RSS
RSS



 

 :: Premier pas~ :: Administration :: Contexte Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Contexte

avatar
Messages : 45
Date d'inscription : 30/06/2017
Localisation : surveiller Nanako qui fais des bétises ♥... et Louange qui sauve surement des gens o-o
Admin
Dim 13 Aoû - 21:22



Contexte



La folie, un bien grand sujet, bien trop souvent éloigné et caché. D’abord rattachée au surnaturel jusqu’à la Renaissance, puis finalement nommée « maladie » ensuite, elle fut de tout temps sujette de bien des idées, mais bien souvent de cauchemars. Pourtant, leur situation ne faisait que s’améliorer depuis, et ce durant tout le XVIIIème siècle, voir même jusqu’au début du XIXème siècle. Tout au long de cette période, la France, pourtant secouée par sa Révolution, marquait un intérêt très fort pour la guérison de ses gens. Empathie, que dis-je humanisme, faisait loi. De prisons, ils étaient passés à des hôpitaux psychiatriques. Et à chaque année passée, leur traitement était de plus en plus affiné.
Et pourtant, si d’un côté le « peuple » bénéficiait de tout le soutien nécessaire, de l’autre, les têtes tombaient. Aussi, ce fut avec un naturel inquiétant que ces humanistes sanguinaires cherchèrent par tout les moyens à faire tomber Napoléon I, suite à son coup d’État. Finalement, ce dernier fut vaincu autrement. Mais trop tard : le projet Degenesis était lancé…

Et en quoi consistait-il ? Eh bien, il reposait sur une idée simple : faire des mentalement déviants des armes de guerre brutales, violentes, téméraires. Après tout, quel fou fuirait la mort ? Il est fou ! Quel fou rechignerait à tuer ? Quitte à devoir arracher de la chair avec ses dents ? Il est fou ! Après tout, ces gens-là étaient un poids pour la société, alors que leurs « particularités » en faisaient de parfaits défenseurs de la liberté. Des meurtriers ? Oui, et ? Bien que la république était restaurée, le projet perdura pendant des années, se nourrissant en sujet d’expérience dans les hôpitaux du pays. Une torture bien utile : ils faisaient ça pour le bien de leur pays.
Et donc oui : la monarchie revint au pouvoir pour un temps avec Napoléon III. Une occasion parfaite pour le groupuscule révolutionnaire de tester leur armée secrète ! Et oui : ce fut un grand succès, ou un carnage… Finalement, le bain de sang permit à la troisième république de naître. Cette armée, sortie de l’ombre, fit alors grand bruit. Ils avaient défendu le peuple ! Ils avaient offert la liberté au peuple ! Eux qui avaient pieds et poings liés… Mais peu importait !

Les années se suivirent et les expérimentations poursuivirent. Le groupuscule, depuis monté en société nommée Advanced Genetic Corporation, étendit ce projet pour soutenir de nombreuses guerres à travers le monde. Ainsi, la grande découverte de la compagnie plus tard nommée le PRP (pour Processus de Recul Psychotique) devint courante. Personne ne savait vraiment de quoi il en retournait - c’était un secret de la compagnie - mais cela faisait de véritables miracles !
Aujourd’hui, Advanced Genetic Corporation est devenue une grande multinationale d’influence, seule détentrice du secret pour procéder au PRP. Implantée dans tous les pays du monde, elle garde son siège social dans une ville du Japon : Nishiko. Conservant le monopole des psychos, ces soldats malades ayant reçu le PRP, pour le domaine militaire, et s’étant étendue aux hybrides grâce au MACG (Méthodes Avancées de Croisements Génétiques), et même aux cyborgs par diverses chirurgies, New Avanced Corporation conserve trois monopoles commerciaux importants, qui ont redessiné le paysage de la vie en société en presque un siècle.

Nous sommes aujourd’hui en 1935. L’essentiel de la technologie actuelle repose sur des pistons, des engrenages et la force des fluides. Advanced Genetic Corporation est la grande puissance mondiale qui tient en respect tous les pays dans lesquels elle est implantée. La Terre est devenue une zone de non-droits où chaque être vivant doit se battre pour sa liberté, s’il est mal né ou a mal tourné. Serez-vous de ces hybrides, nés et conçus pour servir, soumis à un esclavage aussi inégal que cruel ? De ses psychos, traqués et enfermés pour servir de cobayes, puis d’armes ? De ces humains, normaux, refusant de voir le malheur du monde ? Ou de ceux qui y participent par simple intérêt ? Ou encore de ceux qui le combattent ? Ou de ses nouveaux cyborgs plongeant tout droit dans le transhumanisme comme dans l’horreur ? Ou serez-vous de ces monstres tapis dans l’ombre ? Après tout, nulle expérience, sans échecs.


codage par whatsername. sur Libre Graph'
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
AG-Corporation :: Premier pas~ :: Administration :: Contexte-
Sauter vers: