RSS
RSS



 
N'oubliez pas qu'il y a le nouveau serveur du forum qui a été ouvert il y a peu, vous le trouverez alors en annonce sur l'ancien et aussi en cliquant sur le logo. Il y aussi le recensement, même si vous avez décidé de partir dite le nous quand même.

 :: The Winchester Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le conte des trois loups [Morgan&Kyle]

avatar
Messages : 9
Date d'inscription : 12/02/2018
Lycan
Voir le profil de l'utilisateur




Kan Nei
Lycan
Jeu 15 Fév - 22:15

Kan Nei




Le conte des trois loups...

Sous un temps pluvieux, alors que la nuit commence à tomber, je marche d'un pas lent dans les rues de ce quartier agité. Je me fonds dans la foule, je me fais discret. Mais l'inquiétude est toujours là. Sans arrêt aux aguets, je surveille les alentours d'un coup d’œil bref mais précis. J'ai l'impression qu'on m'observe, qu'on me suit. La vérité, c'est que j'angoisse continuellement depuis que je me suis retrouvé seul, perdu et sans but. J'ai toujours l'appréhension de voir débarquer des forces policières, fondant sur moi pour m'embarquer. Je me demande parfois, si cela devait arriver, ce qu'il y aurait de pire par la suite. Retourner auprès de mon ancien maître, qui me ferait payer très cher le prix de ma trahison. Ou alors, retourner à la ruche. J'aime appeler cet endroit morbide ainsi. C'est une ruche, où nombres de cobayes servent les intérêts des plus puissants, au détriment de leurs volontés. Après réflexion, je crois que j'aimerai encore trouver la mort, au lieu de faire ce choix impossible.

Perdu dans mes pensées, je m'engouffre dans une rue plus étroite, et plus animée. Des odeurs gourmandes et variées arrivent jusqu'à mes narines. Je crève de faim. Voilà cinq jours que je déambule dans le coin, sans avoir eu la chance d'un repas complet. La fatigue commence à tirer, je rêve d'un endroit chaud où me reposer. Mais tandis que je soupire devant ma condition, mes sens s'agitent subitement. Une odeur, bien particulière quant à elle, attire mon attention plus que les autres. Ce n'est pas de la nourriture. Ce que je sens, c'est... Très curieux. Quelque chose de familier, mais que je ne connais pourtant pas. Je n'arrive pas à identifier de quoi il s'agit. Interpellé, je décide de suivre mon instinct et de mettre le doigt sur la réponse à ma question. Qu'est-ce que c'est ?

Cette douce odeur me guide jusqu'à l'entrée d'un petit bar aux allures chaleureuses, le Winchester. Je regarde rapidement à l'intérieur par la porte d'entrée, il fait presque salle comble. C'est tout aussi bien, je n'aurais aucune difficulté à me fondre dans la masse si quelque chose tourne mal. Sans plus attendre, j'entre d'un air décidé, et juge du regard tous ceux qui oseraient me toiser avec un air de défi. Je mets un certain temps à choisir ma place : au comptoir, non loin de la sortie, juste à côté d'un petit groupe d'amis agité.

Je n'ai pas longtemps à attendre, avant de voir un jeune homme venir me demander de quoi j'ai besoin. Je le regarde longuement, interrogé, le regard légèrement plissé. Cette drôle d'odeur, elle se dégage de cet individu. Incapable de l'expliquer, je donne ma commande sans plus attendre au gars, pour éviter de paraître trop louche. Je lui demande ce qu'ils ont de plus gros à manger, ainsi que ce qu'ils ont de plus fort en boisson. Je veux me réchauffer, et avoir le ventre plein. Tout ça, en attendant d'éclaircir ce mystère.

Il me laisse perplexe, lui mais pas que. Il y a autre chose, une autre présence, très préoccupante et oppressante. Je la sens, elle est ici, mais je ne peux pas la voir. Nerveusement, et dans l'impatience, je tapote mes doigts avec rapidité sur le comptoir. Je fais la chose la moins discrète du monde, à savoir observer avec insistance à peu près tout le public de ce charmant petit bar. Il faut admettre que c'est louche, mais tout le monde semble trop occupé pour le remarquer. Je n'arrive pas à mettre la main sur l’individu que je recherche.

Entre-temps ma commande arrive, et c'est sans grande délicatesse que je me jette sur la nourriture. Je prends tout juste le temps de respirer entre chaque bouchée. Malheureusement pour moi, le barman attend son dû. Il faut payer à la commande. Je le regarde à nouveau avec perplexité, avant de lui répondre, la bouche pleine.

« Après après... Il y a le temps. Je vais sûrement recommander autre chose. »

Je sais au contraire que je ne vais rien recommander du tout, et attendre qu'il soit le dos tourné pour filer en douce. Je n'ai pas les moyens de payer ma note, je n'ai rien, si ce n'ait que ma vie et ma liberté. Je sais qu'il vaudrait mieux que je trouve du travail, mais j'ai trop peur de me faire repérer. Je n'ai confiance en personne, et je ne sais pas vers qui me tourner. J'ai bien tenté de retrouver un groupe de rebelles, mais ils se font discrets, ce n'est pas une chose facile que d'entrer en contact avec eux. Je suis condamné à airer seul comme un chien encore un bon moment. Avant que quoi, qu'un miracle se présente . Je n'ai jamais cru aux miracles...


......






avatar
Messages : 119
Date d'inscription : 15/10/2017
Le chien pour qui mordre est une passion
Voir le profil de l'utilisateur




Morgan Hebimort
Le chien pour qui mordre est une passion
Jeu 15 Fév - 22:18


Kan et Kyle
Le conte
des
trois loups



« Fuck Off!!!»
Fichu travail... mais bon au moins avec le petit salaire que je gagne je peux manger de la viande de temps en temps et éponger les quelques dettes que j'ai. Enfin quand je parle de dette, je parle évidemment de celle que j'accumule en perdant encore quelques combats de rues. Mais grâce à Tyler je deviens de plus en plus fort. Je serait bientôt prêt à servir celui que je souhaite servir... s'il veut encore de moi, et ceci et tout une autre histoire. Quoi qu'il en soit, il est l'heure. Je me prépare, m'habillant bien, tout comme le demande Kyle, je dois quand même avoir l'air d'un serveur et non d'un client qui vient s'éclater la gueule avec de la vodka, mon pécher après la viande et la baston. Je soupire dans ma salle-de-bain tout en réajustant ma tenue et me coiffe légèrement. J'ai vraiment l'air d'un garçon de café un peu paumé comme ça. Mais bon, au moins je suis propre, ayant prit une douche, car oui, d'après Kyle une douche par semaine ce n'est pas suffisant, il faut que je sente bon et que je sois propre même au travail. Quel plaie ce patron... enfin je dis ça, mais j'avoue que je l'apprécie énormément. Grâce à lui je deviens un peu équilibré. Je ne saute plus sur le premier venu qui m'insulte... enfin c'est un peu mentir de dire ça ainsi. Il m'arrive encore de le faire mais pas au travail. Je suis enfin prêt... je prend ma veste ornée d'un capuchon en fourrure, ma veste fétiche quoi.

Je sors alors dans la rue, croisant quelques voisins que je ne prend même pas la peine de saluer, pour quoi faire? Je ne les connais pas et je n'ai pas envie de les connaitre. Ils n'ont rien à m'apporter mise à part de foutues emmerde. S'ils me laissent tranquilles, je fais de même, voilà tout. Je vais au travail à pieds... je n'ai évidemment pas de voiture et les transports publiques, ben ça me saoul tout simplement. Me coller à des inconnus très peu pour moi. J'arrive enfin sur mon lieux de travail... j'entre et salue Kyle qui est là avant moi, comme d'habitude. J'enfile un tablier et commence à ranger quelque petits trucs. Puis une fois que tout est en ordre et ranger, je converse un peu avec lui, pour savoir ce que j'ai à faire aujourd'hui. Bien que ce soit un peu près toujours la même chose, je préfère m'en assurer, histoire de montrer ma bonne volonté. Je vais lave encore quelques tables et puis j'ouvres le bar une fois qu'il m'en donne l'ordre. Les clients se précipites presque à l'intérieur. Il n'y a pas à dire, le Winchester a du succès et en même temps je comprends pourquoi. Je commence à prendre des commandes, et à servir quelque tables. Ils commandes évidemment beaucoup d'alcool, ce qui me donne envie de boire. Je vois Kyle me lancer un regard de coin... rhaa j'oublie qu'il peut lire mes pensées. J'oublie donc vite fait la simple pensée de me saouler puis reprend mon travail. Je sers... je prend l'argent et les pourboires que je ramène à mon boss et ainsi de suite. Pas de bagarre pas de violence.

Puis je vois un nouveau client entrer, pas le temps de le guider, je suis entrain de prendre une commande. Bon il trouve le chemin du bar seul, ceci me convient très bien. Kyle va le servir vu qu'il gère ce coté là du Winchester. Je ne capte pas tout, mise à part une pensée de mon boss, il espère que ce nouveau client n'allait pas l'arnaquer... je le comprends, il y a tellement de personne qui essaient de ne pas payer. Je me concentre alors sur le mec qui est entrain de manger, essayant de capter ses pensées. Je vois Kyle m'observer, tout en restant derrière le bar me laissant faire, sachant très bien a quoi je penses. Je hoche la tête... et lis clairement les pensées du gars au bar à coté des jeunes. Je me mets derrière lui et sourit de manière sournoise.

-"Excusez moi monsieur... j'ai vraiment besoin que vous payiez votre note maintenant... je sais que vous comprenez tout à fait pourquoi je vous le demande... "

J'essayais un peu de lui barrer le passage au cas ou il voudrait fuir, mais bon je ne suis pas infaillible.

Code par xLittleRainbow pour Epicode

▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼

avatar
Messages : 9
Date d'inscription : 12/02/2018
Lycan
Voir le profil de l'utilisateur




Kan Nei
Lycan
Sam 17 Fév - 2:07

Kan Nei




Le conte des trois loups...

Il n'insista pas trop, probablement bloqué par le bar qui nous séparait. Je voyais bien néanmoins, l'air suspect de son regard, il se doutait de quelque chose. Peut-être aurais-je dû me tenir un peu plus avant d'engloutir mon repas tel un affamé. Bon, j'étais un affamé, mais pour le coup, cela venait probablement de me griller à coup sûr. Je détournais à présent le regard pour fuir son aura. Il y avait quelque chose d'étrange dans sa présence. Mais avant même que je ne pris le temps de comprendre, un autre arrivait derrière moi.

Un peu surpris, je me tournai vers le nouvel arrivant, qui se tenait là, bien en face, décidé quant à lui, à obtenir l'argent. La surprise devait se lire sur mon visage. D'où est-ce qu'il sortait celui-ci. Je ne l'avais pas repéré tout de suite en entrant. D'ailleurs, le détail me frappa. C'était lui, l'autre présence particulière que j'avais sentie en arrivant ici. Toute cette histoire commençait décidément à être louche. Ils travaillent donc tous les deux dans ce bar, visiblement. Plus encore, ils ont tous deux capté mon petit jeu. Enfin, rien de très certains, mais ils ne sont certainement pas nés de la dernière pluie. Le petite sourire presque provocant du nouvel arrivant me le confirme. Je plisse légèrement le regard, comme pour le défier, tout en arrêtant de manger. Je n'aurais pas la paix ce soir, de toute évidence.

« Et ben, sympa l'accueil chez vous les gars ! »

C'est vrai que ça fait pas très commercial leur affaire. Ils n'ont pas un très bon relationnel client. Mais je les soupçonnes de savoir ce que je manigance. Sinon pourquoi cet acharnement. Je finis par faire un geste de capitulation au dernier arrivé, en hochant la tête. Je me lève de mon tabouret, enfonçant la main dans la poche arrière de mon pantalon.

« C'est bon, tu vas l'avoir ton fric... »

L'espace d'un instant, je fais mine de chercher mon portefeuille. J'en profite pour me tourner un peu dans tous les sens. Puis, sans prévenir... Je passe à l'action. Je donne un violent coup d'épaule au serveur, le poussant de ma route déjà toute tracée. De mes bras, j'écarte les quelques passants qui se tiennent devant la porte de la sortie. Je n'attends pas mon reste, je prend mes jambes à mon cou et je cours, je cours à toute allure, sans m'arrêter ni même me retourner.

Je n'ai presque rien mangé au final, mais ces deux-là ne m'ont pas vraiment laissés d'autres choix. Je finis ma course à l'autre bout du quartier, de retour sur la rue passante. J’essaie de me fondre à nouveau dans la masse, pour brouiller les pistes. Je suis loin de me douter qu'on me pourchasse, et surtout, que mon adversaire à un odorat tout aussi développé que le mien. De façon purement innocente, je me remet à marche, jetant tout de même quelques regards derrière moi. Je pense déjà à ma prochaine destination. Un endroit plus facile pour passer inaperçu, peut-être un fast-food...



......








avatar
Messages : 119
Date d'inscription : 15/10/2017
Le chien pour qui mordre est une passion
Voir le profil de l'utilisateur




Morgan Hebimort
Le chien pour qui mordre est une passion
Sam 17 Fév - 21:19


Kan et Kyle
Le conte
des
trois loups



« Fuck Off!!!»
Bon... il semble avoir comprit que nous voulions être payé. Je l'observais de haut, prêt à encaisser les sous qu'il me donnerait. Il cherchait son argent, et je n'eux pas le réflexe de lire ses pensées. Je soupirais en voyant qu'il mettait du temps. J'allais alors parler, mais je me ramassais un coup de coude. Je grognais alors en le voyant fuir. Je n'eux même pas besoin d'échanger la moindre pensée avec mon patron ou le moindre regard. Je pris ma veste et sortit mon poignard discrètement et me mit à la poursuite de l'inconnu. La traque c'était mon truc, il n'avait aucune chance de m'échapper. Je ne me pressais donc pas... laissant une pensée pour Kyle: "Je vais vous le ramener patron... ne vous en faites pas...". Puis je sortis. Je serrais entre mes doigts la garde de ma lame... il allait me le payer cet avorton. Je respirais l'air et me mit en marche calmement, rabattant sur ma tête ma capuche à fourrure blanche. Je ne ressemblais plus au serveur que j'étais, je ressemblais au voyou que j'étais réellement. Sa trace était simple à suivre, je ne paniquais donc pas. Je soupirais doucement, me concentrant sur les bruits de pas qui m'entouraient. Je reconnu les siens... chaque personne marchait différemment. Je le laissais reprendre confiance en lui, penser que je n'étais pas là. Une fois qu'il se remit à marcher gentiment je me remis à le suivre, restant à une bonne distance de lui, mais ne le perdant pas.

Il marchait calmement, regardant autour de lui, je restais derrière les gens pour qu'il ne me capte pas. Les leçons de Tyler étaient très efficaces. Je m'avançais, pas après pas, le rattrapant. Et quand il détourna le regard je posais une main ferme sur son épaule et l'entrainais violemment dans une ruelle le plaquant contre le mur et posant ma lame contre sa gorge. Au moindre mouvement je le couperais et ceci j'étais persuadé qu'il l'avait compris. Je lui offrais un regard ainsi qu'un sourire complètement malsain. Ceci prouvant largement que le tuer sur place ne me gênais pas. Mais bon, ce n'est pas ce que Kyle voudrait, je ne dois pas tuer au hasard, j'aurais des problèmes. Je soupirais alors, continuant à le tenir fermement, enfonçant mes doigts dans son épaule.

-"Petit... tu as deux choix... le premier me suivre jusqu'au bar et t'arranger avec mon boss... le second que je te déboite ici et maintenant..."

J'étais sur de ma force... quelque soit sa race je m'en fichais. J'étais surentrainé au combat, je m'étais battu toute ma vie, alors à moins que lui aussi, j'avais de grande chance de m'en sortir. Je ne le frappais pas tout de suite, lui laissant le temps de se décider. De toute façon s'il bougeait, il s'entaillerait lui même la peau, à voir s'il avait le cran de le faire.

-"Tu peux avoir confiance en Kyle... lui ne te fera pas de mal contrairement à moi... vous pourriez trouver un accord même... et tu pourrais finir tranquillement ton repas. Mais ceci ce n'est pas moi qui le décide... alors ta réponse?
"


Les choses étaient simple. S'il voulait se battre je me battrais avec lui, s'il voulait me suivre gentiment, je le raccompagnerais sans le lâcher.


Code par xLittleRainbow pour Epicode

▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼

avatar
Messages : 9
Date d'inscription : 12/02/2018
Lycan
Voir le profil de l'utilisateur




Kan Nei
Lycan
Lun 19 Fév - 15:54

Kan Nei




Le conte des trois loups...

J'aurais dû m'en douter... J'aurais dû sentir sa présence se rapprocher de moi. Mais j'ai baissé ma garde. Je me retourne hélas bien trop tard. Mon poursuivant m’attrape par l'épaule et m’entraîne dans une ruelle isolée, plus calme, moins fréquenté, si ce n'est que par des racailles du même genre que moi. Le petit gringalet sait comment s'y prendre en tout cas, et il est armé. Il me colle bien vite une lame sur la gorge, me décourageant bien vite au moindre geste brusque. Il sait se battre, il sait comment maîtriser un adversaire, je peux le sentir. Ce n'est pas un débutant que j'ai en face de moi.

Je le regarde avec des yeux sévères, presque méprisant. Je ne bouge pas, ne dit rien. Je me contente de le regarder. Que puis-je faire de plus ? Il cherche à m’intimider, mais malheureusement pour lui j'ai déjà connu bien pire comme situation. Je retiens mes quelques vannes de provocation, je ne suis pas en mesure de jouer au plus malin. Alors, je joue le jeu plutôt, levant sagement les mains, bien en évidence, en gage de soumission. Je veux en finir le plus vite possible.

Il n'a pas l'air de très bien savoir s'il peut me faire confiance ou non. Je le vois observer avec attention mon regard, et il y a quelque chose de troublant. On dirait qu'il cherche presque à m'aspirer l'âme. Il est étrange, et je sens en lui quelque chose d'étrange. Il n'est pas tout à fait humain, je peux le sentir.

Après de longues secondes, je sens finalement son emprise lâcher du lest, progressivement. Sa lame est toujours bien gardée près de mon cou, mais peu à peu, il augmente la distance qui nous sépare. J'en profite alors pour lâcher un bref sourire provocant. Il vient de se faire avoir, pour la seconde fois. D'un geste vif et bien placé, je prends peu d'élan avant de lui attribuer un violent coup de boule, en plein visage. Je profite qu'il soit étourdi pour attraper son poignet. Je plaque ce dernier sur le mur en face de nous, afin de l'obliger à lâcher sa lame. Le couteau tombe à terre, et je me précipite pour le ramasser.

Je ne suis pas assez rapide néanmoins. Mon adversaire fond de nouveau sur moi, et nous nous engageons dans une lutte acharnée, afin de prendre le dessus l'un sur l'autre. Il a clairement plus de technique que moi. Il sait se battre. De mon côté, on va dire que je sais cogner, et fort, mais je n'ai jamais vraiment appris à coordonner mes coûts. Je me contente de jouer aux barbares et de foncer dans le tas. La plupart du temps, cela suffit, mais pas cette fois. Il me balade avec aisance, et ça n'a don que de m'énerver davantage. Je grogne, de mauvaise humeur.

« On t'a pas appris à crever !?! Sale petit con ! »

C'est d'autant plus frustrant qu'il n'est pas aussi large d'épaules que je le suis. Cette crevette se moque de moi, et je ne le supportes pas. Qui plus est, m'emballer n'arrange pas les choses. Même si je parviens à lui attribuer quelques coups, il domine clairement ce combat. Je ne fais que me fatiguer, et la colère ne fait qu'embrouiller mes mouvements, devenus bien trop prévisibles. Sans surprise, il ne met que très peu de temps à me maîtriser.




......






avatar
Messages : 119
Date d'inscription : 15/10/2017
Le chien pour qui mordre est une passion
Voir le profil de l'utilisateur




Morgan Hebimort
Le chien pour qui mordre est une passion
Mar 20 Fév - 10:58


Kan et Kyle
Le conte
des
trois loups



« Fuck Off!!!»
Je ne vois absolument pas quoi ajouter à la bastons... Même s'il est bien plus fort physiquement que moi grâce au fait qu'il soit un vrai loup... et bien j'ai tout de même le dessus. Je devrais remercier Tyler pour tous ses entrainements. Car il y a peu je me serait complètement fait rétamer. J'étais comme ce loup... je frappais dans le vide, je m'épuisais rapidement et me battant uniquement contre des faibles, je me croyais supérieur. Je souris d'ailleurs, d'un air provocateur quant il me demanda si l'on ne m'avais pas appris à crever. Je ris à gorge déployée comme un démon répondant un simple:

-"Non..."

Non... car je devais survivre! Je devais vivre et prouver à Connor que j'étais assez bien pour le servir. Je devais... je devais gagner en toute circonstance. C'est cette rage qui me fait tenir, c'est rare au ventre... ce coup de poignard que j'ai reçu de ce vampire dérangé! J'y ai survécu, ce n'est donc pas un petit loup dans son genre qui va me défaire, sinon autant me tirer une balle en pleine tête directement.

Bref, il se fatigue et devient bien trop prévisible... je lui assène alors un bon coup de coude dans la nuque histoire de le calmer une bonne fois pour toute ainsi que pour l'immobiliser au sol quelque instant... Je l'aide alors à se redresser et à s'asseoir contre le mur. Je sais à quel point ça fait mal...

-"ça va allez petit loup?"

Je m'inquiète pas trop il semble solide, mais vieux vaux ne pas le tuer avant de l'avoir ramener à Kyle. D'ailleurs je l'aide à se lever, qu'il soit encore étourdit ou non et le traine gentiment en direction du bar. Je ne dit pas un mot, le tenant, de un pour m'assurer qu'il ne file pas et de deux pour être sur qu'il tienne sur ses pattes. Je lis dans ses pensées et je ris doucement. Il est contrarié le pauvre petit. Il me suis sans broncher... mais je sais très bien qu'il l'a mauvaise. J'arrive enfin au Winchester et je m'approche de Kyle... je le balance sans douceur à ses pieds.

-"Voilà M... Patron!"

Je le fixe, ma queue de loup s'agitant dans mon dos, un grand sourire sur les lèvres. Comme un chien de chasse, j'attends ma récompense!

Code par xLittleRainbow pour Epicode

▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼

avatar
Messages : 47
Date d'inscription : 12/10/2017
Localisation : Bar The Winchester
Loup-Garou
Voir le profil de l'utilisateur




Kyle Harper
Loup-Garou
Dim 4 Mar - 2:04
Comme prévu les choses dégénéraient. Il avait déjà une petite idée de ce qui allaient se passer. M'enfin... il savait que le jeune homme qui avait volé le repas était un lycan. Naturellement comme Kyle l'avait appris à Morgan et uniquement s'ils étaient deux à gérer le bar, l'un des deux pouvais courser un peu les voleurs, les forcer à payer ou appeler les autorités. Néanmoins, dans le cas présent s'était particulier, il fallait gérer par nous même. Il attendait le retour de Morgan et fut moyennement satisfait du travail et puis il avait fait une connerie en le ramenant à la vue de tout les clients. Pourquoi il est pas passer par l'entrée de derrière? Il avait les clés. Kyle regarda Morgan avec un côté sévère.

Bon travail à deux erreurs prêt, Quand je vois son état, tu t'es laisser aller je me trompe?! Deuxièmement à la vue des clients comme ça... Tu aurais pu entrer par l'entrée de service à l'arrière, tu as les clés! Bref ramène le à l'arrière, reviens au bar, je vais m'en occuper personnellement tu es encore capable de faire l’interrogatoire musclé encore. Je suis fière et déçu de toi. La prochaine fois ramène le moi en état de marcher tout seul. Je n'aime pas la violence gratuite.

Kyle fit un signe à Morgan de l'amener à l'arrière boutique en attendant il calmait les clients qui se posaient naturellement des questions.

Veuillez excuser mon apprenti pour la gêne occasionné, il a un problème sérieux avec les voleur. Pour la peine prochaine consommation à demi tarif pour l'excuse!

Obliger de faire un demi tarif pour calmer les pensées sur la réputation du bar et il pensa avec énervement dans sa tête en serrant les dents.
Mooorgaaaaaaaaaaaaaaaannnn!!!!!!!!!!!!!!

Lorsqu'il revint de l'arrière boutique il le briefa sur le demi-tarif prochaine consommation à tout ceux déjà présent pour cause de sa connerie et il partait à l'arrière boutique rejoindre le voleur de repas. Il se mit assis devant lui et le secoua un peu afin de le réveiller, mais il le maintenait déjà pour qu'il évite de se barrer. Il se demandait déjà pourquoi il avait tenté de voler plutôt que de demander. Kyle était assez compatissant avec les gens pauvres car lui même en dehors de son bar, n'avait pas grand chose. Et puis surtout, il avait une règle strict avec son clan. Les loups dans le besoin s'entraide. Surtout si ce sont des louveteaux et il semblait qu'il était l'un des leurs. Il savait que cela lui arriverait un jour d'avoir un lycan ou un loup-garou égaré à devoir aider. Mais il aurait espérer plus tard possible. Il avait déjà Morgan à éduquer et ce n'était pas facile malgré qu'il progressait bien. Il soupira un instant en observant le voleur.

Par pensées il appelait Morgan "Viens me rejoindre quand le nombre de client aura clairement diminuer je crois qu'on va avoir quelqu'un à charge."

Hey, louveteau debout, c'est pas l'heure de dormir, on a sérieusement à discuter tout les deux.

Il avait hâte de faire connaissance. Déjà prêt à l’immobiliser il se concentrer sur les pensées de cet inconnu.





Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
AG-Corporation :: The Winchester-
Sauter vers: