RSS
RSS



 

 :: Premier pas~ :: Présentation :: Présentations terminées Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Toujours à tes cotés, même après la mort

avatar
Messages : 9
Date d'inscription : 26/11/2017
Localisation : Aux cotés de Ovsta <3
Fantôme
Voir le profil de l'utilisateur




Okami
Fantôme
Dim 26 Nov - 18:12


Okami





Présentation global
PRÉNOM • Okami
 NOM • ///
 SEXE • Homme
 ÂGE • 24
 ORIENTATION SEXUEL • Hétérosexuel
 NATIONALITÉ • Japonnais

 ESPECE • Furry (Loup) - Fantôme
 CLASSE • Ancien esclave neutre
 PROFESSION • ///
 AUTRE ? • Ovsta <3
 
 DON(S) • "I'll always be by your side" : Okami est folement amoureux de Ovsta, il ne peut pas vivre, ni mourir sans elle. Il décide donc d'attendre la mort en restant entre les deux mondes à veiller sur sa dulciné en tant que fantôme.

"Let's talk" : Okami peut parler avec Ovsta comme une personne normale, c'est à dire que il produit bien du son, mais seulement audible pour sa bien aimé. Il ne pourra donc pas lui parler à travers un mur ou de trop loin. C'est également possible de repérer où est Okami dans l'espace avec le son de sa voix.

"I'll protect with my voice" : Okami ne peut parler à d'autre personnes que Ovsta, à deux exceptions près. Il va pouvoir parler aux personnes s'adressant à Ovsta et aux personnes à qui Ovsta parle.

 LIMITATION(S) • "Am I... dead ?" : Okami est mort et a pu se transformer en fantôme grâce au fort lien qu'il tenait avec celle qu'il aime, Ovsta. Sa transformation en fantôme le rend invisible et intangible.

"By your side and only yours" : Okami peut entendre les voix des gens qui l'entoure si il est à moins de 8 mètres d'Ovsta. Au delà des 8 mètres, il commence à entendre de moins en moins les sons et les paroles pour au final, vers 30 mètres ne plus rien pouvoir entendre.

 FEAT• Loup (Kindred) - League of Legends


Caractère & Physique


Physique :

J'étais un furry d'1m82 avec le dos courbé et les pattes courbés, ce qui me faisait bien plus si je me tenait totalement debout, mais c'était très désagréable pour moi. Je ne m'étais jamais pesé, mais j'était assez fin avec assez de muscles. J'avais une grande gueule et des crocs bien acérés en tant que furry loup. J'avais une fourrure noire  qui contrastait avec celle blanche immaculée de ma Ovsta. Je ne portait pas d'habit ou très peu comme j'était un furry et non un hybride.Mais tout cela, c'était avant, maintenant je suis mort, et seul ma tête flottante est restée. Dans mes mouvements une fumée violette foncée me suit, mais personne ne me voit, donc dans tous les cas ça n'a pas d'utilité de me décrire. J'ai tout de même gardé en seul objet dans ma mort le masque qu'Ovsta m'avait offert.

Caractère :

Mon caractère ? C'est plutôt dur de se décrire soit même en étant objectif, mais je vais essayer. Je pense être plutôt amical et serviable. Je suis quelqu'un de passionné, quand j'aime quelque chose, je l'aime à fond et jusqu'au bout. Je pense à plusieurs choses quand je dis ça, comme pour le métal, la chasse qui est un "sport" que j'adorais, mais surtout je pense à ma  Ovsta, je l'aimes de toute mon âme et je serai prêt à tout pour la protéger et rester avec elle, vivant ou mort. D'après ce qu'elle me dit je suis un peu trop protecteur, mais je trouve ça normal de faire tout ce que je peux pour protéger ma bien aimé.
▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼

Histoire


Je suis un furry née de deux autres furrys loups, j'ai été mis en vente dans une boutique d'esclave au Japon dès ma naissance car le maître des mes parents ne voulait pas de nouveaux esclaves. Je suis resté dans la boutique jusqu’à mes 6 ans, où je fut adopté par un maître assez fortuné qui travaillait chez AGC. Il s'appelait Kuma, je n'avait pas encore de prénom à l'époque et on m'appelait simplement Okami car j'était un furry loup, logique après tout. Finalement Kuma choisit de laisser ce nom car il n'en avait pas grand chose à faire, il voulait un furry loup pour pouvoir chasser avec lui et le servir en général. Sachant qu'il était très avare, il me pris à cause de mon prix faible.

J'était alors traité comme un moins que rien, recevant un coup quand je faisait quelque chose de travers à l'âge de mes 6 ans. Je grandis alors comme ça, m’enfermant sur moi même et n'ayant d'autre contacts sociales qu'avec mon maître qui vivait encore seul. Puis un jour il décida de voyager en Russie pour visiter ce pays qu'il avait toujours aimé. J'avais alors 13 ans, je m'était habitué à cette vie de martyr chassant le gibier et exécutant les ordres de mon maître sans dire un mot.

Nous avions une chambre réservé dans un hôtel de luxe pendant 1 semaine, cette fois ci il avait mit de l'argent pour se payer les vacances de ses rêves. J'était encore vu et utilisé comme un serviteur bon à tout faire et à subir les coups de savate. Durant la semaine nous étions allé voir une pièce de théâtre, je ne lui trouvais rien de spécial, juste ennuyeuse, comme toutes les pièces de théatre. Mais Kuma avait adoré la prestation et particulièrement une actrice qu'il retrouva après la pièce. Ils étaient tous les deux tombé amoureux l'un de l'autre, ça avait été le coup de foudre. La dame se nommait Yvanya et possédait une furry Brebis. Mon maître décida de rester un peu plus longtems ici à cause de cette rencontre, la maîtresse avait l'air sympathique, mais je m'en fichais un peu, les maîtres restes de maîtres je n'avait pas à avoir de relations amicales avec eux. Mais son esclave, cette furry brebis m’intriguais, elle semblait mal à l'aise en ma présence, mais personnellement j'étais curieux, de toute évidence nous allions surement vivre ensemble vu l'attirance de nos maitre alors autant essayer d'être amical.

Finalement le couple de maître décidèrent d'aller vivre au Japon. Il ne parlaient pas la langue de l'autre et parlaient en anglais pour le moment, mais essayer d'apprendre la langue de l'un à l'autre. Je ne connaissais pas l'anglais et je ne savais pas pour la furry brebis. Une fois la Russe et son esclave déménagés au Japon, j'essaya d'aborder la furry dont je ne connaissait même pas le nom pour essayer de créer un autre lien que le malaise entre nous. Nous ne connaissions pas la langue de chacun et faire appel à nos maître pour nous aider était un beau rêve utopique. J'essaya alors de lui demander son prénom avec quelques signe de la main, lui indiquant également que je me nommai Okami. Elle le prononçais bizarrement mais j'aimais bien son petit accent, ça lui donnais un charme, sa timidité aussi d'ailleurs. Elle me dit qu'elle s'appelait Ovsta.

Au fur et à mesure des années nous commencions à nous comprendre plus simplement, apprenant la langue de l'un à l'autre, nous devenions de très bon amis. Finalement nous étions bien chanceux que nos maîtres soient tombés amoureux, nous avions pu nous rencontrer. Cette rencontre m'avait donné une raison de résister aux coups de mon maître et de vivre.Nous ne pouvions pas nous voir si souvent que ça pour des personnes vivant dans la même maisons, mais nous étions des esclaves après tout. Les années passèrent, nous devenions de plus en plus proche, jusqu’à ce que des sentiments d'amoure naissent l'un pour l'autre. Nous étions bien différents sur tous les points, mais nous nous complétions, partageant nos langues et nos passions.

Ovsta me proposa un jour de fabriquer quelque chose l'un pour l'autre, de le faire ensemble, de faire  un objet rappelant l'autre. Nous nous étions mis d'accord pour fabriquer un masque de nous même, et de l'offrir à l'autre pour qu'il le porte et ne se sente jamais seul. C'était notre représentation de l'amour qu'on portait à l'autre, prêt à donner notre visage pour ne pas qu'il nous oublie. Mais bien que nous étions toujours ensemble et que nous étions tous les deux amoureux, nous n'avions jamais avoué nos sentiments officiellement à l'autre avant que j'ai 18 ans et elle 17. Sa maîtresse semblait ne pas être contre notre couple, mais mon maître, Kuma était enragé d'apprendre ça, même si il s'en doutait déjà avant. Il redoublé de force quand il me battait et était encore plus violent et plus cruel. Il me dit également qu'il ne voulait pas une portée de furry bâtards et que si je voulait survire il fallait que je me protège quand je faisait l'amour. Evidemment, je ne pouvais rien faire contre lui, alors j'était obligé de me protéger, cela m'allait bien, l'important c'était que je pouvais être avec ma bien aimée.

Quatre années passèrent, tout se passait bien, je continuais de me faire battre, mais le temps que je pouvais voir Ovsta chaque jour tout m'allait bien. Mais ce fut cette année que ce qui pour Ovsta semblait être bien, était un désastre pour moi. J'était évidement heureux de pouvoir avoir un enfant, mais la menace de Kuma il y a 4 ans me faisait peur, je ne savais pas si il était sérieux ou pas, je ne dit rien à Ovsta, cela n'allait que l’apeurer et ce n'était pas ce que je voulais. Je fit alors semblant d'être complètement heureux, bien que j'avais surtout peur pour ce qu'il pourrait faire à Ovsta ou au futur bébé. Finalement Kuma ne semblait pas être plus violent quand il me battait, il faisait de temps en temps mention de la grosses d'Ovsta mais il n'avais pas l'air d'être concentré dessus. J'était un peu soulagé, mais toujours sur mes gardes.

Trois mois passèrent comme à notre habitude, Ovsta avait quelques problèmes liés à sa grossesse, mais rien d'anormal. J'avais alors oublié la menace de Kuma qui ne semblait pas plus dérangé que ça. Mais un jour habituel où Kuma me battait, rejetant la faute sur moi pour tout ce qui se passe de mal dans sa vie, même les plus petits problèmes. Il devint vraiment violent et commença à m'attacher. Il commença à m'insulter de tous les noms et à me rappeler que j'avais engrosser une brebis en tant que loup. Ses propos ne m'atteignaient pas, mes ses gestes commençaient à me faire peur. Il sortit des lames tranchantes et commença et me couper des membres en prenant bien soin de m'empêcher de crier. Je souffrait énormément, une douleur indescriptible, mais surtout une peur pour ce qu'allait arriver à Ovsta et à notre enfant. Il me découpait avec un plaisir malsain qui se voyait sur son visage. Finalement, il prit un sorte d'épée bâtarde, assez ironique, se faire tuer par une épée bâtarde à cause d'un enfant bâtard...

Ma tête... j'avais mal à la tête... un mal de tête infini. Je ne savais pas ce que je faisait et où j'était. Je ne comprenais pas ce qui se passait, j'était sensé être mort alors pourquoi j'était là. J'était dans la pièce de torture où je suis mort. J'essaya de regarder mais main, mais je n'y arrivais pas, je n'était plus un corps, juste une tête, une tête flottant dans les airs... j'étais devenu un fantôme. Je ne savais pas comment ni pourquoi, mais je ne pensais qu'a une chose, allait chercher Ovsta et voir ce qu'il se passait. J'espérait de tout mon cœur qu'elle n'avait rien. J'entra dans sa chambre, traversant les murs, elle était effectivement là, toute fine... trop fine, peut-être à cause de l'accouchement ? Mais non... il n'y avait pas de bébé. Je voulais savoir, mais elle ne semblait pas me voir, je lui demanda alors ce qu'il se passait et pourquoi j'étais là. Je faisais tout ça par précipitation, je ne réfléchissais pas à ce que je faisais. Et elle me prit pour une fausse voix qui n'existait que dans sa tête, elle ne semblait pas croire que j'était réellement là... même moi je n'était pas sûr d'exister. J'essayais de lui parler de temps à pour essayer de lui faire comprendre que c'était vraiment moi, mais rien 'y faisait, elle me disait simplement de partir de la laisser tranquille. Les jours passèrent et je compris au fur à et mesure qu'elle avait perdu l'enfant avant qu'il ne puisse naître et qu'elle se laissait pratiquement mourir de faim.

Finalement, les deux autres connard de maîtres décidèrent de la donner à AGC pour "la remettre sur pied" alors qu'au final ce n'était que pour s'en débarrasser. On lui fit des expériences atroces, mais je ne pouvais interagir avec les autres, seul Ovsta pouvait m'entendre, et ma voix semblait la gêner plus qu'autre chose, alors je restais simplement à ses cotés, à penser à ce que je pouvais faire. Je lui parlais de temps à autre mais elle continuait de me dire de me taire, j'étais devenu aussi désespérer qu'elle. Je savais qu'elle ne disais ça parce qu'elle me pensais irréel, le destin s'amusait bien de nous. Mais le scientifique qui l'étudiais commençait à vraiment être cruel, tout ça pour "la science" il la torturait, j'en avais marre, il fallait que je trouve un moyen de faire quelque chose. Alors qu'il lui posait des question je cria d'un coup sec, lui ordonna de partir si il voulait vivre. Je pensais que ça n'allait rien changeais et qu'il n'allait pas m'entendre, mais il regarda avec effroi. Il ne semblait toujours pas me voir, mais avais entendu le son de l'endroit où je me situait. C'est à ce moment que je compris que je pouvais parler avec Ovsta et les personnes qui lui adressent la parole ou à qui elle parle. C'est à ce moment qu'elle compris que j'était bien réel, elle m'expliqua tout ce qui s'était passé et je lui expliqua aussi, mais nous n'avions pas le temps, il fallait faire quelque chose pour la faire partir.

Ovsta fut finalement mit en salle d'examen, j'essayais de la réconforter comme je le pouvais, elle semblait aller bien mieux qu'avant. Je lui expliqua un petit plan pour la sortir de là. J'allais faire peur au scientifique l'examinant puis ensuite la guider dans le bâtiment grâce à mes pouvoirs de fantôme. Ovsta avait compris le plan et elle écouta mes instructions à la perfection et réussi à sortir de ce bâtiment maudit. Elle parti dans les rues de la ville, je la suivait à la trace. Puis finalement elle s'arrêta et s'excusa auprès de moi; pour le bébé et tout ce qui était arrivé. Mais je m'en fichais, l'important était de pouvoir être avec elle, je ne pouvais pas la toucher, mais je pouvais lui parler et elle pouvais me ressentir. C'était nos retrouvailles, certes j'aurai préféré mieux, mais c'était déjà ça, nous nous étions retrouvés. Puis, alors que nous marchions j'entendis la conversation de deux personnes, parlant d'un endroit où les esclaves sont libres, et bien traités. Çà s'appelait le "Boner" un nom bizarre, mais peu importe si ce que les inconnus disaient était vrai alors il fallait que Ovsta y aille pour pouvoir vivre en sécurité. J'en parla à Ovsta qui accepta sans aucune hésitation. Nous partîmes en direction du lieu, Ovsta frappa à la porte, j'attendais à ses cotés près à réagir en cas de problème.


Derrière l'écran

Surnom: Dryu
Age:18
comment as-tu trouver le forum ?: Avec mes autres comptes :3
présence sur le forum ?:Plus souvent que je ne le pensais de base X)
Que pense tu du forum ?:Il est franchement sympatoche :3
Dc ?: Connor Chase - Kabuto
Autre ?: >Non<
code du règlement: Validé par Ed'

CHOSE
FICHE ©️️ SUNHAE

avatar
Messages : 59
Date d'inscription : 07/07/2017
Admin
Lun 27 Nov - 11:16
Hello o/

Bon, vous m'avez eu tous les deux, je valide à 100% le drama #dramaislife

très bonne fiche, belle histoire. Comme je te l'ai déjà indiqué, tu peux prétendre à plus mais ce niveau est ok pour moi, je te valide donc!


Une validation vite !
Hey viens jouer avec moiiii~


Tu es validé ! Félicitation :3
Tu as quelques petite chose à faire avant de rp :

Tout d’abord je te laisse aller recenser ton avatar, ton métier (si tu en as un) et ta race.

Tu peux ensuite faire ta demande de RP.

Nous t’encourageons à te faire une jolie fiche de lien.

Tu peux t’amuser avec nous dans le flood aussi :3

Et voilà tu peux rp :3
.
code by Kanra sur epicode

▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
AG-Corporation :: Premier pas~ :: Présentation :: Présentations terminées-
Sauter vers: