RSS
RSS



 

 :: Flood :: Corbeille :: Rps terminés Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Une rencontre improbable (PV Nanako)

avatar
Messages : 26
Date d'inscription : 25/10/2017
Localisation : sur mon territoire
Lycan
Mer 6 Déc - 20:21
Leçon pour un chasseur
J’essaie de lire le cahier en marchant, c’est pas facile entre le sol glissant, les courses et même juste le fait de marcher ! Je regarde avec attention ce qu’elle dit mais bof, je veux bien qu’elle lui cache qu’elle se pèle mais bordel, ça doit se voir quand elle rentre qu’elle est glacée putain ! Et puis c’est quoi ces manières de laisser une gamine toute seule ! J’en reviens pas d’une telle inconscience bordel ! Une gamine muette qui n’a aucun moyen de crier si elle a un problème ! J’enrage, je bouillonne mais encore une fois, je reste impassible jusqu’à sentir une fourrure sur ma main. Je hausse un sourcil légèrement. Elle est gentille cette gosse. Elle ose penser à mon bien être alors qu’elle se les gèle. Tant que j’ai ma capuche sur les oreilles et qu’elles sont au chaud, j’arrive à résister au froid. Il n’y a vraiment que mes putains d’oreilles qui craignent le froid plus que tout, merci au monstre que j’abrite, enfin qui squatte mon corps. Quel con celui là, toujours à m’emmerder, déjà qu’il m’a volé mes seuls amis et ensuite il me vole même certain aspects de mon corps, l’enflure.
Je soupire et un nuage de fumée se forme devant ma bouche

- écoute Nanako, j’ai pas pour habitude de juger le cul des autres mais y a des limites. Quand j’aime pas ce que je vois, faut vraiment y aller fort pour me faire changer d’avis. Au fait, chuis désolé pour ta famille. Je sais ce que c’est de tout perdre…


Sa petite queue touffue me réchauffe bien, c’est pratique, pourquoi cette conne de panthère ne me sert qu’à me peler et à me faire chier ? Elle pourrait m’être utile hors combat, merde, fait chier. J’ai osé envier une gamine. Tu te calmes mon gars, respire et calme. Je la regarde griffonner sur son cahier, au moins ses nouveaux gants la tiennent au chaud, c’est déjà ça, en plus ça lui va bien, j’en sourirais, presque, ouais presque…
Je lis le mot suivant. Elle est futée la gamine pour les sacs mais si elle croit que je vais l’admettre…
Sa queue réchauffe mon autre main et me détourne de mes pensées sombres sur mon père / maître ou je ne sais pas vraiment quoi, mais j’aime pas ça.

- Tu n’aurais pas dû sortir si loin. Mon quartier n’est pas aussi sûr qu’il l’était. Promets moi de ne plus t’y aventurer toute seule, on a un malade en liberté. Et puis, j’ai mes raisons si je veux pas que tu portes tes sacs. Penses ce que tu veux mais je voulais pas m’arrêter toutes les trente secondes pour que t’écrive, ça m’aurait saoulé.

Super excuse mais c’est tout ce que j’ai trouvé, shit, perdre mes moyens devant une simple gosse ? Moi ? Les mecs de la bande se foutraient de ma gueule ! Putain, heureusement qu’on est plus sur mon territoire. Je reste tout de même sur mes gardes, hors de mon quartier, je suis une cible. Mes sens en éveil, je suis la gamine jusqu’à une entrée modeste d’un Temple pourtant grand. Les complexités de ce monde…. j’arriverai jamais à les comprendre.
Je pose les sacs à l’entrée et me défais de mon manteau ainsi que de mes chaussures par respect pour la maison puis me retourne vers la gamine.

- Cuisine ? Pour poser les sacs

▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼

avatar
Messages : 114
Date d'inscription : 13/07/2017
Localisation : menottée dans la cave d'Edward ?
Caline et docile mais Yandere
Voir le profil de l'utilisateur




Nanako Obara
Caline et docile mais Yandere
Sam 16 Déc - 21:04

 

 
Une rencontre improbable
FT Shin

 
Peur ? Pourquoi ?

 
Tu voyais bien que le jeune homme galérais à lire pendant la marche, mais tu essayais de rester le plus stable possible pour qu’il ne galère pas à lire ce que tu lui disais … c’est vraiment horrible d’être muette … Aucun moyen de parler et de dire quand tout va bien ou tout le contraire… tu haïssais vraiment cet handicape. Tu Lui expliquais alors que ton maitre était quelqu’un de très bien et que c’était de ta fautes si il ne t’achetait pas des vêtements chaud… bah oui tu es une kistune blanche, autrement dit une kistune des neiges… tu es censé supporter le froid plus que n’importe qui mais il faut que cette putain de maladie de merde qui inversais les choses… Néanmoins ta queue restais chaude et douce et pour le remerciais tu venais lui réchauffer les mains en enroulant ta jolie queue blanche et touffu.

Tu lui souris a sa réponse au faite qu’il savait ce que ça faisait de tout perdre sans prévenir. Tu lui répondis alors de nouveau à propos du pourquoi tu étais allé si loin, il te demanda alors de lui promettre de ne plus venir dans ces quartier, il se trouve qu’il y a un malade en liberté, cette annonce te fis froid dans le dos. Tu lui écris alors sur ton calepin :

« Je te le promets Shin ! » Tu ne faisais jamais de promesse en l’air… mais tu repris ton calepin pour écrire « Mais et si je veux te revoir ? »

Tu le trouvais vraiment gentil et tu voulais continuer à le voir, lui offrir le thé et peut être réussir a lui demander des câlins et de s’amuser avec toi lors de tes journée de repos même si tu serais très étonner si il voulait bien entre guillemet sortir avec toi, enfin entre ami… Tu souris et une fois arriver tu lui indiquas la cuisine à sa demande et ferma la porte et retire tes chaussure couverte de neige avant de venir dans la cuisine à sa suite et commence à ranger les courses avant de lui indiquer qu’il pouvait s’asseoir en attendant que tu fasses quelque chose de chaud. Tu pris ton carnet et lui écrit :

« Je vais faire un curry en même temps ! Je n’en ai pas pour longtemps ! D’ailleurs Chocolat ? Café ? Ou thé ? »

Tu attendis sa réponse durant quelque seconde avant de sortir carotte et pomme de terre et la bouilloire et commence à faire chauffer l’eau. Dès que l’eau commence à chauffer, tu épluche les pommes de terre et les carotte a une vitesse folle, tu commençais à avoir l’habitude et tu adorais cuisiner. Tu découpas aussi les légumes rapidement avant de commencer à préparer la sauce curry et laisser le tout mijoter alors que l’eau commence à bouillir, tu serres alors deux tasses, une de café et une de thé et de lui servir la sienne avant de prendre ton calepin et t’asseoir :

« Dit … je fais toujours trop de curry, ça te tenterais de rester manger ? Je ne veux pas me venter mais mon curry est un de meilleur que tu auras la possibilité de manger ! »

 

 
[/color]

▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼


   
Hurt me

Nanako ecrit en #9999cc

Danse avec moi o/ click
avatar
Messages : 26
Date d'inscription : 25/10/2017
Localisation : sur mon territoire
Lycan
Dim 24 Déc - 7:10
Leçon pour un chasseur
Je la suis jusqu’à la cuisine où je dépose les sacs sur une table. Je la laisse ranger pendant que j’observe l’endroit, propre, c’est déjà ça. J’aurais cru, à la voir, qu’elle vivait dans un taudis.
Je repensais à sa question pour me revoir, je secoue la tête. C’est bien la première fois en dehors des membres du gang que quelqu’un veut me revoir autrement que pour baiser. Non pas que je sois un obsédé mais parfois relâcher la pression fait du bien. Je me pose sur une chaise sans cesser de l’observer.

- un café s’il te plaît.

ouais je suis peut-être un connard, un gangster mais je connais la politesse et lorsqu’on la mérite, je l’emploie. Je passe mes mains sur mon visage à la fois amusé et fatigué de ses initiatives. Un curry ? Merde, à part des plats à emporter, je ne becque pas de repas élaborés. Faut dire que j’ai pas le temps, contrairement à ceux des Dark, je n’ai pas de vie extérieure à celle du gang, je ne vis que pour et par les Dark, pour le quartier. On me craint et c’est mérité bien sûr mais personne ne connaît mes réelles motivations et j’ai tout fait pour les cacher.

- écoute, si tu veux me revoir okay mais pour le moment, on a un cinglé en liberté. Je te ferai signe quand la situation sera réglée mais là, c’est trop dangereux. Deux de mes gars sont morts, des gars entraînés à se défendre, alors toi….je voudrais pas te trouver parmi les victimes. On va le trouver et lui faire la peau à ce cyborg. Le quartier sera à nouveau sûr et tu pourras t’y balader comme tu veux, tu n’y risqueras rien, je peux te le garantir .

Elle pose une tasse de café devant moi et me tend son carnet encore une fois. Si je me souvenais comment sourire, je le ferai à sa demande. Elle est trop gentille pour mon quartier, elle se ferait bouffer avec tous les connards qu’il y a sauf si je lui offre ouvertement ma protection. Ouais je pense que je le ferai en rentrant. Si mes sous-fifres font passer le mot, elle ne sera jamais touchée dans mon quartier et c’est clair que ça me ferait vraiment chier que j’apprenne qu’il lui est arrivé malheur sur mon territoire. C’est décidé, je le ferai en rentrant.
Je penche la tête sur le côté tout en la regardant.

- tu ne me connais pas et tu veux m’offrir un repas ? Ton père adoptif *impassible sur le terme de père bien que l’esclavagisme dont elle parle ouvertement me pète les couilles * ne dira rien ? Je ne veux pas qu’il t’engueule ou pire…

Si j’apprenais qu’il la frappe, je lui pèterai les dents et peut-être même les membres pour lui apprendre à vivre. Rien à foutre de ce qu’il est ou pas. On ne doit pas être loin du territoire des Rapaces, je pourrais peut-être leur demander des renseignements, ils savent tout sur tout. Bien sûr, sauf sur mon territoire, là c’est avec moi qu’il faut traiter mais en-dehors ce sont les maîtres du renseignement. Je devrais peut-être étendre notre traité pour inclure l’échange de renseignements en plus de la non agression. Mais putain, qu’est-ce qu’ils me demanderaient en échange….
Aucune idée, te fais pas de bile c’est pas pour tout de suite.

- Si tu peux me jurer que ça ne posera pas de problème, alors je veux bien. Je suis curieux de te connaître mieux qu’avec quatre pauvres phrases écrites dans le froid à se geler le cul.


▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼

avatar
Messages : 114
Date d'inscription : 13/07/2017
Localisation : menottée dans la cave d'Edward ?
Caline et docile mais Yandere
Voir le profil de l'utilisateur




Nanako Obara
Caline et docile mais Yandere
Ven 5 Jan - 10:15

 

 
Une rencontre improbable
FT Shin

 
Peur ? Pourquoi ?

 
Tu ne savais pas d’où cela venais… tu aimais bien se gars… Tu avais la sensation que rien de mal ne pouvait t’arriver avec lui. Tu lui servais alors sa tasse de café et t’asseoir non loin de lui afin de pouvoir te sentir encore plus en sécurité. Après t’avoir dit qu’il préférait attendre que son quartier soit sur pour se revoir, il voulait d’abord faire en sorte que tout soit sur, il avait un cinglé en liberté et de ce que tu en vois c’est que ton invité s’inquiète pour toi, il réussit même à te faire rougir légèrement de nouveau. Apres être assise, tu lui tendis à nouveau ton calepin avec écris que tu lui proposais de rester manger ici avec toi et ton maitre, tu lui décrochas presque un sourire dit donc.

Ca réponse t’intrigua. Ton père adoptif ? Ha ! Il voulait parlez de ton maitre et il pensait en plus de ça qu’il te ferait du mal ? Tu esquissas un petit sourire en penchant la tête sur le coter, comme intriguée par sa réaction. Tu pris ton crayon entre tes jolis et fins doigts et écris doucement :

« Je ne considère pas mon maitre comme mon père, mon père biologique n’a pas voulu de moi ou n’avais pas le choix de m’abandonner avec ma mère et mon père adoptif a été tuer il y a presque de trois ans maintenant alors j’appelle le prêtre Fujihiko maitre mais il m’a toujours considérer comme un membre à part entière de sa famille ! Jamais il ne me fera du mal je te le promets ! »

Tu lui montre alors ton carnet doucement en le faisant glisser vers lui sur la table avant de prendre entre tes mains glacer la tasse de thé, tu le porta à tes lèvres qui était tout aussi glacer, cette maudite maladie ne t’aide définitivement pas. Tu te réchauffais doucement en attendant sa réponse, tu te levas cependant pour remuer le repas doucement et revenir t’assoir en tremblant un peu de froid… Tu repris ton carnet timidement et écris avec honte :

« Excuse-moi de te demander ça Shin… vraiment… Mais je suis frigorifié… la seule chose que me réchauffe c’est une étreinte bien chaude … Je peux te demander de me prendre dans tes bras quelque minutes ? Histoire que mon corps reprenne une température normale… »

Tu lui montras alors ton carnet avec les pommettes couleur rouge, tu n’avais pas l’habitude de demander ce genre de chose… Tu en avais presque honte.


 

 

▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼


   
Hurt me

Nanako ecrit en #9999cc

Danse avec moi o/ click
avatar
Messages : 26
Date d'inscription : 25/10/2017
Localisation : sur mon territoire
Lycan
Ven 9 Fév - 5:39
Leçon pour un chasseur
J’essaie de la croire quand elle me sort que le père Fujihiko , donc son maître, ne lui fera aucun mal. Je note quand même dans un coin de ma tête le nom du type, je me renseignerai y a pas à chier. Je veux savoir à qui j’ai à faire. Chuis comme ça, on va pas me refaire bordel.

Je la matte, elle a l’air bizarre, ses gestes sont presque maladroits, il y a un truc qui cloche et j’aime pas ça, ça sent mauvais mais je ne saurai dire ce que c’est et ça m’emmerde grave. Je bois encore une gorgée, je la regarde écrire sur son carnet, ouais elle est limite à trembler et je n’aime pas ça du tout. Je la vois rougir, ho ho, qu’est-ce qu’elle va me pondre encore ? Je prends le carnet et à la lecture je arque un sourcil. Qu’elle soit frigorifiée j’avais cru le remarquer mais la prendre dans mes bras pour la réchauffer ? Putain ! On ne me l’avait encore jamais fait. Je la matte quelques secondes après avoir finit ma lecture, je ne sais pas vraiment comment je dois réagir, l’envoyer chier parce que les câlins c’est pas mon style ou accéder à sa demande ? Putain si elle n’était pas aussi mignonne et innocente ça ne me poserait aucun problème de la laisser se démerder mais là…
J’inspire et je finis par me lever, j’aurais vraiment tout fait !
D’un geste maladroit, je la tire de sa chaise, je soupire avant de la tirer dans mes bras. Ouais ça va, elle n’est pas bien grande. Je la tiens serré contre moi

- Tu sais Nanako, c’est pas dans mes habitudes de faire des mamours et toutes ces conneries alors ne crois que c’est un geste qui va se répéter. Si on me voyait faire un truc pareil, je serai grillé dans mon quartier. En plus les filles c’est pas mon trip ok ?

Je me souviens lui avoir déjà dit que je suis plus mecs que nanas mais autant que ce soit bien clair dans sa tête. Je ne fais que le bon samaritain et même ça, si ça s’apprenait, je serai un mec mort qu’on ne respecterait plus et je perdrai jusqu’à mon gang y a pas à tortiller du cul pour chier droit.
Je la sens doucement se calmer, les tremblements s’espacent, ça me tirerait un sourire si je savais encore comment faire. Lentement je la fais reculer, gardant mes mains sur ses épaules.

- Tu vas mieux ? Tu vas pas me faire un malaise ou un truc du genre ? S’il te faut de l’attirail pour sortir dans le froid dis le ou au père ou à moi. J’m’en fous, chuis pas comme lui mais ça me ferai grave chier que tu choppes du mal juste parce que tu ne veux pas qu’il sache que le froid te touche, c’est clair ?


▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼

avatar
Messages : 114
Date d'inscription : 13/07/2017
Localisation : menottée dans la cave d'Edward ?
Caline et docile mais Yandere
Voir le profil de l'utilisateur




Nanako Obara
Caline et docile mais Yandere
Mar 27 Fév - 10:34

 

 
Une rencontre improbable
FT Shin

 
Peur ? Pourquoi ?

 

Tu devais sans doute être aussi gêné que lui… Tu ne savais pas vraiment pourquoi tu lui avais demandé ça … Surtout à lui… Tu le connaissais à peine mais tu avais la sensation de le connaitre depuis longtemps c’était étrange… Malgré tout, tu sentis sa main saisir ton poignet doucement et te tirer vers lui en te faisant te lever de ta chaise, venant te faire asseoir sur ces genoux rapidement, te serrant contre lui… Tu es si petite qu’on pourrait croire à une enfant dans les bras de son grand frère… Tu rougi a ces paroles, te demandant de ne pas t’y habitué même si tu es sur que si tu lui redemande il acceptera. Il finit par dire que les filles ne sont pas du tout son trip… Et là tu fini par comprendre ! Tu prends ton carnet et écris rapidement :

« Hein ?! Mais !!! Nan je ne pensais à rien de ce genre Shin !! Je suis une Miko, je n’ai pas le droit à ce genre de « plaisir » ou ce genre de « relation » ! Je t’apprécie juste beaucoup ! C’est tout ! »


C’est fini… tu ne sais plus ou te mettre… jamais tu n’aurais pensé à ce genre de chose ! Tu es aussi rouge qu’une pivoine alors que tu lui montre ton carnet en profitant de son étreinte pour te réchauffer doucement … Au bout de quelque minutes, tu commençais à ne plus avoir froid… ça allais mieux… Shin l’avais sans doute remarquer vu qu’il te fis doucement reculer pour te regarder et te demander si ça allait mieux, tu hocha directement la tête et à la fin de sa phrase tu baissa la tête… Tu pris ton carnet et répondit :

« D’accord … Pardon Shin… »


 

 

▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼


   
Hurt me

Nanako ecrit en #9999cc

Danse avec moi o/ click





Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
AG-Corporation :: Flood :: Corbeille :: Rps terminés-
Sauter vers: