RSS
RSS



 

 :: Flood :: Corbeille :: Rps terminés Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le début de la fin! (PV Ewen) (Violence Yaoi !!!!!!!)

avatar
Messages : 34
Date d'inscription : 30/10/2017
Cauquema timide et Tsuophile
Voir le profil de l'utilisateur




William Heartill
Cauquema timide et Tsuophile
Dim 26 Nov - 17:21

Le début de la fin!

Vers l'inconnu...

J'avais fois... je me sentais totalement engourdi, qu'est-ce qu'il pouvait bien se passer? J'ouvrais péniblement les yeux, la lumière du jour me faisant mal aux yeux. Je me redressais alors tout courbaturé. Qu'est-ce qu'il avait bien pu se passer. Je n'avais aucun souvenir et ma tête me lançait affreusement. Je regardais pour finir autour de moi et je remarquais qu'on était en fin d'après midi. Le soleil, pas encore couché, commençait doucement à descendre à l'horizon. J'étais vêtu simplement, d'un jeans et d'un T-shirt blanc, je tremblais de froid. En regardant un peu mieux, je remarquais que j'étais devant une maison, je trouvais cette dernière plutôt somptueuse, je ne me méfiais donc pas. Puis en voulant m'approcher de la porte je vis une photo de moi par terre. Ceci m'intriguais. Je m'en approchais alors et la saisit entre mes doigts. Qu'est-ce que! Comment est-ce possible! Une photo de moi prise dans un commissariat avec des numéros et le pire dans tout ça c'est que je faisais un doigt d'honneur.

Ce n'était pas du tout mon style. Mais alors vraiment pas. Je soupirais, gardant la photo à la main et je m'avançais vers la porte, espérant pouvoir trouver asile le temps de comprendre ce qu'il m'arrive et surtout de me réchauffer. Je sonnais alors à cette dernière en criant à travers.

-"Excusez moi de vous déranger! Je me suis perdu je crois... j'aurais besoin d'aide!"

Je continuais de trembler et mes dents se mirent à claquer. Je tenais sans m'en rendre la photo bien évidence entre mes doigts. Je m'en fichais un peu, je n'y faisais pas attention en réalité. Tout ce que j'espérais c'était tomber sur quelqu'un comme Carla, de doux, de gentil et d'attentionné. Ma tête me lançait encore, je crois que c'était ce qu'il y avait de pire à cet instant. Mais j'essayais de ne pas trop m'en préoccuper. Ce qui m'inquiétait le plus c'était de n'avoir aucun souvenir, pas la moindre idée du comment je m'étais retrouvé là.


©️ ASHLING POUR EPICODE

▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼






Invité
Invité
Dim 26 Nov - 22:24

William & Ewen NakamuraRectifions ce bordel !
Le début de la fin
Bon… Recette pour une journée de merde… Se réveiller avec un mal de crâne à tout casser, un mioche qui braille dans un landau, je ne sais pas ce qu'il fou la il y a une lettre à coté… J'apprends que c'est soit disant le miens. Bon ! Déjà je ne crois pas me souvenir d'avoir une copine, mais bon e ne me souviens de presque rien, j'ai soit disant un gosse… Ouais c'est ça je déteste les gosses… du moins je crois.

Je viens ensuite cherché dans les meubles, pas de biberon ou autre… OK ce gosse n'est pas à moi mais merde je le nourris comment moi maintenant ? Une brique de lait qui traîne ? Une pipette stérile ? OK c'est partit ce sera lait froid, il est pas content c'est pareil il crèvera de faim sinon… Bon je nourris cet idiot et la on toque à la porte. Je vais ouvrir continuant de nourrir ce truc la dans mes bras. Un esclave super il me veut quoi. De l'aide ? Va te faire mettre ! TU va m'aider trou de balle ! Un coup de pied dans les bourses aller on le tire par le col et on pose le bébé sur la table.

Je sors donc dehors cinq minutes, j'allais prendre des couches et autres, personne ne bosse… Bon bah.. on prend les choses par la force alors… le magasin est ouvert et il y a personne, autant prendre gratos ce que je veux, je pense même a prendre une laisse et un fouet. Avant de retourner.

- Bon… tu va lui changer sa couche déjà. Tu sas pas le faire ? Rien à foutre moi non plus !

Je venais lui passer une laisse autour du cou et l'accrochais au lit lui donnant de quoi changer le gosse. Pendant ce temps la, j'allais me faire un café, prendre ma douche. Je le savais, je suis en mode numéro trois. C'est quoi numéro trois ? Je vous explique, j'ai quatre personnalité. Nous avons numéro un le doux gentil timide et numéro quatre l'horrible personne. Bon, une fois ma douche finis, j'étais déjà de « meilleure » humeur. Au moins j'aurais un esclave, j'allais voir s'il avait finit son travail et lui mit un coup de mon nouveau fouet.

- Bon tu te magne ou quoi ?
avatar
Messages : 34
Date d'inscription : 30/10/2017
Cauquema timide et Tsuophile
Voir le profil de l'utilisateur




William Heartill
Cauquema timide et Tsuophile
Lun 27 Nov - 17:35

Le début de la fin!

Vers l'inconnu...

Je vis un homme ouvrir la porte, je n'eus pas le temps de le remercier qu'il me mi un coup bien placé... enfin façon de parler. J'en eux le souffle coupé mais je n'osais rien dire. Il me tira à l'intérieur et posa un bébé sur un table. Je ne comprenais absolument rien. J'étais déjà perdu de n'avoir aucun souvenir et voilà que cet homme, plutôt violent m'accueille d'une manière plutôt particulière chez lui. Je le vis sortir... Mais qu'est-ce qu'il se passait? Je me tournais alors vers l'enfant qui pleurait, je le pris dans mes bras, je ne pouvais pas le laisser seul. Quel inconscience de le poser ainsi sur un meuble en hauteur, il n'en a rien à faire ou quoi? Je berçais alors le bébé, n'étant pas très doué, je n'avais jamais eus affaire à un enfant auparavant, j'étais totalement désemparé. Il revint enfin, je voulais le questionner, mais je n'eus de nouveau pas le temps de le faire qu'il me donna des ordres avant de passer une laisse autour de mon cou. Puis il me laissa à nouveau seul. Je m'exécutais alors posant l'enfant sur le lit et je commençais à le changer, essayer de jouer un peu avec lui. Il était adorable. Je parvins tant bien que mal à le mettre au propre, quand l'homme revint, j'allais me relever quand je sentis la morsure d'un fouet, s'en était trop, j'attrapais alors ce dit fouet et le fusillais du regard, laissant l'enfant en sécurité sur le lit et me mettant devant lui. Comment un être aussi ignoble pouvait-il être parent.

-"Je vous conseil déjà de vous calmer! Je ne comprends pas pourquoi vous êtes si agressif! Je ne sais même pas qui vous êtes. Je ne sais même pas comment je me suis retrouvé devant votre maison, je n'ai aucun souvenir! Si nous parlions tranquillement au lieu d'utiliser la violence? "

Je soupirais, maintenant le fouet entre mes doigts, lui tenant l'autre coté. Je sais que je suis patient, mais je n'ai jamais subis ce genre de traitement et je n'accepterais jamais de les subir. Je soutenais son regard, ayant tout de même peur. Pourquoi est-ce que Carla n'était pas là?


©️ ASHLING POUR EPICODE

▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼






Invité
Invité
Mar 19 Déc - 19:22
NOM Prénom & NOM Prénom... mots
Le début de la fin!
Une bonne douche, voilà de quoi m'aider a réfléchir et à passer outre le fait que cette journée s'annonce totalement merdique en plus du fait que je ne me souvienne de rien. Je sentais l'eau assez froide c'était fait exprès pour me calmer. Me calmer… ce sont les mots de cet esclave… il voulait prendre cher lui ? Oh et puis bon je sais quoi faire… Je vais le foutre à la porte avec le mioche et continuer ce que e fais d'habitude en essayant de me souvenir de tout. Quoi que… ce mec… il pourrait servir pour une expérience ou deux… Il a pas l'air très faible… on pourrait s'amuser a le torturer de diverse façon. Oh ouiii j'ai une drogue à expérimenté !! Dainsi au lieu de me calmer e devenais pire, la quatrième personnalité passa la porte et la… Will était vraiment, vraiment dans la merde…

Je sortais de ma douche je passais à coté de l'homme et allais prendre un fusil que e braquais sur lui. Je ne lui laissais le temps de rien et lui tirait dessus, une fléchette pour le faire dormir dans le bras, 'attendais son sommeil et prit le môme pour le poser sur le lit attaché… au moins il chialera pas. J'allais attacher l'homme le mettant à nu sur une table en inox, je le sanglais et préparais ma drogue à expérimenté, cette drogue lui ferait ressentir 100 fois ce qu'il devrais ressentir normalement. J'attendis donc son réveil et la lui infligeait.

- Boujour mon petit, ne t’inquiète donc pas, j'ai juste mis une drogue dans ton corps, tu ressentiras bien plus les sensations. D'ailleurs, le froid de la table n'est-il pas mordant ?

Je venais par la suite mettre des pinces à linges sur ses testicules, ma quatrième personnalité est horrible et rare, mais les circonstances font que… La douleur qu'il devais ressentir multiplié par cent devrait être ignoble, par sadisme, je vient lui faire ressentir encore plus de douleur lui plantant des aiguilles dans les bouts des doigts la ou il y a le plus de nerf. Venant jouer ensuite d'une lame le long de sa verge je souris avec horreur.

- on tu es pas circoncis ? C'est sale il faut arranger cela pas vrai ?

Je prenais de deux doigts son membre faisant des tours dessus avec la pointe de mon scalpel, je souris et le regarde attendant sa réaction.
avatar
Messages : 34
Date d'inscription : 30/10/2017
Cauquema timide et Tsuophile
Voir le profil de l'utilisateur




William Heartill
Cauquema timide et Tsuophile
Lun 8 Jan - 12:44

Le début de la fin!

Vers l'inconnu...

Je  n'avais qu'une seule idée en tête, protéger cet enfant. Mais, je n'en avais pas moins peur pour moi, pour ma vie et surtout pour ma santé. Je vis l'homme sortir un fusil, malgré la peur je restais entre lui et l'enfant, puis je l'entendis tirer, j'étais persuadé que j'allais mourir... mais non, je sentais un puissant sommeil s'emparer de moi. Je m'écroulais alors, fermant les yeux, impossible de luter. Mais sincèrement, je crois que j'aurais préféré mourir, plutôt que subir ce qu'il allait me faire. Je ne sais pas combien de temps je passa dans les bras de Morphée, mais pas assez à mon goût. Je me réveilla, puis sentis un frisson me parcourir le corps, j'étais attaché et je ne comprenais pas tout. Puis j'entendis la voix de l'homme, qui n'avait rien de rassurant, oh non, loin de là. Oui j'avais froid, j'avais l'impression d'être allongé nu sur un bloc de glace. Je n'osais pas lui répondre... puis la torture commença.

Je ne pu retenir mes cris sous la douleur. Tout était amplifié et insupportable. J'essayais de me concentrer sur autre chose, mais impossible, les larmes coulaient toutes seules de mes yeux, et je retenais quelques sanglots  entre deux hurlement. Je n'en pouvais déjà plus... je ne pouvais pas endurer plus. J'étais faible, je le savais. Puis je gémis en le sentant prendre mon membre entre ses doigts... Je rougit fortement, l'observant et ne souhaitant qu'une chose, disparaitre. Il me parla alors de circoncision, non s'en était trop, je commençais alors à me débattre de toute mes forces en le suppliant.

-"Pitié... je vous en supplie... arrêtez tout... je n'arrive plus rien à supporter là. Je ferais ce que vous voudrez... mais je n'en peux plus de la douleurs...

Je reniflais tout en le fixant, ne sachant pas quoi faire d'autre, ne sachant pas quoi lui proposer en échange de ma liberté et celle de l'enfant. Mais je savais comment tournait ce monde, par l'argent et par le sexe... d'ailleurs, je commençais à durcir en lui, sans m'en rendre compte... surtout à cause de la drogue.

-"Je... je n'ai pas de sous, mais je peux vous faire plaisirs si vous voulez..."

Je restais vague, gêné à l'idée.


©️ ASHLING POUR EPICODE

▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼






Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
AG-Corporation :: Flood :: Corbeille :: Rps terminés-
Sauter vers: