RSS
RSS



 
N'oubliez pas qu'il y a le nouveau serveur du forum qui a été ouvert il y a peu, vous le trouverez alors en annonce sur l'ancien et aussi en cliquant sur le logo. Il y aussi le recensement, même si vous avez décidé de partir dite le nous quand même.

 :: Premier pas~ :: Présentation :: Présentations terminées Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Tragédie... Mais peut-être un espoir ! [Fini]






Invité
Invité
Mer 21 Fév - 17:25



Identité de Votre Pseudo

Nom :
Aoki

Prénom :
Koyichi

Age :
36

Nationalité :
Japonais

Race :
Hybride Kitsune

orientation sexuel :
Heterosexuel

Age :
36

groupe :
Civil

Avatar :
Ranbu-Kogitsunemaru - Touken

Don:

Son hybridation lui a donné des oreilles de Kitsune, lui permettant d'avoir une ouïe plus développé que la normale ainsi qu'une agilité et une rapidité dans ses mouvements propre aux renards. Cela l'avantagera lors de ses missions pour mieux se repérer et se battre avec plus de dextérité.

Limitation :

-Aucune

Qui est-tu ?

CARACTÈRE - Mon caractère ? Je suis ferme. Je me dois de l'être, ça permet de montrer du charisme et de m'imposer. En tant que chef de rébellion je doit être sérieux et imposant, je doit donner envie de suivre le mouvement. Et c'est en étant ferme, mais juste, que j'arrive à faire cela. La justesse a toute son importance pour que les membres ne se sentent pas trahis. Après tout les membres de la rébellion sont un peu comme ma famille, je vis avec certains depuis que je suis né, mais je doit faire passer le destin des esclaves que nous aidons, libérons et recueillons avant les sentiments, même si parfois les sentiments prennent le dessus...  De plus cette fermeté permet de mieux protéger les membres et de les faire prendre le moins de risques possibles, je tiens à eux, pour ce qu'ils représentent et les personnes qu'ils sont. Quand j'explique les plans, les situations, ou autres, je suis clair, précis et je suis concis.
PHYSIQUE - Physiquement, je me retrouve avec un corps assez musclé après toute ma vie à me battre et à m’entraîner pour atteindre les meilleurs conditions de combat. Je suis assez agile et mesure 1m88, j'ai également, pour aller avec ma taille, de longs cheveux blancs, de grandes oreilles et une longue queue dont leur couleur blanche est du au fait que je soit albinos. De ce fait j'ai également la peau très pâle et les yeux rouges. Visuellement, au niveau des expressions du visage j'ai appris à paraître sérieux et confiant même quand moi même je doute et j'ai peur. Cela aussi est quelque chose d'important et d'utile en tant que leader. Je doit donner du courage et de la motivation à ceux qui me suivent et qui se battent à mes cotés. Au niveau vestimentaire je suis toujours habillé dans des vêtements traditionnels japonais avec tout de même quelques éléments guerrier imposant qui, eux aussi, aident grandement à me donner prestance et charisme. Mes tenues sont souples et dénudés à quelques endroits pour me laisser libre de mes mouvements.
HISTOIRE - Ma vie est une tragédie remplis de regrets et de hontes...

Je suis née dans une famille d'esclave assez spécial, puisque mon père était chef de la rébellion hybride. Mon père avait connu l'esclavage jusqu'à ses 25 ans où il réussi à s'échapper. Je n'ai jamais vraiment eu plus de détails que ça sur le temps où il était esclave, mais je sais qu'il avait vécu avec le même maître que ma mère toutes ses années et qu'ils avaient réussi à s'échapper ensemble.

Mon père ne fonda pas la rébellion juste après son évasion, il dut d’abord rencontrer d'autres esclaves dans les rues qui l'aidèrent à construire la rébellion ensemble. Quand la rébellion fut "officiellement" fondée en 1 il y avait seulement six membres : trois hybrides dont mon père et ma mère, deux furys et un cauquema. Le principal rôle de la rébellion était d'aider les esclaves en les accueillant où en les recrutant.

Je suis né 1 an après la création de la rébellion, les activités étaient encore faible et les membres étaient minimes. En plus de cela, ma naissance empêcha ma mère de continuer à se battre et d'aider les autres car elle devait s'occuper de moi. En soit ma naissance n'avait pas changer grand chose d'après mon père, la rebéllion étant encore petite, les actions menés étaient rare et peu impactant. La rébellion vivait sa petite vie, un peu comme une famille mais resté tout de même sur ses gardes. Je grandissait à mon rythme, on m’entraînait pour pouvoir à mon tour devenir un membre de la rébellion. Je maniais plutôt bien le katana pour mon âge et j'était déterminé pour aider mes parents à sauver les autres esclave car mon père était mon modèle. J'était très heureux ici, tout le monde était gentil bien que très différents, nous étions comme une très grande famille. J'étais le seul enfant mais ça m'allait, j'étais assez confiant et mon but était de devenir comme mon père : un grand, courageux et valeureux guerrier qui sa bat pour libérer les esclaves. Je m’entraînais chaque jour dans ce but.

Alors que j'avais douze ans ma mère mourut lors d'une mission de sauvetage d'esclaves. Elle devait sauver une mère et sa fille hybrides des griffes de leur maître horrible. Elle réussi à ramener la fille mais la mère fut garder par le maître qui avait attaqué ma mère et la blessa grièvement au point qu'elle mourut même une fois revenu avec la fille. La fille était une très belle kitsune rousse de 14 ans. Elle pleurait et criait beaucoup les premiers jours, sa mère était encore entre les mains d'un maître affreux et elle venait d'assister à la mort d'une autre kistune, ma mère. Mais le mort de ma mère affecta beaucoup mon père, bien qu'il ne voulait pas le montrer il était très touché mais il devait rester confiant et droit à cause de son rôle. La fille kitsune qui se prénommais Minako resta dans la rébellion n'ayant nul part où aller. On l’entraîna à l'épée, et ayant presque le même âge que moi nous nous entraînions beaucoup ensemble. Il lui suffit de seulement quelques années pour me dépasser et devenir plus forte que moi, alors que je m'étais entraîné toute ma vie au katana. Elle était vraiment doué et très gentille. Elle n'exprimait pas beaucoup ses sentiments mais elle avait de la conviction et était aussi très motivé, elle voulait se venger de son ancien maître, de ce qu'il lui avait fait souffrir à elle et sa mère.

Les années passèrent, et Minako et moi grandissions en même temps que la rébellion. Elle avait 18 et moi 16 ans et nous commencions à faire des missions en coopération ou seuls,  Nous étions devenus très proches, que ce soit grâce aux entraînements, à l'esprit de la rébellion ou aux missions de coopération. Un jour, je décida de lui avouer ce que je ressentait pour elle, depuis le début j'avais toujours eu des sentiments pour elle, mais j'avais peur de me faire rejeter alors je préférais ne rien dire et faire comme si de rien n'était. Mais ma confession n'était pas en vain, elle avoua elle aussi très timidement qu'elle aussi ressentait la même chose pour moi. Bien que nous étions tous les deux amoureux et que nous formions maintenant un couple nous restions concentré sur notre devoir en temps que membre de la rébellion.



Alors que je n'avait que 19 ans, mon père mourut assassiné par des agents d'AGC. Je devint alors le chef de la rébellion, devant gérer tout ce que mon père avait mit en place, ayant accès à toutes les informations et données de la rébellion. Chaque membre avait une fiche à son nom, mon père était très organisé et je devait suivre ce qu'il avait fait. Je devait respecter et continuer tout ce qu'il avait construit. Mais la même année, alors que je ne pouvait plus passer beaucoup de temps avec elle à cause de toutes mes nouvelles charges, Minako tomba enceinte. Nous étions très heureux mais en même temps, nous avions peur pour l'enfant et son futur. Nous avons finalement décidé de le garder et de l'élever en sécurité. J'avais beaucoup changé en temps que chef et je devint autoritaire et je ne montrait plus d'émotions, j'était dévoué à ma tâche de leader. Je devait guider ceux qui avaient confiance en la rébellion, je ne devait pas les décevoir, ni eux, ni mon père...

Je n'avait pas beaucoup de temps pour aider Minako lors de sa grossesse, je m'en voulait terriblement mais je n'avais pas le choix, je devait me concentrer sur la protections de membres de la rébellion. Minako était compréhensive et me laissait faire, elle savait très bien que si c'était l'inverse elle aurait fait pareil. Les mois passèrent et la rébellion se portait de mieux en mieux, j'étais fier de mon travail, j'arrivais à tenir ce que mon père avait fait. Mais lorsque Minako accoucha je ne fut pas avec elle. Je m'empressa d'aller la voir, mais lorsque j'arriva elle n'était plus là. Dans la salle, seul des membres de la rébellion ayant aidé à l’accouchement et le bébé hybride ayant hérité de mon albinisme étaient présents. J'avait abandonné Minako et l'avait laissé mourir seule. Je m'en voulait et m'en veux encore énormément pour tout ce que j'ai fait. Je ne voulait plus perdre un membre de ma famille encore. Alors après quelques jours passés avec l'enfant... mon enfant, je décida de ne pas le garder, c'était trop risqué pour lui, je voulait la mettre en un lieue sûr. Je décida de la confier à celui en qui j'avait le plus confiance, un ancien membre furry loup de la rébellion ayant accompagné mon père depuis le début. Je lui ordonna de trouver à mon enfant un lieu sûr dans lequel il pourra grandir en sécurité. J'avais avant de lui donner, ordonné à un membre de broder un couverture en écrivant le nom de l'enfant : Nanako. C'était le nom que Minako lui avait choisit... Il obéit et revint quelques jours après m'assurant que ma fille était dans un endroit sûr. Mais plus les jours passaient, plus je m'en voulait d'avoir abandonner ma fille. J'avais des remords pour tout ce qui se passaient dans ma vie, mais je continuait de gérer la rébellion, je me battait pour elle, je passait jour et nuit à travailler. Je dormait peu et j'allait souvent moi-même en mission, retournant avec des cicatrices bien moins profondes que celles internes. Je n'arrivais pas à oublier ce que j'avait fait, je ne pouvait me rattraper pour tout ce que j'avais fait, toutes mes décisions familiale ou émotionnelles étaient merdiques. Seul mes décisions stratégiques et tactiques marchaient.

La rébellion devenait de plus en plus grande, bien qu'ayant eu des coups durs nous avancions toujours. J'avais alors 35 ans, cela faisait 11 ans que j'avait tué ma femme et abandonné ma fille. Je m'en voulait toujours autant. Un jour, je réussi à retrouver l'ancien maître de Minako et de sa mère, ce salopard qui maltraitait ses esclaves pour le plaisir. J'en faisait une affaire personnelle, laissant encore les sentiments prendre le dessus. Je partis pour aller tuer ce connard et sauver ses esclaves. Je réussi à m'infiltrer pendant la nuit. Il y avait beaucoup de gardes que je réussit à contourner pour finalement entrer dans une cave où étaient la plupart des esclaves. Je reconnu tout de suite une esclave en particulier, je ne l'avait jamais vraiment vu mais je pu la distinguer grâce à ses cheveux ses oreilles et sa queue rousse. C'était la mère de Minako, il n'y avait pas doute là dessus. Mais au moment où je tenta d'ouvrir sa cage, un garde entra dans la cave, je me fit repérer et je décida de sauver la mère de Minako coûte que coûte. Encore une fois mes sentiments me trahissèrent. Je savais pertinemment que c'était une mauvaise idée mais je le fit quand même. J'éxecuta le garde qui eu le temps d'en appeler d'autre. Je réussi à faire sortir la mère de Minako, mais je n'avais pas le temps pour les autres. Je sortis de la cave, en courant, la mère de Minako sur mon dos. Elle était vieille et battu, elle n'avait pas la force de courir. Je réussi à m'enfuir avec de la chance je réussi à semer mes poursuivant et à rentrer au QG sans égratignure.



J'avais réussi à sauver la mère de Minako. Je la fit soigner directement par des membres de la rébellion. Je partis dans ma chambre laissant les médecins la soigner. Le lendemain je vint la voir pour lui parler, elle cru me reconnaître mais me confondu avec ma mère à cause de mon albinisme. Je lui expliqua tout de la rébellion, de mes parents et de ce qui était arrivé à Minako et notre fille... Elle m'en voulu énormément pour avoir abandonner le bébé, même après lui avoir expliqué que c'était pour son bien. Après ça je m'en voulu encore plus et je décida quelques semaines après de me mettre à chercher ma fille. Une hybride kitsune albinos ça doit être simple à trouver non ?

Cela fait maintenant 6 mois que je la cherche et je n'ai toujours rien trouvé. J’espère un jour la retrouver pour lui dire à quel point je suis désolé pour ce que j'ai fait. Lui dire à quel point je l'aime et à quel point je m'en veut et que je veux tout changer. Je continue mon travail de chef tout en me laissant du temps pour chercher une Kitsune albinos. J'envoie des membres la chercher également, je me doit de la retrouver, après tout ce que je fait. Ça se trouve à l'heure qu'il est elle est en danger par ma faute... Je ne sais plus quoi penser, tout ce que je veux c'est la retrouver et la protéger coûte que coûte !

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

Deux coups sur la porte en bois se font entendre.

"Entrez !"

Un furry crapaud entre et fait une révérance, haut de forme en main. Il le garde en main et se tient droit. Il commence à parler.

"Koyichi, j'ai traversé toutes les rivières à la recherche de tes désirs..."

Un grand hybride Kitsune assis sur un fauteuil, plume à la main le coupe.

"Et alors ? Qu'a tu trouvé Hiromichi ?"

"Et bien... Je crois avoir trouvé ce que tu cherches depuis des mois, j'ai aperçu une hybride Kitsune albinos au niveau du cimétière du temple d'Obara."

Le Kitsune posa sa plume sans répondre. Puis il reprit avec hésitation

"Tu... tu es sûr ? Et que faisait-elle là-bas ?"

"Elle semblait parler à un jeune homme que je ne voyait que de dos. Il avait un long manteau pourpre et une cheuvelure blanche."

"Il faut vite que je me depeche pour aller les retrouver alors !"

"Très bien, souhaite-tu que je t'accompagne ?"

"Non... Je dois la retrouver seul..."

"Comme tu le voudra."

Le furry crapaud sort, suivi du kitsune qui, après avoir pris plusieurs objets de la salle, marcha d'un pas pressé. La porte se ferme sèchement
Derrière l'ecran
-->
Prénom/Surnom :Dryu
Age : --
Comment as-tu connu le forum ? : --
Que pense tu du forum ?: --
DC ?: Connor/Okami
Autre ?: :                  ^)
Code du règlement :
(c) Reira de Libre Graph'






Invité
Invité
Mar 27 Fév - 23:13
Papaaaaaa <3


Une validation vite !
Hey viens jouer avec moiiii~


Tu es validé ! Félicitation :3
Tu as quelques petite chose à faire avant de rp :

Tout d’abord je te laisse aller recenser ton avatar, ton métier (si tu en as un) et ta race.

Tu peux ensuite faire ta demande de RP.

Nous t’encourageons à te faire une jolie fiche de lien.

Tu peux t’amuser avec nous dans le flood aussi :3

Et voilà tu peux rp :3
.
code by Kanra sur epicode
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
AG-Corporation :: Premier pas~ :: Présentation :: Présentations terminées-
Sauter vers: