RSS
RSS



 

 :: Flood :: Corbeille :: Rps abandonnés Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Un réveille désagréable (Feat William)

avatar
Messages : 19
Date d'inscription : 25/10/2017
Hybride
Voir le profil de l'utilisateur




Koyichi
Hybride
Sam 25 Nov - 23:23

Kabuto

William
Heartill

「 Un réveil désagréable 」

Je... qu'est-ce qu'il se passe ? Je peux plus ressentir ce qui se passe autour de moi et j'arrive pas à ouvrir mes yeux. Je n'était pas chez mon maître, quelque chose clochait. Je ne me souviens de rien, qu'est-ce qu'il s'est passé hier soir ? Je me souviens que je devais sortir pour faire quelque chose, je ne sais plus quoi... et je ne sais plus non plus ce que j'ai fait au final. J'était sur quelque chose de mou et agréable, ce n'était pas un lit, mais au moins ce n'était pas le sol.

Mes sens revenaient peu à peu, je commençait à pouvoir distinguer ce qu'il y avait autour de moi. Mes yeux pouvaient maintenant s'ouvrir, j'était dans une ruelle en cul de sac, assis sur un tas de sac plastique, il semblaient résistant. Certes je ne suis pas bien lourd, mais pourquoi les sacs étaient en rond et puaient ? Peu importe, je commençais à ressentir une bosse à coté de moi, posé sur le tas, c'était une personne, quelqu'un était allongé à coté de moi. Par instinct je bondis en dehors des sacs pour atterrir sur le sol, fixant la personne, qui semblait être un humain, sur le tas de sacs. Il dormait et semblait inoffensif, peut-être sait-il pourquoi je suis ici avec lui ? Je vais lui demander, dans tous les cas, si il s'avère être offensif je pourrait fuir facilement.

Je voulait le réveiller, mais je ne savais pas comment faire, je n'osais pas le toucher, par peur de lui faire mal et qu'il pense que je lui voulait du mal. J'avais la voix enroué, je n'arrivais pas à parler fort, j'ai vraiment pas de chance. Je crois que je vais devoir lui donner un petit coup de griffe, je n'ai pas vraiment le choix. Je m'approcha lentement de lui, et posa doucement ma faux sur sa jambe espérant que ça allait le réveiller, mais non, il ne semblait pas réagir. Je tira alors la faux vers moi, lui entaillant faiblement sa jambe droite. Je pris la parole pour le prévenir que je ne lui veut pas de mal.

"Je suis désolé mais je n'arrivais pas à vous réveiller, j'ai donc décidé de vous entailler un petit peu votre jambe, j'aimerai comprendre pourquoi je me suis réveiller à coté de vous sur ce tas de sac plastique. Savez vous pourquoi ?"

Je m'étais un peu éloigner pour sembler un peu moins agressif que je le semble déjà de base.
avatar
Messages : 34
Date d'inscription : 30/10/2017
Cauquema timide et Tsuophile
Voir le profil de l'utilisateur




William Heartill
Cauquema timide et Tsuophile
Dim 26 Nov - 0:47

Un réveille désagréable

Dans les ordures...

Dans un semi sommeil... je me sentais agité. Je ne saurais pas dire pourquoi, mais je me sentais mal. Encore endormit, j'étais conscient qu'une personne bougeait à mes côtés, mais impossible d'ouvrir les yeux. Je voulais encore dormir je crois. Je ne sais pas, je me sens perdu, je suis persuadé de faire un mauvais rêve quand soudain je sens une douleur vive à ma jambe et je me redresse d'un coup. Je vois une créature devant moi et je me recule vivant glissant un peu, mais j'arrive à me plaquer contre le mur qui est derrière moi. Je l'entend alors me parler d'une voix légèrement enrouée. Je l'écoutais alors effrayé, me demandant ce qu'il était exactement. Un extraterrestre? Je déglutis doucement et porta ma main à ma petite blessure. Puis je baissais les yeux comme à mon habitude, observant un peu les alentours. Je me rendis compte que nous étions sur un tas d'ordures dans une impasse. Comment est-ce que je m'étais retrouvé là? Pourquoi est-ce que j'étais là? Je relevais alors sur lui mon regard gris et complètement perdu.

-"Je... Je ne peux absolument pas vous aider... je ne sais pas comment je me suis retrouvé là non plus... "

Je restais contre le mur, me sentant plus en sécurité ainsi, puis je rapprochais mes jambes contre mon torse, les entourant de mes bras. Je continuais de le fixer le détaillant un peu. J'avais mal à la tête et je me sentais nauséeux.

-"Vous êtes un extraterrestre?"

La question était sortie toute seule, je me posait vraiment la question. J'avais déjà entendu parler qu'il pouvait y avoir de la vie dans l'espace, mais je n'y croyait pas vraiment. Je gardais une certaine distance physique avec lui, ne comprenant pas du tout ce qu'il était. Et ceci me faisait réellement peur. Je ne voulais pas le vexer, mais comprenez moi. Vous vous réveillé dans une ruelle, avec un inconnu qui plus est... déjà cela n'est pas normal. Mais en plus de cela, l'inconnu en question ressemble à un alien... quelle serait votre réaction? Il n'avait pas l'air méchant et j'ai très compris qu'il n'avait pas voulu m'agresser à l'instant, mais j'étais mal à l'aise et l'on m'avais déjà fait assez de mal comme ça. Bon je n'étais pas le plus à plaindre, je le sais bien. Mais j'étais du genre paumé et je ne savais pas comment réagir la plupart du temps. Et puis en ce moment j'avais cette désagréable impression d'observer la scène à la troisième personne. Comme si je n'étais pas là, comme si je n'étais plus dans mon corps. Je détestais que ça me fasse ça, mais c'était la contrepartie de mon don.




©️ ASHLING POUR EPICODE

▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼

avatar
Messages : 19
Date d'inscription : 25/10/2017
Hybride
Voir le profil de l'utilisateur




Koyichi
Hybride
Dim 26 Nov - 13:35

Kabuto

William
Heartill

「 Un réveil désagréable 」

J'attendais une réponse de sa part après lui avoir entailler un petit peu sa jambe. J’espère qu'il n'allait pas m'en vouloir, il fallait bien que je comprenne tout ce qui se passait. Quand il se réveilla il semblait encore plus perdu que moi, il était aussi effrayé par... moi ? Il était frêle et avait posé sa main sur sa blessure. Il me répondis qu'il ne savais pas non plus pourquoi nous étions ici ensemble. Il était vraiment effrayé, son ton de voix, sa position et son tremblement. Il s'écarta de moi, et se colla contre le mur derrière lui et se protégea son corps avec ses bras, comme si il essayait de créer une coquille autour de lui... il était vraiment bizarre pour un humain.

Il me fixait, pour une raison ou une autre, il semblait être perdu dans son regard, comme si il me regardait sans me regarder, c'était une sensation assez étrange. Après ce moment d'observation, il brisa le silence et me demanda d'un coup sec mais toujours aussi frêle que la dernière fois, si j'étais un extraterrestre. Il ne devait jamais avoir vu de furry insecte, en même temps, ça ne court pas les rues, personne ne veut d'un furry moche et frêle qui ne peut subir un coup sans avoir une cicatrice. Son ignorance me fit un peu sourire, un sourire naturel pour moi, mais qui pouvait être perçu comme malsain par les autres personnes autour de moi... mon ancien maître me l'ayant fait comprendre avec la violence des coups. Il était temps de lui répondre après ce petit sourire qui allait surement lui faire encore plus peur, bien que ce n'était pas le but.

"Un extraterrestre ? Non, même si on pourrait le penser à cause de mon apparence peu commune, je ne suis qu'un esclave furry, née d'une hybridation avec plusieurs types d'insectes."


A force de parler, de la salive coula de ma bouche. J'aspira d'un coup pour la ravaler, mais une partie du liquide violet blanchâtre coula sur le sol, laissant un petite tâche.

"Je ne suis pas dangereux si vous n'êtes pas un maître qui fait du mal à votre esclave et que vous ne me voulez pas de mal, je ne vous ferez rien."

J’espère l'avoir convaincu que je n'était pas dangereux, je voulais chercher à comprendre avec lui pourquoi nous étions ici ensemble. Il aurai surement encore peur, mais peut-être un peu moins qu'avant, ou tout du moins il me fera plus confiance, je sais que mon apparence fait peur, mais je ne suis pas quelqu'un qui cherche à faire du mal aux gens bien.
avatar
Messages : 34
Date d'inscription : 30/10/2017
Cauquema timide et Tsuophile
Voir le profil de l'utilisateur




William Heartill
Cauquema timide et Tsuophile
Dim 26 Nov - 15:24

Un réveille désagréable

Dans les ordures...

Je le vis sourire, et je me demandais alors s'il n'allait pas me sauter dessus pour me dévorer, je me mis alors à trembler un peu plus n'osant toujours pas bouger. Il ouvrit la bouche alors pour m'expliquer de sa voix grave et étrange, j'avais de la peine à cerner sa tonalité, qu'il n'était pas un être venu d'ailleurs, mais simplement un hybride insecte. Pour être franc son apparence me répugnait un peu, je me trouvais alors horrible de penser cela. Je grimaçais en le voyant saliver et je suivais du regard la goûte de bave atterrir au sol. Je n'arrivais pas à cacher mon écœurement et j'en était désolé, il ne méritait pas cela. La suite de ses paroles se voulaient rassurantes, mais j'avais beaucoup de peine à le croire, je voulais fuir. Je commençais alors à me balancer sur moi même pour me calmer me répétant à haute voix pour moi même.

-"C'est un être vivant comme tout le monde... C'est un être vivant comme tout le monde... C'est un être vivant comme tout le monde... C'est un être vivant comme tout le monde... C'est un être vivant comme tout le monde... C'est un être vivant comme tout le monde... C'est un être vivant comme tout le monde... "

Je le faisais machinalement, comme si j'étais alors déconnecté de la réalité. Après quelques minutes, j'inspirais à fond pour me reprendre totalement et je me tournais vers lui désolé.

-"Pardon, je suis sujet aux crises d'angoisses... je... je ne voulais pas te manquer de respect, je te le promet. Je ne suis pas un maitre, je suis un cauquema, donc un esclave, même si je suis en fuite. Je ne suis pas du genre à faire du mal à qui que ce soit, donc à toi non plus. Je... Je te crois, je pense que tu es gentil, sinon tu m'aurais déjà dévoré."

Malgré le stress qui m'envahissait encore, j'essayais d'être doux et gentil avec lui. Je ne voulais pas le blesser. Je baissais alors les yeux et me mordit la lèvre.

-"Tu as des souvenirs? Enfin des souvenirs concernant la manière dont nous sommes arrivé ici? Car personnellement je n'en ai aucun et je t'avoue que cela me fait peur. Je n'aime pas être ainsi.

Je relevais sur lui un regard effrayé, mais pas par lui cette fois-ci, mais pas la situation.


©️ ASHLING POUR EPICODE

▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼

avatar
Messages : 19
Date d'inscription : 25/10/2017
Hybride
Voir le profil de l'utilisateur




Koyichi
Hybride
Dim 26 Nov - 17:21

Kabuto

William
Heartill

「 Un réveil désagréable 」

Il semblait toujours autant effrayé, limite encore plus qu'avant. Il avait aussi cet air dégoutté, comme si je le répugnais. Je ne le prenais pas mal, ni personnellement, je suis ce que je suis et je comprend tout à fait que mon physique peu commun puisse effrayer. J'attendais alors, voir ce qu'il aller me répondre et surtout si il aller me répondre. Il pourrai très bien être trop traumatisé pour me répondre, ça ne serai, malheureusement, pas le premier que j'aurai traumatisé à cause de mon corps. Il ne me répondit pas, restant dans sa boule, se balançant d'avant en arrière et répétant une phrase :"C'est un être vivant comme tout le monde". Il avait peur et voulait surement se rassurer en se disant ça, je ne savais pas trop si je devais agir ou pas. Alors je le laissa quelques minutes, répétant sa phrase qui semblait l’apaisé peu à peu.

Il arrêta de répéter sa phrase et de se balancer d'avant en arrière. Il inspira un grand coup pour finalement reprendre la parole, il semblait un peu moins apeuré, mais il semblait toujours aussi angoissé. Il me dit que ça lui arrivé d'avoir des crises d'angoisses et qu'il ne voulait pas me manquer de respect. Il m'appris que ce n'était pas un maître mais un esclave en fuite, vu son état psychologique, son maître ne devait pas être doux avec lui. Il m'assure qu'il ne fait de mal à personne, donc logiquement pas à moi non plus. Il dit qu'il me fait confiance parce que sinon je l'aurai déjà dévoré. Ça se voit qu'il essayer aussi de me rassurer.

Après ça il rebaissa les yeux et se mordit la lèvre, puis repris la parole. Il me demandait si j'avais des souvenirs, même bref, de comment on est arrivé ici. Il me dit que lui en a aucun et que ça lui fait peur. Ça j'arrivai bien à le voir qu'il avait peur. Je ne répondis pas, je tourna juste la tête vers le ciel, me demandant si c'était un signe de Dieu, peut-être que le destin nous a fait nous rencontré, je devais le ramener à mon maître, le sauver, l'aider dans sa misère.

"Je n'ai pas le moindre souvenir non plus, désolé. Mais je pense que si nous nous sommes retrouvés ici c'est qu'il y a une raison, je pense que c'est le destin. Tu dis être un esclave en fuite ? Je suis sûr que Dieu m'a choisit pour t'aider à trouver un meilleur maître que ton ancien."

La bave recommençait à couler, ça  arrive à chaque fois quand je parle. Je la ravale comme d'habitude, sans m'en rendre compte, c'était devenu un reflex.


"Je connais quelqu'un qui pourrait t'aider à retrouver un maître qui pourra t'aider. Si tu veux je peux te mener à lui."

J'attendis sa réponse, je suis sûr que c'était le mieux à faire, je me devais d'aider les esclaves dans le besoin, leur faire trouver un maître décent.
avatar
Messages : 34
Date d'inscription : 30/10/2017
Cauquema timide et Tsuophile
Voir le profil de l'utilisateur




William Heartill
Cauquema timide et Tsuophile
Dim 26 Nov - 21:51

Un réveille désagréable

Dans les ordures...

Je le vis lever la tête vers le ciel, me demandant ce qu'il faisait exactement, puis il me répondit qu'il n'avait pas le moindre souvenir, tout comme moi. Puis il me parla de destin, je ne compris pas trop, ne croyant pas vraiment ce genre de truc. Il continua à parler et ses paroles me surprirent. Un maître ? Quel maître ? Oh je compris, j'avais dis être un esclave en fuite, je souris alors. J'observais sa bave couler encore, alors qu'il la ravalait à nouveau. Ceci me perturbait énormément en réalité et j'essayais de ne pas trop le regarder. Il me parla de quelqu'un qu'il connaissait, quelqu'un qui pourrait m'aider. J'hésitais un peu méfiant. Ce n'est pas que je ne le croyais pas c'est juste que j'étais bien dans ma situation actuelle et je devais peut-être éclaircir la situation avec lui.

-"Je n'ai jamais vraiment eux de maître en réalité, je me suis simplement échappé de AGC. Donc je n'ai jamais connu la vrai vie d'esclave, juste celle d'une expérience humain. Donc pour l'instant je vis dans la rue et j'ai de l'aide de la part de Carla."

Je me doutait bien qu'il ne connaissait pas Carla, enfin il y avait peu de chance pour que ce soit le cas. Je l'observais, me redressant un peu avant de me lever pour m'approcher timidement de lui.

-"Au faite, je m'appelle William et toi? "

C'était la moindre des choses je crois, se présenter.

-"Et pour ta proposition je ne sais pas... je me sens à l'aise et à l'abri dans la rue pour le moment. Parle moi donc de cette personne qui pourrait m'accueillir..."

Je lui souriais doucement, essayant de faire abstraction à son apparence qui me rebutait légèrement.




©️ ASHLING POUR EPICODE

▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼

avatar
Messages : 19
Date d'inscription : 25/10/2017
Hybride
Voir le profil de l'utilisateur




Koyichi
Hybride
Mer 29 Nov - 14:13

Kabuto

William
Heartill

「 Un réveil désagréable 」

Je venais de lui dire que je pouvais lui trouver un maître, un bon maître, j’étais sûr qu'il allais accepter, quel esclave refuserai l'aide d'un maître attentionné ? Mais contrairement à ce que je pensais il me dit qu'il n'était pas un esclave classique, qu'il n'avait jamais eu de maître car il s'était échappé de chez AGC. Il me dit ne pas connaitre la vie d'un esclave mais celle d'un être humain, qu'il vivait dans la rue et qu'il recevait de l'aide de la part de quelqu'un qui s'appelait Carla. Surement une autre esclave, ça ne peut être un civil ou un maître, toute personne sensé l'aurait signaler ou adopté. Puis il se redressa un peu, et se rapprochait, il avait l'air un peu plus confiant qu'avant. Puis après quelques mètres il repris la parole. Il me dit s'appeler William et me demanda mon prénom, il ne me laissa pas le temps de répliquer et enchaîna pour me dire qu'il n'acceptais pas ma proposition pour l'instant, qu'il préférait savoir d'abord de qui je parlais. Je pu enfin reprendre la parole, commençant par faire une petite révérence.

"Enchanté William, je m'appel Kabuto. Cette Carla, est-ce une esclave en fuite également et vous vous entraidez ? Si tu veux je peux également lui montrer mon maître, tu dis être à l'abri dans la rue, mais aucun esclave n'est à l'abri sans son maître, un esclave, en fuite ou non se doit d'avoir un maître. Tu pense peut-être que ta vie dans la rue te suffit pour l'instant, mais quand tu aura trouver un bon maître tu ne pourra que regretter de ne pas l'avoir rencontrer plus tôt."


La bave coulait encore et toujours, et je la ravalait une fois de plus, cette fois ci laissant une flaque de bave un peu plus grande que la précédente.

"Je tiens vraiment à te montrer à mon maître, mais il gère un établissement dont je ne comprend pas vraiment le but, mais il a beaucoup d'esclaves qu'il considère comme sa famille en soit. Il pourrait très bien t'adopter ou te trouver un maître, il est vraiment très gentil et laisse de la liberté à ses esclaves."

Je parlais trop, je commençait à vraiment trop baver, je fit une pause et lui mis ma faux en avant pour lui dire que je voulait continuer de parler, qu'il fallait qu'il attende que la bave finisse son travail. Je remis ma faux à coté de moi et repris quand la bave fut rentré complètement.

"Désolé, je ne peux pas m'empêcher de baver quand je parle. Sinon à part ça, quelle est ta race ? Tu me l'a dise mais je ne connaissait pas, je m'y connait peu à ce niveau là, si tu voudrai bien me dire quelles sont tes spécificités, tu sais, pour ma culture. Mon ancien maître disait que la culture c'est important..."

Je leva les yeux au ciel encore une fois, mais cette fois ci plus rapidement. Je les baissa pour poser le regard sur William, attendant une réponse.
avatar
Messages : 34
Date d'inscription : 30/10/2017
Cauquema timide et Tsuophile
Voir le profil de l'utilisateur




William Heartill
Cauquema timide et Tsuophile
Mer 29 Nov - 17:24

Un réveille désagréable

Dans les ordures...

Je l'entendais alors me répondre de sa voix si étrange ! Il s'appelait alors Kabuto, j'aimais bien ce prénom, je lui souriait alors avant de rire quand il me demanda si Carla était également une esclave en fuite, c'est vrai qu'il ne pouvait pas la connaître. Puis il m'expliqua quelque chose d'assez sensé, je n'y avait pas vraiment pensé. Est-ce que je pourrais me faire adopter par Carla ? Ou par quelqu'un d'autre ? Je ne savais pas trop, je n'avais jamais vécu ce genre de situation. Mais je fus sortit de mes pensées par la flaque de bave qui commençait à se former au sol. Ceci m’écœurait, me je préférais ne pas le montrer. Il repris alors la parole et il semblait tenir au fait de vouloir me montrer son maître, il semblait vraiment l'apprécier, ce qui me rassura d'un coté, ça voulait dire que ce Furry était bien chez lui. Et puis, il faut avouer que ce qu'il me décrivait donnait envie. Mais l'idée d'aller chez un inconnu, sous les conseils d'un autre inconnu... ceci ne me faisait pas du tout confiance. Je ne savais pas trop comment le lui dire sans le froisser. Je l'entendis faire une pause, sûrement à cause de sa salive.

Il s'excusa par la suite à cause du fait qu'il bavait et qu'il avait du coup un peu de peine à parler longtemps, du moins ce que j'ai compris. Puis il me questionna sur ma race pour savoir ce que c'était exactement. C'est vrai qu'elle n'était pas vraiment connue. Je souriais doucement, m'asseyant par terre pour continuer la conversation.

-"Alors non, Carla n'est pas une esclave, c'est une maitresse, donc je suis en sécurité avec elle, bien qu'elle ne m'ait pas vraiment adopté. Donc ne t'en fais pas pour moi."

Je continuais de lui sourire me radoucissant quelque peu.

-"Je suis sur que ton Maitre doit être adorable, mais je vais devoir malheureusement refuser pour le moment. Et comment t'expliquer clairement ma race... n'ayant moi même pas tout compris..."

Je réfléchis alors quelques instants, voulant lui répondre le plus clairement possible.

-"Je ne sais pas exactement comment j'ai été crée, tout ce que je sais c'est que j'ai subis des expérience de la part de mon père à AGC. Et je suis devenu ainsi. J'ai le don d'influencer les gens quand ils rêvent, en bien ou en mal... je ne sais pas si je me suis montré assez clair... "

J'avais de la peine à m'exprimer, j'espérais que ceci lui suffirais.

-"Et toi? Tu as des dons également?"


©️ ASHLING POUR EPICODE

▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼






Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
AG-Corporation :: Flood :: Corbeille :: Rps abandonnés-
Sauter vers: