rapidement que tu ne les rappellerais pas pour une partie de jambe en l’air. Mais cet homme avait quelque chose de nouveau… Quelque chose de bestial mais aussi une aura de prédateur, tu devais quand même tant méfier… Tu avais entendu parlais de ce fléau, les vampires, ces suceur de sang compulsif, vous êtes bien plus raffiné vous les true blood, boire du sang n’était pas une raison de vivre mais un mets raffiné et gourmand. Peut-être en est-ce un ? Il n’était pas humain, c’est sur… Encore plus intéressant.

Alors que tu lui parlais au creux de l’oreille, tu marquas quelques pose pour le faire languir, voulant être sensuel, il te dit son prénom, Connor … Hum ça ne sonne pas japonais du tout ça, tu souriais alors, lisant encore une fois en lui comme dans un livre ouvert, tu ne répondit pourtant pas immédiatement au jeune homme, tu avança encore plus prêt de son oreille, mourant d’envie de mordre au sang son oreille si bien former pour te délecter de son sang mais tu te retient, tu te contentais de la suçoter avec douceur et sensualité, il répondit a ton invitation en venant à son tour murmurer sa réponse a ton oreille. Tu souris a cette réponse satisfaisante, vos nez se touche presque, tu viens alors en guise de réponse déposer tes lèvres sur les siennes, venant sensuellement lier vos lèvres pour un baiser ardent et fougueux, tu te levas alors, venant les faires tourner complétement face à toi, venant te coller à lui sans aucune retenue. Tu avais la réponse à ta question, ces crocs ne trompe pas, c’est un vampire, mais pas un true blood, son « aura » n’est pas la même.

Alors que le baiser se faisait long, tu y mis un terme au bout de quelques minutes, tu sentis tous les regards sur vous, et surtout sur ton fessier si bien proportionner, pour rendre les hommes de la salle encore plus « fous » tu attrapa délicatement les mains du blond qui te servira de bourreaux pour la soirée voir la nuit si il accepte tes condition, et les posa sur ton fessier moelleux et confortable, tu ne comptes plus le nombre d’homme les ayant claquer par pur satisfaction de les voir rouge. Tu viens alors à son oreille de nouveau et dit d’une voix sensuellement excitante :

« Un croc mal placer … un geste trop suspect et je me délecte de votre sang si raffiné en quelque seconde mon cher… si vous êtes sage peut être que vous aurez le droit de gouter au mien…. » Tu marquas une pause pour lécher son cou et repris une fois tout la longueur de son cou lécher « je suis bien plus dangereuse et … résistante que vous avez l’air de le croire … »

Tu souriais alors à ces mots, reculant ton visage pour le regarder dans les yeux, venant lécher tes crocs en ouvrant la bouche, venant rapidement lécher tes lèvres par la suite, tu lui souris encore, cette soirée risque d’être encore plus intéressante que prévu. Tu viens passer tes doigts fin sur ton torse, venant lécher de nouveau son cou avec envie, attendant une réponse de sa part a ta prochaine question que tu viens glisser a son oreille :

« Toujours partant pour une nuit torride ou bien vous ne comptiez que me tuer ? »



©️ Lavandes pour Epicode






Invité
Invité
Mer 18 Oct - 18:33
Je suis belle tu es beauFaisons des enfants !
Connor Chase
Après ma réponse suivie d'une question Carla ne répondit pas. A la place elle approcha son visage du mien et m’offrit un baiser fougueux remplis de passion. Carla avait une force et une passion quand elle embrassait, elle avait de l'expérience, ça se sentait, beaucoup trop pour son âge... Alors que nos rouges à lèvres s’entremêlaient, une question vint se poser à mon esprit. Cette femme avait le caractère et l’expérience d'une femme mûre mais avait un corps pourtant si jeune et beau, ce pourrait il qu'elle soit un vampire ?

Je me posa cette question durant tout le baiser, mais je me concentrais plus sur le baiser, je ne voulait pas que cette femme croit que je n'avais pas d'expérience, je me dois d'avoir de la prestance, surtout en terme de baiser. Elle se leva pendant le baiser, mais laissant ses lèvres collées aux miennes. Elle se rapprocha alors et se posa contre moi sans gêne ni retenue.

Elle décida de terminer le baiser après quelques minutes. Nos lèvres étaient un mélange de son rouge à lèvre cerise et de mon bordeaux. Cela accentuait son coté sauvage que j'appréciait tout particulièrement quand il était mélangé avec son coté sensuel, glamour et sexy. Elle continua sur son caractère provocateur que j'apprécie tant chez cette femme en prenant mes mains. Elle les posa alors sur son fessier rebondi et agréable au toucher.

Elle revint alors à la charge, s'approcha de mon oreille et lui chuchota d'une voix sensuelle et excitante.

« Un croc mal placer … un geste trop suspect et je me délecte de votre sang si raffiné en quelque seconde mon cher… si vous êtes sage peut être que vous aurez le droit de gouter au mien…. » 

Cette femme est une vampire ? Ça expliquerait son expérience, sa prestance, ses provocations et son charme certain... Elle me prend de dessus ? Très bien, j'accepte qu'elle le fasse ici, mais au lit ça se passera d'une autre façons. Dans tous les cas sa façons de parler autant au niveau du ton que des phrases employées m'excite ; cette femme, même pour une vampire est vraiment quelque chose.

Elle abaissa son doux visage pour pouvoir lécher le bas de mon cou et venir remonter jusqu'à mon oreille pour me finir ce qu'elle voulait me dire.

« je suis bien plus dangereuse et … résistante que vous avez l’air de le croire … »

Oh, encore de la provocation, j'aime. Cette femme a l'air de savoir ce qu'elle fait, devrai-je simplement passer la nuit avec elle sans la tuer ? Non... elle me tente beaucoup trop, son sang semble tellement exquis. Tenter de la tuer alors que c'est une vampire et qu'elle a compris mon jeu semble dangereux,  je vais simplement attendre pour pouvoir goûter seulement une partie de son sang. Je suis déçu mais je sait que si je la laisse en vie je pourrait la revoir et repasser une nuit avec elle et reboire son sang...

Elle recula alors son visage, ouvra sa bouche et lécha ses dents, montrant clairement en avant ses canines de vampire... Cela rend la choses encore plus excitante, voir ses dents de vampires, ces dents si fines, élégantes mais tranchant à la fois me faisait frissonner. Elle continua de faire glisser sa langue cette fois-ci sur ses lèvres recouvertes de l'union de nos rouge à lèvres. Elle fit glisser ses doigts si doux sur ton torse, laissant des frissons se rependre autour du passage des doigts.

Elle lécha encore mon cou et comme elle avait déjà fait cette approche, je savait qu'elle allait encore me dire quelque chose. Je tendis alors l'oreille pour entendre la douce voix de cette vampire raffinée. Elle s'approcha comme prévu de mon oreille m'y susurra une question.

« Toujours partant pour une nuit torride ou bien vous ne comptiez que me tuer ? »

Ce que je comptez faire ? Non pas juste te tuer, mais te tuer effectivement. Ah... mes plans si beau pour la soirée sont ruinés, je vais devoir me satisfaire sur le long terme avec plusieurs nuits comme ça... A y réfléchir c'est peut-être même plus avantageux. Je pourrai en savourer plus de fois et même éventuellement apprendre ses faiblesses pour ensuite pouvoir la tuer un jour. Mais je vais devoir construire cette relation sur plusieurs mois voir des années.

Mes mains étaient toujours sur les fesses de Carla, mais alors qu'elles n'étaient que posées j'agrippa alors le derrière de la dame. Je me leva au même moment, elle suivi mon mouvement. Nous étions face à face, tous les deux avec un regard de braise. Nous nous séduisions mutuellement avec ce regard. J'approcha Carla en lui tirant ses fesses, nos corps se touchaient, mais nous nous regardions toujours.

"Ca me fait plaisir de rencontrer une vampire aussi raffinée mais également aussi passionné et énergétique que vous."

J'ouvris alors ma bouche et mordis la bout de ma langue avec mes canines droites, laissant couler le sang dans ma bouche. Cette douleur si futile s'effaçait avec le doux excitement qui me parcourait l'esprit.

"Ce que je compte faire de vous ? Oh, vous n'avez pas idée, cette nuit, vous allez vous en souvenir.  Je ne vais pas me cacher plus longtemps, je comptais effectivement bien vous tuer, mais je me résignerai si vous le souhaitez en échange de pouvoir goûter votre sang de congénère."

Je pris une pause de quelques secondes, laissant un sourire narquois se dessiner sur mon visage et ma langue sanglante apparaître hors de ma bouche. Je la remis alors à l'intérieur, faisant couler le sang dans ma cavité buccale.

"Vous êtes bien appétissante, mais je saurai me retenir, ne vous inquiétez pas..."

Cette fois-ci, il fallait être violent, je pris alors sa bouche d'assaut et embrassa avec fougue et vigueur  sa bouche si sexy. Le baiser ne dura qu'une dizaine de secondes, mais ces secondes étaient intense.
J'accompagna Carla dans un mouvement arrière, lâchant ses fesses si douces et agréables.

J'invita alors cette fabuleuse Carla d'un mouvement de bras à sortir du bar en ma compagnie.

"Acceptez vous donc mon invitation à un hôtel ? Je paye, évidement, la chambre, vous n'avez pas à vous en soucier."





Invité
Invité
Ven 20 Oct - 11:28

Je suis belle tu es beau

Faisons des enfants !




"Un cocktail qui tourne au vinaigre"


Tu l’avais percé à jour et de ce que tu en vois cela avait l’air de bien l’emmerder… Tu en étais fière… Lire les gens était un de tes passe-temps favoris, parfois tu te poses a une terrasse pour boire un café et lire l’expression des gens, tu ne pouvais pas lire dans les pensées mais c’est presque ça, tu avais tellement vécu que tu avais compris au fur et a mesuré comment fonctionner les émotions. Tu savais comment voir la surprise et actuellement la surprise était présente dans son regard… Mais il ne savait ce que tu étais … Tu aurais voulu éclater de rire en voyant son regard à la fois déçu et puis finalement heureux de rencontrer quelqu’un digne de passer une vraie nuit avec lui.

Alors que tu lui avais posé les mains sur tes fesses rebondis et bien ronde, digne d’une femme comme toi, il soulevait sans s’en rendre compte ta robe qui n’était pas bien longue, même très courte, tu es prête a parié que tous les regard ne sont plus tourner sur vous deux mais sur ce qui peut dépasser de ta petite culotte noir en dentelle, tes porte Jarretelle sont à présent visible, laissant les bretelles aux yeux de tous, tu souriais alors, alors que ton amant d’une nuit se leva, te faisant suivre le mouvement en gardant ces main délicieuse sur ton joli fessier, vos regard parlaient d’eux même. Vous en vouliez plus… l’un comme l’autre … Voulant passer une nuit torride et bestiale…

Tes lèvres et les siennes avaient une teinte des plus singulière, elles sont dus au mélange de vos rouge à lèvres cerise et bordeaux, formant une couleur tout à fait unique, faisant ressortir vos coter sauvage a tous les deux… tu lui souris alors en restant bien coller à lui en vous regardant dans les yeux, te mordant les lèvres sensuellement, ayant hâte qu’il te saute dessus pour te faires des choses dont tu raffole … tu en voulais plus et maintenant… Si le bar n’étais pas remplis tu ne te serrer pas gêne pour t’asseoir sur le bar en écartant bien les cuisses pour l’inviter à commencer les préliminaires de suite. Ta petite culotte ne cachait pas ton excitation …

Une vampire ? Toi ? Haha … tu en riais intérieurement …. Tu étais bien plus que ça… tu léchais tes crocs dans ta bouche… lui dire ou jouer son jeu ? Tu continuais de lécher tes crocs en bouche, signe que tu réfléchissais … Tu souriais avant de voir qu’il se mord sa langue, faisant perler quelques goute de liquide pourpre avant de te dire à quel point il va prendre soin (ou pas) de toi cette nuit. Tu lui souris alors qu’il te regardait avec insistance et toi avec sensualité et désir. Tu brûlais d’impatience, ces mots te faisait frémir d’envie … Tu lui souris quand il te dit que tu étais appétissante… Tu réussi a place un petit :

« Vous n’avez pas idée à quel point je le suis »

Avant de te faire sauvagement embrasser, goutant a son sang, un sang anglais … tu souris face au gout de son merveilleux sang, exquis et doux… raffiné et sauvage … Tu répondit avec plaisir à ce baiser…. Il voulait gouter à ton sang ? D’accord de toute façon tu n’en manque pas et tu sais contrôler ton venin. Tu l’embrassais avec sauvagerie et fougue, il voulait se montrer brutal ? Tu aimes ça !

Il t’attira en arrière, vers la sortie alors qu’il rompit se baiser exquis, un peu frustrer que le baiser se termine aussi vite, ton compagnon de nuit attrapa ton bras pour t’inviter à sortir de l’établissement, tu avais déjà payé, tant mieux, mais tu attrapas ton verre et le bus d’une traite avant de le reposer et regarder le blond :

« Avec plaisir ! J’en connais un plutôt sympathique ! »

Tu t’agrippas mieux à son bras et le guida vers la sortie, marchant avec lui dans les rues, votre marche est rapide, le silence est presque pesant, tu trouves ça amusant mais tu coupas rapidement ce silence en souriant et dit :

« Au faite … je ne suis pas une simple vampire… je ne suis pas une vampire du tout d’ailleurs… je suis bien plus que ça … »

Tu ne dis plus rien, arrivant devant le lov’hotel dont tu parlais précédemment.

Suite ici
©️ Lavandes pour Epicode






Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
AG-Corporation :: Flood :: Corbeille :: Rps terminés-
Sauter vers: