RSS
RSS



 

 :: Flood :: Corbeille :: Rps terminés Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Comme tu es attachant ♥ (PV Connor)

avatar
Messages : 119
Date d'inscription : 15/10/2017
Le chien pour qui mordre est une passion
Voir le profil de l'utilisateur




Morgan Hebimort
Le chien pour qui mordre est une passion
Sam 25 Nov - 22:39


Feat. Connor
Comme tu es attachant ♥️



« handcuffed for one night »

Une sensation de déjà vu, je me sentais nauséeux, dans le brouillard comme on dit. Je n'avais pas encore ouvert les yeux que j'avais l'impression que ma tête allait exploser. Aucun souvenir ne me venait en  mémoire. J'ouvris péniblement mes paupières et une lumière me fit mal aux pupilles. Je les refermais alors immédiatement, n'osant pas encore bouger pour le moment. Qu'est-ce qu'il se passait? J'essayais de rouvrir à nouveau mes yeux et je m'aperçu que ce n'était pas la lumière du jour, non elle était électrique. Je me redressais et je sentais mon poignet droit résister. Je tournais alors la tête et je vis allongé à côté de moi Connor. Mon regard le parcouru jusqu'à son poignet gauche, il était menotté... mais menotté à quoi? À moi putain de bordel de merde! Je sentais ma respiration s'accélérer. Tout mais pas ça! Pas lui! Je me pinçais l'arrête du nez en essayant de ne pas faire de bruit. Mes pensées étaient troubles, mais je savais que j'étais dans la merde. L'on était tous les deux sur le sol, dans un lieu qui m'était inconnu. La pièce était plutôt belle, et il me semblait que c'était un salon.

Je commençais alors à regarder autour de moi pour voir si je trouvais des clés. Mais rien en vu. J'approchais mon poignet de mon visage, tirant au passage le bras du vampire. J'essayais alors comme un idiot de défaire les menottes avec mes doigts, mais rien à faire. Je pris alors mon couteau essayant de les déverrouiller,  mais impossible. Il nous fallait la clé ou des outils. Je soupirais alors, je savais que je n'avais pas le droit de toucher Connor, mais là j'y était bien obligé. Je vins alors me pencher au dessus de lui, mon visage au dessus du sien et je le secouais doucement. Je ne voulais vraiment pas rester en sa compagnie plus que nécessaire.

-"Hé! Co...  

Je me rappelais soudain que je ne devais pas non plus l'appeler par son prénom je soupirais alors.

-Maitre! Hé ho! Réveillez-vous! Il y a urgence là!

Je me demandais alors si c'était un mauvais tour qu'il m'avait joué, mais je ne pensais pas. Ce n'était pas trop son style. Je soupirais encore plus et je remarquais qu'il était complètement décoiffé. Je me retins de rire.

Code par xLittleRainbow pour Epicode

▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼

avatar
Messages : 45
Date d'inscription : 19/09/2017
Localisation : Devant son miroir, un verre de vin à la main
Tueur d'êtres inférieurs
Voir le profil de l'utilisateur




Connor Chase
Tueur d'êtres inférieurs
Dim 26 Nov - 22:32
Comme tu es attachant...
Connor Chase

J'entendais un cris, un cris que je connaissais, pas si familier que ça mais le connaissais, j'en était sûr. Je dormais allongé, sur quelque chose de désagréable... c'était le sol ! Je me réveillais sur le sol, avec un cris dans les oreilles. J'arrivais difficilement à ouvrir les yeux et à me rappeler ce qui s'était passé hier, comment ça se fait, comme moi, Connor ai-je pu oublier ce que j'ai fait la nuit précédente, c'était tout simplement impossible. Je réussi à ouvrir complètement les yeux et à redresser mon dos, j'était assis sur le sol. Je ressentais le vieux, c'était chez moi. Je ressentais toute la puissance de mon chez moi, si mystique et grandiose. Mon miroir favori n'avait pas bougé, tant mieux, je ne sais pas comment j'aurai fait si je l'avais perdu. Je tourna ma tête du coté inverse, vers les cris, pour voir le visage de cette enfant de louve qui se trouvait devant moi. Morgan... il semblait ne pas encore avoir évolué, toujours aussi faible et frêle, je ne me souviens plus de ce qu'il me disait dans ses cris. Peu importe, il fallait que je comprenne ce qu'il se passe, mais avant, je devais me lever. Mais quelque chose tirait sur mon poignet, c'était une faible pression, mais tout de même existante. J'était menotté avec l'esclave, comment j'ai fait pour me retrouver menotté avec quelqu'un d'aussi idiot... je ne sais pas ce que j'ai fait hier soir, mais je crois que je vais pas être content de l'apprendre.

Je me levait, laissant Morgan suivre le mouvement pour nous lever ensemble, j'était face à face avec lui, nos bras se touchaient presque... ça me répugnait. Il fallait que je lui demande comment une personne aussi parfaite que moi a réussis à se retrouver menotté avec un déchet comme lui, il devais bien savoir.

"Je ne me souviens pas de ce qu'il s'est passé hier soir... ni de pourquoi ou comment nous en sommes arrivé là. Tu as intérêt à me le dire, je ne suis pas d'humeur à ça."


Je voulais briser les menottes, mais je ne savais pas vraiment comment, il fallait également que je lui ordonne de me passer la clef, son petit jeu avais déjà trop duré.

"Passe moi la clef aussi, je n'ai pas envie d'être menotté avec un rat comme toi, tu n'a même pas changé depuis la dernière fois... pas dans le bon sens en tout cas."

Il allait faire ce que je lui demandais, je le savais, comment ne pas être terrorisé après s'être fait menacé par le grand Connor ? Il me connaissait en plus, il savais de quoi j'était capable.

▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼

Spoiler:
 
avatar
Messages : 119
Date d'inscription : 15/10/2017
Le chien pour qui mordre est une passion
Voir le profil de l'utilisateur




Morgan Hebimort
Le chien pour qui mordre est une passion
Lun 27 Nov - 18:02


Feat. Connor
Comme tu es attachant ♥️



« handcuffed for one night »
Il se réveillait enfin et se levait, je suivais le mouvement, restant face à lui. Puis il prit la parole m'interrogent. Comment voulait-il que je le sache sérieusement? Je lâchais alors un soupire agacé, je n'avais aucun souvenir et lui non plus apparemment. Puis il me donna un ordre, du moins quelque chose que je pris pour un ordre, il commençait sérieusement à m'agacer, j'en avais plus que marre d'être traité comme une sous merde par lui. Je l'attrapais alors par le col et le fit reculer violemment contre un mur le plaquant contre ce dernier, je plantais mon regard dans le sien, étant obligé de lever un peu la tête. Je savais qu'il aurait pu résister à ma poigne et j'espérais l'avoir surpris. Je pris alors mon couteau avec ma main gauche, que je lui glissais sous la gorge et ris doucement.

-"Déjà je n'ai pas les clés! Je n'ai aucun putain de souvenir de comment je me suis retrouvé menotté à toi. Et je te signal que le rat il t'emmerde, il a bel et bien changé et il est prêt à te planter... tu veux tester?"

Je le relâchais alors ne voulant pas non plus aller trop loin. Je me reculais un peu, portant ma main libre à mon ventre, ouai cet épisode, je n'avais pas vraiment réussis à le digérer.

-"Bref, se disputer ne nous mènera à rien, vous n'avez pas des outils ou quelque chose pour nous libérer? Ou utilisez votre super force de monstre!

Oui pour moi il était bel et bien un monstre, une saleté de vampire. Je soupirais encore une fois. Je ne voulais vraiment pas me retrouver dans cette situation non plus et je n'avais rien d'autre à proposer. J'avais bien compris que ce n'était pas lui qui nous avait attaché, sinon il ne m'aurait pas demandé la clé et ce n'était pas trop son genre, du moins je crois.

Code par xLittleRainbow pour Epicode

▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼

avatar
Messages : 45
Date d'inscription : 19/09/2017
Localisation : Devant son miroir, un verre de vin à la main
Tueur d'êtres inférieurs
Voir le profil de l'utilisateur




Connor Chase
Tueur d'êtres inférieurs
Mer 29 Nov - 15:58
Comme tu es attachant...
Connor Chase

Ce chien n'avait toujours pas changé, tout du moins, c'est ce que je pensais. Je voulais tout de même le vérifier, mes ordres étaient le parfait moyen pour l'énerver et voir s'il allait montrer son caractère. Il lâchait un soupir, surement agacé par mes ordres, mais il allait devoir s'y faire, chez moi c'est Connor qui commande... de toute façon je commande partout, chez moi ou non. Finalement il fut vraiment agacé et vint me prendre par le col et me poussa contre le mur. Je voulais lui déchirer le visage après ça, mais voyons ce qu'il peut me proposer comme capacités. Il me posa son couteau sur mon cou, il avait osé pointer une arme en ma direction, il allait souffrir après ça, il pouvait en être sûr.

"Déjà je n'ai pas les clés! Je n'ai aucun putain de souvenir de comment je me suis retrouvé menotté à toi. Et je te signal que le rat il t'emmerde, il a bel et bien changé et il est prêt à te planter... tu veux tester?" 

Un esclave qui ose m'insulter et me menacer, mais où va le monde ? Il lâcha mon col, il avait de la chance, il gardait sa main encore un peu plus longtemps son ma magnifique chemise, je lui aurai arracher la langue. Il porta ensuite sa main au niveau de la plaie que je lui avais fait. Il sa calma et repris la parole, il avais intérêt à s'excuser le petit avorton.

"Bref, se disputer ne nous mènera à rien, vous n'avez pas des outils ou quelque chose pour nous libérer? Ou utilisez votre super force de monstre! "


Qu'est-ce qu'il raconte ? Il me demande d'arrêter qu'on se dispute alors qu'il était en train de me crier dessus à l'instant. Je lui avais simplement donné des ordres et il ne les a pas suivis et a commencer à me crier desssus. Il soupira, encore une fois, il voulait me taper sur les nerfs, plus de doute. Il avait certes gagner en force, je ne peux le nier, mais il va falloir revoir le caractère. Il m'a insulter moi, Connor, de monstre.

"Il va falloir revoir ton caractère Morgan, ce n'est pas l'attitude d'un esclave digne de ce nom. Et plus JAMAIS, oh non JAMAIS, tu ne me comparera à un monstre. La force d'un dieu ou d'un titan, soit, mais jamais la force d'un monstre, espèce de chien répugnant."

Je lui attrapa violemment le haut de son crâne à une main et le fit prendre ma place, la tête la première dans le mur. Il avait eu sa punition, pas besoin de plus, il avait surement compris. Je remis en place ma chemise, puis je passa ma main libre dans mes cheveux, quelque chose n'allait pas, tout n'était pas en ordre. Je me rapprocha du miroir principal pour me rendre compte de l'atrocité qui était sur mon crane, mes cheveux étaient en pétard, il n'y avait aucune beauté là dedans, aucune réflexion. C'était surement de la faute de l'autre chien... il commençait vraiment à m'énerver. Je me tourna vers lui.

"Mes cheveux son décoiffés et tu me dit rien ? Tu veux vraiment souffrir, c'est pas possible, on dirait que t'aimes."


▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼

Spoiler:
 
avatar
Messages : 119
Date d'inscription : 15/10/2017
Le chien pour qui mordre est une passion
Voir le profil de l'utilisateur




Morgan Hebimort
Le chien pour qui mordre est une passion
Mer 29 Nov - 17:42


Feat. Connor
Comme tu es attachant ♥️



« handcuffed for one night »
Il me répondit enfin... sur un ton stricte et ferme, je sentais de la colère de sa voix, et ceci me fis sourire, presque rire. Je l'écoutais à peine en réalité, n'en ayant strictement rien à faire, et ceci se voyait, je ne le cachait pas. Je ne voulais plus lui être inférieur, je voulais lui prouver que je pouvais tenir la distance et le service en quelque sorte. Ah quel malade je fais. Mais bon je compris l'essentiel, je ne devais plus jamais l'insulter. Puis, sans que je n'eux le temps de réagir, il inversa nous rôle. Mon visage rencontra le mur sans trop de dégât à ma grande surprise. J'étais persuadé qu'il n'avait qu'une seule envie; m'éclater la tête contre ce dernier et laisser la peu de cervelle que j'avais se répandre contre le sol. Je ricanais à nouveau le sentant s'éloigner de moi, je du le suivre un peu jusqu'au miroir, me frottant la mâchoire. Je crois avoir eux de la chance jusque là. Il se plaignit alors enfin de sa coupe de cheveux qui était plus que désastreuse, je me retenais alors de rire, mais je ne voulais pas m'en ramasser d'avantage. Mais il me fit une remarque et celle-ci ne passa clairement pas. Je le fixais alors de haut.

-"Je trouvais que cette coupe de cheveux vous allait très bien personnellement. Je ne vois absolument pas ce qui vous déranger..."

J'avais un petit sourire narquois qui prouvait que je me foutais bel et bien de sa gueule.

-"Sinon vous n'avez pas un jeu de clé pour d'autre menottes? Qui pourraient éventuellement ouvrir celles-ci? Ou alors une pince coupante que l'on puisse enfin se libérer?"

Je le fixais un peu plus sérieusement alors, voulant vraiment me détacher de lui et me barrer.

Code par xLittleRainbow pour Epicode

▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼

avatar
Messages : 45
Date d'inscription : 19/09/2017
Localisation : Devant son miroir, un verre de vin à la main
Tueur d'êtres inférieurs
Voir le profil de l'utilisateur




Connor Chase
Tueur d'êtres inférieurs
Mar 5 Déc - 22:17
Comme tu es attachant...
Connor Chase

Il se foutait de ma gueule, cet esclave, cet insecte, cette petite raclure se foutait ouvertement de ma gueule. Bon, il avait des capacités, je ne peut le nier, mais je penser que je vais quand même lui faire comprendre la leçon par la manière forte maintenant, un couteau dans le ventre c'est bien beau, mais je pense avoir un meilleur idée.

"Ma coupe me va bien ?"

Je souris un peu, laissant s'échapper un petit rire.

"Si tu le dis, mais je vais te faire comprendre, que ce n'est pas comme ça qu'on traite son maître, le mur ne te l'a pas fait comprendre ? Et non, je n'ai pas de clé ou de cisaille, mais j'ai un autre moyen ne t'inquiète pas... ça va juste piquer un peu."

Et c'est à cette seconde précise que je tira avec mon bras Morgan vers moi. Il partais en avant vers moi, j'avais tirais brutalement.

"Et le temps s'arrête alors."

Il me restait environ 5-6 secondes de ce que j'avais pu ressentir comme sang dans mon corps. Je ne perdis pas de temps et passa derrière lui, enroulant mes bras autour de son corps, comme pour l'enlacer par l'arrière.

"Une seconde est passée"

Je prend son bras menotté avec lui mien également entouré d'une menotte. Et de mon autre main, celle ci valide, je pris le couteau de Morgan et trancha d'un coup sec, presque chirurgicale, le poignet de l'esclave.

"Deux secondes sont passées."

Puis je recula jusqu'a me mettre à quelques mètres de l'endroit où il allait chuter et se rendre compte qu'il lui manque quelque chose. Je pouvais maintenant bouger sans qu'il me suive, mais les menottes étaient toujours accrochés à mon poignet.

"Et le temps reprend son cours."

Morgan tomba au sol, je lui tourne le dos, me dirigeant vers les escalier.

"Tu as maintenant le poignet libéré, je vais aller me chercher de quoi enlever cette prison miniature du bras, reste ici, j'aurai besoin de toi plus tard."

J'avais bien quelque chose pour m'enlever de cette chose qui me rongeait le poignet. Je pense que si je trouve une utilité à l'autre insecte, je lui paierai une opération pour lui ajouter une main cyborg, ça pourrait lui être utile, et il me deviendrai encore plus utile.

▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼

Spoiler:
 
avatar
Messages : 119
Date d'inscription : 15/10/2017
Le chien pour qui mordre est une passion
Voir le profil de l'utilisateur




Morgan Hebimort
Le chien pour qui mordre est une passion
Dim 10 Déc - 17:10


Feat. Connor
Comme tu es attachant ♥️



« Coupe coupe la main X)  »
Je l'écoutais à peine, il me saoulait en réalité, je voulais juste me défaire de lui et partir le plus loin possible de cet endroit. Je soupirais alors qu'il semblait vexé pour sa coupe de cheveux, qu'est-ce que j'y peux moi s'il a une tête de con quand il se lève? J'imagine même pas le temps qu'il passe derrière son miroir. Mais je n'eux pas le temps d'y penser qu'il me tira brusquement vers lui, il avait une solution? A ceci non plus je n'eux pas le temps d'y réfléchir qu'une vive douleur s'empara de mon poignet et que je vis ma main tomber à terre en même temps que moi. Je hurlais alors de douleurs. Qu'est-ce que cet enfoiré avait en tête! Me couper la main! Sérieusement?! Je regardais mon pauvre bras a présent amputé... le sang coulait en abondance et je me tenais l'avant bras. J'avais mal, vraiment mal! Mais qu'est-ce que je pouvais y faire... son geste était irrémédiable.

Je restais à genou par terre, sans penser à rien alors que lui partait pour enlever le bracelet de fer à son bras. Oh je le détestais de plus en plus... et en même temps je l'aimais de plus en plus. Je serrais les dents, hargneux... Je le laissais partir tout en retirant mon T-Shirt pour me faire un garrot et cesser le saignement. Je serrais alors le bout de tissus imbibé de sang à présent autour de mon poignet meurtrit. Heureusement que j'avais perdu la gauche et non la droite... Je me mis doucement à rire, la folie s'emparant un peu de moi. Quel connard! Je fermais alors les yeux me calmant un peu, me concentrant sur la douleur,  il voulait que je lui soit utile, je le serais! Même si à présent je ne suis qu'un déchet qui tache son sol de sang... à qui la faute? Je me redresse, titubant légèrement, je commençais a avoir faim. Je devais faire attention à mes paroles à présent, il n'était pas mon égale, non! Je devais me mettre en tête qu'il m'était supérieur. Je l'attendis patiemment, mon vendre grondant de faim, j'espère que ce sale vampire a de quoi me rassasier, et de quoi me soigner. Je hurlais alors pour qu'il m'entende.

-"Oublie pas la trousse de premier soin! "

Crétin... tu veux que je te serve et tu m'abime? Lequel de nous deux est le plus idiot, je me le demande.

Code par xLittleRainbow pour Epicode

▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼

avatar
Messages : 45
Date d'inscription : 19/09/2017
Localisation : Devant son miroir, un verre de vin à la main
Tueur d'êtres inférieurs
Voir le profil de l'utilisateur




Connor Chase
Tueur d'êtres inférieurs
Mer 17 Jan - 21:01
Comme tu es attachant...
Connor Chase

Je montais tranquillement les marches de l'escalier, je n'avais pas à me presser, j'avais tout mon temps devant moi. Et puis... j'était encore un peu désorienté après ce qui s'est passé la nuit dernière. Enfin... ce qui a dû se passer, je ne me rappel toujours rien sur la soirée dernière. Je me souviens être sorti du manoir comme à mon habitude la nuit à la recherche d'une proie, je me dandinais dans l'obscurité attirante et excitante de Nishiko. Après ça je ne me souviens de rien, quelque chose se trame, j'en suis sûr. Jamais boire ou une petite drogue aurait pu me faire oublier toute ma soirée. Il faut que j'enquête sur ce qu'il s'est passé, mais avant je doit m'enlever ce bout de ferraille qui ronge mon poignet. Je pourrai me couper la main, mais il me faudrait attendre avant de recouvrir de ma blessure et également plus de sang que celui actuellement dans mon corps. Alors que je marchais à la recherche de quoi me délivrer, j'entends l'idiot d'en bas crier.

-"Oublie pas la trousse de premier soin! "

Il continue de faire le sarcastique ? Quel personnage serait assez stupide pour me parler comme ça après ce que je lui ai fait... à ce niveau ce n'est plus du courage qu'il a mais de l'idiotie pur. J'oublie pendant quelques minutes sa remarque pour me concentrer sur la recherche d'un outil pour m'aider à  m'enlever cette menotte collé à ma peau. Je ne trouve rien de concret, il faudra que j'aille chez un serrurier n'ayant pas les capacités requise pour pouvoir les enlever par moi même. Je ferai avec la douleur, ce n'est pas très grave, j'ai trouvé un jouet qui va pouvoir souffrir plus que moi. Je prend une sorte de trousse de soin, contenant des bandages, pansements, désinfectant et une petite paire de ciseau... Cela fera l'affaire, en espérant que cette fois-ci il comprenne.

Je redescend avec la trousse de soin fermée dans mes mains. Je descend sans me presser, il n'y a pas de quoi s'affoler, il n'a rien de bien grave et, après tout ce n'est qu'un simple hybride de pacotille. Je m'approche de lui et l'ordonne.

"Je vais te faire les premiers soins, au premier mouvement ou plainte je t’exécute sans aucun remord, c'est compris ?"

La boite est encore fermé et, même si il doit se méfier, il ne se doute surement pas de ce que je vais lui infliger avec le peu qui se trouve dans la boite sensée l'aider à soigner.

▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼

Spoiler:
 
avatar
Messages : 119
Date d'inscription : 15/10/2017
Le chien pour qui mordre est une passion
Voir le profil de l'utilisateur




Morgan Hebimort
Le chien pour qui mordre est une passion
Lun 29 Jan - 0:40


Feat. Connor
Comme tu es attachant ♥️



« Un mauvais maître »
Je le laissais partir, espérant qu'il allait tout de même me soigner. Je n'arrive tout de même pas à croire ce qu'il vient de se passer. Il m'a coupé si facilement la main... Quel homme effrayant, je le sais et pourtant à chaque fois je suis de plus en surpris par sa force. Je crois qu'avec lui je ne suis pas au bout de mes surprises. Mais bon, il faut regarder le coté positif, je ne suis plus enchainé à lui... enfin si, mais d'une autre manière. Je baisse alors la tête, tout en fermant les yeux et serrant mes doigts autour de mon poignet pour arrêter le sang. J'ai mal, terriblement mal, j'ai envie d'hurler encore et encore, mais je n'y arrive pas, car cela ne servirait à rien, ceci ne me rendra pas ma main. Je me concentre alors sur ma respiration, pour essayer de maitriser et surmonter cette affreuse douleur. Qu'est-ce qu'il lui a prit sérieusement? Je sers les dents, ma mâchoire se crispant, pourquoi est-ce que je m'attache toujours à ce qui me détruit? Pourquoi est-ce que je veux toujours suivre des gens qui ne vont que me blesser. J'ai presque envie de rire, je sais que c'est dans ma nature de m'attirer des ennuis. Je l'entends alors redescendre et s'approcher de moi. Je relève la tête et rouvre mes yeux pour les poser sur lui. Je l'écoute et hoche doucement la tête pour lui dire que j'avais compris.

Je lui tend alors mon bras amputé tout en l'observant, méfiant, me demandant s'il allait réellement me soigner ou alors me blesser encore plus. Je baissais alors le regard, imaginant, sans trop savoir pourquoi, une sorte de lien entre nous deux. Comme une chaine qui nous relirait tous les deux. Une chaîne rouge, tachée de sang. Je savais que mon destin était lié au sien. Je savais que je voulais le suivre et que je cherchais à devenir plus fort pour le servir. Mais je ne comprenais toujours pas pourquoi. Qu'est-ce qui m'avait tant séduit chez cette homme? Sa force? Sa puissance? Son pouvoir? Son physique? Non... je ne sais pas vraiment. Je ne m'attache jamais à l'apparence des gens. Alors pourquoi je le ferais avec lui? Je me le demande. Je pense surtout que c'est la peur qu'il me transmet, cette peur qui me fige, que je ressens jusque dans mes entrailles. Il a une sorte d'aura puissante, quelque chose... je me sens attiré vers lui comme un papillon de nuit vers la lumière et je sais très bien que je me brulerais les ailes en restant à ses côtés. Je me mordille alors la lèvre inférieur, toujours en fixant le sol.

-"Je souhaitais vous poser une question, libre à vous d'y répondre ou non évidemment. Pourquoi m'avoir demandé de devenir plus fort pour vous?
Je ne pense pas que vous le savez, mais je suis déjà prêt à vous servir et à vous suivre, j'ai eux le temps de réfléchir depuis notre rencontre, et je n'arrive pas à vous sortir de ma tête. C'est pourquoi je m'entraine dur... et que je ne perds plus aucun combat..."


Je n'osais pas le regarder dans les yeux... mais je ne sais pas pourquoi, je tenais à le lui dire.

Code par xLittleRainbow pour Epicode

▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼

avatar
Messages : 45
Date d'inscription : 19/09/2017
Localisation : Devant son miroir, un verre de vin à la main
Tueur d'êtres inférieurs
Voir le profil de l'utilisateur




Connor Chase
Tueur d'êtres inférieurs
Ven 2 Fév - 21:24
Comme tu es attachant...
Attirant...

J'était à quelques mètres de lui, il venait de tendre le bras, la tête baissée, il devait préparé quelque chose... Cette esclave n'est vraiment pas de tout repos, si il me prépare bien un piège je lui coupe la gorge avec mes ongles. Il avait fait un garrot, comme quoi il n'est pas si idiot que ça, il a les rudiments, mais il reste un esclave hybride pouilleux. Je m'approche doucement de lui, avec une prestance et calme. Plus je me rapprochais et plus je sentais quelque chose en lui, comme s'il avait peur, il ne semblait finalement pas caché quelque chose, il avait le bras toujours tendu et semblait me faire confiance. Aurai-t-il finalement compris qui était le maître ? Aurai-t-il enfin compris qu'il devait obéir et se taire ? Cela m'étonnais et je restais sur mes gardes pour une attaque surprise. La tête regardant toujours le sol sali par son sang de sous-race, il commença à parler.


-"Je souhaitais vous poser une question, libre à vous d'y répondre ou non évidemment. Pourquoi m'avoir demandé de devenir plus fort pour vous?
Je ne pense pas que vous le savez, mais je suis déjà prêt à vous servir et à vous suivre, j'ai eux le temps de réfléchir depuis notre rencontre, et je n'arrive pas à vous sortir de ma tête. C'est pourquoi je m’entraîne dur... et que je ne perds plus aucun combat..."

Quel esclave intéressant... Alors comme ça après tous ces coups et ces moqueries il continuerai de me suivre et de vouloir me servir ? Il aime se faire frapper ? Peut-être que oui, même si on peut trouver ça absurde c'est complètement possible, un sang d'esclave n'est jamais totalement rebelle, une part de lui est faite pour servir et subir. Moi qui contait lui faire mordre la poussière je vais peut-être avant lui faire comprendre que ses excuses sont acceptées. Je suis à environ moins d'un mètre de lui, il était genou au sol, je suis debout, tel est la position qui est à adopter.

Pour la mise en scène, qui est toujours une partie importante d'une action, je m’agenouille et soulève son menton avec ma main douce et délicate pour mettre son visage face au mien. Nos deux visages sont proches, vingts centimètres les séparant tout au plus. Je ne dis rien pendant quelques secondes puis commence à lui parler avec un regard et des paroles doux.

"Tu est prêt à me servir ? Je te l'ai dis, si tu veux pouvoir me servir, il faut m’obéir et me respecter. Si tu me crains c'est encore mieux, mais ne me manque plus jamais de respect. Tu es obsédé par moi ? Je le comprend, n'importe qui le serait, et tu as le privilège de pouvoir m'aider, alors ne rate pas ta chance."

Je lâcha la boite à pharmacie sur le sol pour approcher mes mains de ses épaules que j'aggripa doucement et sensuellement. Tout en même temps, j'approchais mon visage du sien pour, avant que ses lèvres grasses et sales ne touchent les miennes fines et élégantes, me retourner vivement, mais non sans une classe certaine, et lui griffer son torse avec mes ongles aiguisés et résistants.

"Ces blessures ne sont que superficiels, mais j’espère que ta souffrance ne te fait pas trop plaisir ceci était une punition pour ton manque de respect quand j'était partie. Cependant tu t'es bien comporté à mon retour, et tant mieux, continue comme ça et je pourrai faire quelque chose de toi."


▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼

Spoiler:
 





Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
AG-Corporation :: Flood :: Corbeille :: Rps terminés-
Sauter vers: