RSS
RSS



 

 :: Manoirs :: Manoir Night Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

The Bloody side of the shadow [Ft. Lyanae ♥]

avatar
Messages : 32
Date d'inscription : 17/11/2017
Localisation : Dans mon bar
Le vampireséducteur
Voir le profil de l'utilisateur




Erik Night
Le vampireséducteur
Mer 21 Mar - 4:30
The Bloode Side of the shadow ♥️

Erik était sur le côté regardant Lyanae entrait lentement dans le manoir, après qu’elle soit rentrée, il était à son tour entrer lentement fermant la porte derrière lui. Il resta tout de même à ses côtés pour la moindre question de sa part.

« Bienvenue dans ton nouveau chez toi Lyanae »

Il avait un tendre sourire sur le visage avançant au milieu du hall du manoir, retirant également sa veste, il passa ensuite derrière la jeune nephilim pour lui retirer également la veste. Ensuite, il se dirigea vers la deuxième grande salle, il s’agissait tout bêtement de la salle à manger avec la grande cheminée qui était allumé. Il se tourna à nouveau vers la jeune fille.

« Pose toi quelque minute, le temps que je part te préparer la salle de bain ensuite, on se posera devant la cheminée tout les deux »

Pour la première fois depuis qu’il avait une esclave avec lui, Erik s’était incliné devant elle avant de disparaître dans long couloir qui mener tout simplement à la salle de bain qui était juste à côté de la chambre que Lya allait occupé mais il lui posera quand même la question avant de lui dire qu’il s’agit de sa chambre.

Tranquillement mais assez rapidement, il prépara la salle de bain, ensuite délicatement il revient en silence dans le salon, non loin de Lyanae...Bien évidement, il n’avait pas dans le but de lui faire peur mais il s’approcha de son oreille pour lui soufflé dessus avant de reculé.

« Si Mademoiselle veut bien me suivre, la salle de bain est prête »

Il ne put s’empêcher de rire à cause de la tête qu’elle faisait quant-elle avait entendu la façon dont-il lui avait parler...On aurait plus tôt dit un majordome qu’un maître mais c’est pas grave, il voulait fonctionner comme ça alors il fonctionnera comme ça et puis c’est tout.

Il s’approcha de Lyanae avant de lui prendre délicatement la main et de se diriger à nouveau vers la salle de bain. Pendant qu’il marchait avec elle dans les couloirs, la jeune fille pouvait apercevoir les portrait de sa famille du côté de la mère d’Erik, il y avait même un portrait depuis quant-il était jeune. Après quelques minutes marche, ils étaient enfin arriver devant la salle de bain.

« Et Voilà Lya, quand tu seras dans la salle de bain à ta droite, il y aura une porte...Elle te donnera accès à une chambre, dans cette chambre tu y trouvera une armoire et dedans il y a des vêtements de ma mère quant-elle avait ton âge...Ils devraient aller, ensuite retrouve moi dans le salon »

Ensuite, il la laissa entrer dans la salle de bain pendant que lui, il retourna dans le salon pour se poser dans le canapé devant la cheminée

by Flocon sur Epicode



▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼


Merci à Carla pour la signa ♥️
Merci à Senichi pour le vava ♥️
avatar
Messages : 12
Date d'inscription : 18/11/2017
Nephilm
Mer 21 Mar - 9:58
The bloody side of the shadowPremiers pas dans le manoir
Night
Erik
Hawkins
Lyanae


Je reste quelques instant, l'air béate face à la beauté du hall qui m'accueille. Du moins jusqu'à ce que je sente mon maître se glisser derrière moi pour prendre ma veste. Le rouge s'empare de mes joues et je bredouille en signe d'excuses :

"M-mais c'est à moi de .. j-je suis d-désolée ..."

S'il se met à devoir tout faire pour moi, il y aura bien un jour où il va en avoir marre et va me chasser d'ici, et il ... il est plutôt très gentil, je ne veux pas qu'il me vire.
Le visage encore rougi par la gêne, je suis Erick jusqu'à la grande salle à manger où ronronne un feu apaisant. Alors que j'allais demander à mon maître ce que je peux faire pour l'aider, s'il souhaite que je lui prépare un repas pas exemple, je le vois se lever pour ... pour faire un travail qui n'est pas le sien !

"N-non maître ! J- enfin vous ... C'est à moi d-d .." Trop tard, il est déjà parti et ne peux plus entendre mes pitoyables protestations.

Je me laisse retomber sur ma chaise en me cachant momentanément le visage dans les mains de honte. C'est ... c'est censé être moi l'esclave ici non ? Je suis à la fois choquée, intriguée, et apeurée par la façon de faire d'Erick. Il se comporte comme si j'étais son inviter mais je suis là pour le servir. Oui, il m'a dit et redit qu'il me traiterais bien, avec respect et considération mais .... de là à ce qu'il agisse en inversant les rôles !
Soudain, ma réflexion est coupée court par un murmure suave et inattendu au creux de mon oreille. Je pousse un petit cri de surprise en bondissant de ma chaise et tourne vers mon maître un visage rouge et un coeur battant beaucoup plus vite.

"V-vous m'avez fait peut maître !"

Je dis avec un petit air contrit mais un petit sourire au coin des lèvres au vu de son rire communicatif. Au passage, quand il rit, je remarque quelque chose : il est encore plus beau quand il rit. Qu-quoi ?? Qu'est-ce  que je pense moi encore ... Je chasse rapidement ces pensées de ma tête et, sur le chemin de la salle de bain, lui d'une petite voix :

"Vous ... vous n'auriez pas dû pour le bain, c'est mon boulot ... c'est moi votre esclave !
"


Je rougis un peu plus en disant ça, le regard fuyant. Je suis tellement gênée par tout ce qui se passe que je ne remarque même pas les nombreux tableaux devant lesquels je passe. Une fois face à la salle de bain, je m'incline devant mon maître avec révérence.

"M-merci maître, je ... Je vous suis vraiment reconnaissante de prendre soin de moi comme ça !"

Puis je me redresse pour m'enfermer dans la salle de bain, mais au moment où je fais demi-tour, j'entend un bruit de tissue étrange derrière moi. Et en regardant en arrière, je vois mon ombre en train d'agripper Erick par la manche et en train de le regarder d'un air suppliant en le ... en le tirant vers la salle de bain. Je pousse malgré moi un petit gémissement de gêne,mes joues chauffant violament sous l’afflux de sang qui me fait rougir. Ce-ce n'est pas vrai je ... je n'ai pas envie de .. Argh.

"Désolée maître ! Je ... ce n'est pas .. enfin .. d-désolée !"

Je referme d'un coup la porte sur moi, forçant mon ombre à lâcher mon maître et à me suivre dans la salle de bain.J'ai rarement, si ce n'et jamais été aussi gênée. Je jette un regard noir à mon ombre, ce qui doit vraiment me donner l'air d'une folle en y pensant, puis me dirige vers la baignoire pour noyer ma gêne dans un bon bain chaud.
avatar
Messages : 32
Date d'inscription : 17/11/2017
Localisation : Dans mon bar
Le vampireséducteur
Voir le profil de l'utilisateur




Erik Night
Le vampireséducteur
Ven 23 Mar - 4:16
The bloody side of the shadow ♥️

Alors que je commençais à me diriger vers le salon quelque chose m’avait tiré vers la salle de bain avant que je n’entende Lya me dire quelque chose et ensuite fermer la porte de la salle de bain, un « hmm » sortit d’entre mes lèvres alors que je me suis diriger vers la cuisine et non le salon.  Pendant qu’elle prenait sa douche, j’allais préparer le repas pour ce soir et ensuite, je pourrais plus ample connaissance avec elle et peut-être que….Hein...mais qu’est ce que je raconte moi, elle est mon esclave je ne vais pas tomber amoureuse d’elle si ? Rien que à cette pensées, j’étais en train de rougir sans vraiment m’en rendre compte tout en faisant à manger.

Quelques minutes après alors que j’avais fini de préparer ce que je devais faire avant de les mettre au four, je suis aller près de la salle de bain pour savoir si elle se lavait toujours , en ayant entendu l’eau...J’en ai donc déduit qu’elle se lavait toujours alors je suis retourner dans le salon pour y préparer la table tranquillement en chantonnant délicatement une berceuse que j’avais en tête depuis quelque jours maintenant sans savoir pourquoi j’avais cette berceuse dans la tête mais c’est pas grave.

Après avoir fini de mettre la table, je n’entendais plus l’eau de la salle de bain ce qui signifier qu’elle avait fini de prendre sa douche donc en mettant le plat au four, je me suis diriger vers la chambre qui était juste à côté de la salle de bain mais je ne suis pas rentrer à l’intérieur, je me suis juste posé contre avant de prendre la parole.

« Lya, tu me diras quand je pourrais rentrer, je ne veux quand même pas te voir nu »

Même si ça me dé...Erik ferme là...Qu’est ce qu’y m’arrive de penser à ça alors qu’elle vient juste d’arriver dans le manoir...Je suis vraiment pas nette dans ma tête c’est quand même fous. Après l’avoir entendu me dire que s’était bon, je suis délicatement rentrer dans la chambre avec un sourire doux sur le visage, la regardait me faisait pensé à ma mère quant-elle était jeune quand je la voyais en photo.

« Les vêtements de ma mère te vont à ravire Lyanae, tu es super belle dedans. »

Sans vraiment m’en rendre compte j’étais en train de rougir face à Lya, elle pouvait très bien le voir. Je lui tendit à nouveau ma main vers elle avant de reprendre délicatement la parole en vers elle.

« Le repas est au four, nous pouvons donc nous poser au coin du feu et faire plus ample connaissance tout les deux »

J’étais penché vers elle avant qu’elle ne prenne ma main et que nous sortant de la chambre pour à nouveau nous diriger vers le salon où je l’installe devant la cheminée sur le canapé pour être exacte avant de disparaître dans la cuisine et prendre deux verre à vin où dans un, il y avait du sang et dans l’autre du vin tout simple. Je lui pose alors le verre devant elle venant me mettre juste à côté d’elle la regardant du coins de l’oeil.

« Alors Lya, dit moi donc de quel race es tu réellement ? »

Je commence à lui poser de simple question, tout en buvant mon verre de sang délicatement.

by Flocon sur Epicode



▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼


Merci à Carla pour la signa ♥️
Merci à Senichi pour le vava ♥️
avatar
Messages : 12
Date d'inscription : 18/11/2017
Nephilm
Ven 23 Mar - 12:06
The bloody side of the shadowAu coin du feu
Night
Erik
Hawkins
Lyanae


Adossée à la porte, j’attend que le sang reflux de mes joues avant de m’en décoller et de commencer à me déshabiller. Je commence à faire couler un filet d’eau pour qu’il soit bien chaud quand je me glisserai dedans et viens me regarder dans le miroir au dessus de lavabo, une grimace de dégoût tordant mon visage. La privation et la captivité ont affaiblie m’ont corps, m’ont rendu faméliques et m’ont privé d’une partie de ma beauté, si elle eu un jour existé. Je laisse courir mes doigts sur mes côtes pointant sous ma poitrine. Ne supportant pas plus ce spectacle affligeant, je détourne le regard et me glisse en vitesse sous le filet d’eau brûlante.

Cela fait beaucoup trop longtemps que je n’ai plus profiter d’une bonne douche chaude et apaisante. Un moment de solitude où je peux réfléchir, me perdre dans mes pensées et oublier pendant un fragment de vie, les problèmes qui l’accablent. Ce moment que j’essaye de faire durer autant que possible. Ces pensées dérivent cette fois ci vers le brusque virage que vient de prendre ma vie. Grâce à Erick, mon maître qui est si bon avec moi. Je me remémore de chaque geste qu’il a eu envers moi depuis qu’on s’est rencontré, de son sourire charmeur, de son regard si doux et … Le rouge aux joues, je secoue la tête pour chasser ces pensées de mon esprit. On est pas de la même classe sociale, c’est impensable. Je sors en vitesse de la douche et m’enroule dans une serviette après m’être séchée, puis, je me dirige vers la chambre qui sera la mienne.

En passant le seuil qui sépare la salle de bain de la chambre à coucher, je manque de perdre ma mâchoire. Je ne me serais pas attendu à une chambre si luxueuse ! Moi qui n’ai jamais dormi sur plus que des couchettes miteuses me retrouve maintenant avec un lit si grand que je suis presque sûre ne jamais en avoir vu de tels. Malgré moi, un sourir s’étire sur mon visage, innocent et emplit de joie. Avec un petit rire, je cours et bondis sur le lit dans lequel je me laisse tomber avec un soupire d’aise. J’ai une chance incroyable qu’Erick soit devenu mon maître, et bien que je sois son esclave, un oiseau en cage, cette dernière est en or paré de velours.
Soudain, la voix perçant au travers de porte, douce et agréable à l’oreille, me sort de ma torpeur bien-heureuse. Avec un sursaut, je bondis de mon lit, bredouillant des excuses un peu ridicule. J’ouvre rapidement l’armoire et me retrouver écrasée face au nombre impressionnant de vêtements qu’elle contient. Je prend la tenue qui devrait le mieux m’aller tout en restant sobre, je ne suis qu’une esclave après tout, et me change en vitesse. M'apercevant rapidement dans le miroir de ladite armoire, je me dis qu’au final, ces vêtements ne me vont pas si mal !

“V-Vous pouvez entrer !” Je dis d’une voix timide mais suffisamment forte pour être entendue.

Je m’apprêtais à remercier chaleureusement mon maître de la magnificence de la vie qu’il m’offre, mais mes mots restent bloqués dans ma gorge face à son regard. Intense, perçant, je sens mon coeur manquer un battement. Je remarque à peine que mes joues prennent la même teinte que les siennes et baisse humblement la tête.

“M-merci, je … je ne mérite pas tant !”

Timidement, je me saisi de la main qu’Erick que tend, et me laisse guider au travers du manoir. Cette fois, j’ai beaucoup plus l’occasion d’observer les couloirs du grand manoir. Je me sens jugée par le regard des portraits anciens qui trônent fièrement dans le couloir, tant et si bien que je me sens soulagée quand on arrive devant l’âtre.
Je m’assois là où mon maître me le demande et prend doucement le verre qu’il me tend. Emplie de curiosité, je goûte le breuvage rougeâtre du bout des lèvres et fait une petite grimace de déplaisir.

“C’est amère …”
Je lâche plus pour moi-même.

Je n’oserai pas avouer à mon maître que jamais jusqu’alors je n’ai goûter d’alcool. Mais je pense que ma façon de tenir le verre, de boir, et mes expressions faciales me trahissent malgré moi. Heureusement qu’Erick engage la conversation ce qui me détourne momentanément de mes découvertes oenologiques. Je prend le temps de réfléchir à la question, le regard dans le vague, puis me met à parler d’une voix hésitante laissant trahir mon léger accent anglais :

“J-je je ne sais pas vraiment … Enfin si, ceux qui m’ont enlevé de ma prison de béton ont fini par me catégorisé comme .. Néphilim, c’est le mot qu’ils ont utilisé. Je n’en connais pas vraiment le sens, après tout, à quoi bon m’expliquer ? Au final, ils ont fini par me mettre dans une prison d’acier une fois leurs conclusions tirées ..”






Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
AG-Corporation :: Manoirs :: Manoir Night-
Sauter vers: