RSS
RSS



 

 :: Flood :: Corbeille :: Rps abandonnés Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Un premier jour de liberté (FEAT-Nanako)

avatar
Messages : 19
Date d'inscription : 25/10/2017
Hybride
Voir le profil de l'utilisateur




Koyichi
Hybride
Mer 15 Nov - 22:37

Kabuto

Nanako
Obara

「 Un premier jour de liberté 」


Ma vie d'esclave prisonnier dans une boutique d'esclave était maintenant terminé, je n'avais plus à rester cloîtré dans une cage trop petite pour ma taille et mes faux. Je pouvais maintenant vivre avec un maître et d'autres esclaves, ils semblaient pour la plupart gentil, mon maître y compris. Le fait d'avoir un maîtres aimable avec pleins d'esclave me rappelait mon premier maître, il m'avait appris à apprendre des autres et aux autres, il m'avait appris le sens du partage. Mon deuxième maître m'avait, quant à lui détruit de l'intérieur, me transformant en une bête de combat sans cœur, ce qui m’amena à porter plusieurs cicatrices de différentes tailles partout sur le corps et à finir la pauvre vie d'un autre esclave. Au final je pense qu'il est mieux au paradis des esclaves, servant un maître chaleureux que de rester dans ce bas monde à servir un maître répugnant qui le faisait se battre pour de l'argent. Mais moi je suis mieux ici, avec mon nouveau maître qui m'avait autorisé à sortir pour m'habituer à la liberté de la ville.

J'ouvris la porte pour ressentir l'air de la ville. J'était perdu par le flot de voitures et de personnes dans les rues, j'était comme emporté par une vague constante. Je n'avais jamais connu ça puisque second maître ne me faisait sortir que pour les combats de rue la nuit dans un quartier peu fréquenté. Ici, j'était dans le quartier est, mon maître vivait apparemment dans une maison close d'après ce que j'ai compris, qui est un endroit où les gens viennent se faire plaisir d'une façon que je ne comprenais pas trop.

Bref, il était temps pour moi de savourer la liberté que mon maître m'avait fait adorer avant de pouvoir la connaitre. Je marchais dans les rues de Nishiko, les gens étaient lent, ils n'allaient pas vite, alors je décidais de leur passer devant, il s'arrêtaient même parfois pour laisser passer des voitures, mais moi j'était trop rapide pour attendre. Une m'avait quasiment écrasé, je l'avait esquivé de peu, je trouvais ça rigolo, de toute façon la mort donné par une voiture qui m'écrase doit être rapide vu leurs vitesse et ma fragilité.

Plus je m'enfonçais dans la ville sans vraiment me rendre compte d'où j'allais, moins je croisais de personne,jusqu’à en croiser presque aucune, je devais être dans un quartier très peu fréquenté comme celui de mon second maître. Je n'avais aucune envie de le croiser, mais si c'était le cas je pense que lui couper la tête serai une solution sûre pour pouvoir donner la liberté à ses esclaves qui m'avaient remplacés. Les ruelles étaient étroites, et les murs semblaient plus sombres, je tourna ma tête en direction du soleil pour voir si il était encore là, il semblait être sur le point de disparaître pour, plus tard, laisser place à la lune.

Il fallait que je commence à rentrer chez mon nouveau maître, je n'avais pas retenu le chemin que j'avais emprunté, mais je suis sûr que j'arriverai à retrouver mon chemin grâce à mles instincts de chasseur. Je repris alors en direction inverse, pour entendre dans une ruelle à ma gauche qui avait l'air de finir en cul de sac, deux personnes qui semblaient crier sur ce qui me semblait être une fille. Je n'en avait pas grand chose à faire, ce n'était pas mes oignons, et je me devais de rentrer pour servir mon maître.

"Qu'est-ce qu'une petite hybride comme toi fait toute seule ici, hein ?"

"Tu t'es perdues ? Dommage pour toi on est pas doux avec les hybrides nous, t'as pas l'air de savoir te battre alors tu nous servirai à rien lors des combats, je pense savoir ce qu'on va faire de toi ma jolie petite"

"En plus elle est muette Smokey, parfait, elle ne pourra pas crier quand on la prendra dans le coin."

Il se mirent à rire, mais moi, je m'était déjà arrêter je ne pouvais pas laisser une hybride se faire agresser par des malfrats. Nous les hybrides furrys et les autres esclaves, nous sommes là pour servir nos maîtres, pas pour souffrir par leur faute. En plus cette hybride devait surement retourner chez son maître, je me devait de la l'aider, qu'allait penser son maître si elle ne rentrait pas chez elle ? Je m'avança alors dans la ruelle, lentement mais silencieusement, ne faisait quasiment aucun bruit grâce aux voitures qui passaient dans la rue d'à coté. Les deux personnages s'avançaient vers la petite, surement pour l’attraper et lui faire du mal.


"Putain t'es qui toi ? Un assassin envoyé par les Rapaces ? Mais moi et Joseph on a aucune raison d'être pourchassé bordel de merde, on est comme tout le monde dans ce putain de quartier !"

Je ne comprenais pas bien de quoi il parlait, il semblait parler de moi quand il désignait un assassin.

"Je ne suis pas un assassin, je suis juste un esclave qui défend les droits de ceux-ci, vous ne semblez pas être son maître et dans tous les cas vous ne la respectez pas. Je suis désolé, mais je me dois de vous tuer ici. Puisse Dieu vous accepter au paradis."

Je fit alors, sur la fin de ces paroles, un bond sur l'avant gauche pour pouvoir lui couper une jambe. Je n'avait pas trop pris de risque avec cette attaque, elle était rapide et me permettait de me dégager juste après. L’agresseur tomba sur le coté, il criait fort à l'aide et prononçait des injures, je ne pouvait soutenir ses cris d'agonisation. De ce fait, je me dépêcha de lui transpercer le coup avec ma griffe droite, stoppant le son net. Je la ressortis aussi vite que je l'avait rentrée pour pouvoir me remettre en position de salutation rapidement.

"Bonjour, excusez moi pour tout ça, je n'avais pas d'autre choix que de vous aider. J’espère qu'ils n'étaient pas vos maîtres, et j’espère avoir pris la bonne décision en les tuant."

Je me devait de rentrer chez mon maître, je ne voulait pas le décevoir, mais je préférait attendre une réponse de l'hybride qui me semblait être fragile. Elle n'était clairement pas une combattante de rue, et elle ne vit pas non plus ici. D'après ce qu'ont dit les deux elle était muette, j’espère qu'elle ne parle pas avec la langue des signes parce que je n'avait pas eu le temps de l'apprendre chez mon premier maître qui était partit rejoindre Dieu avant de pouvoir commencer à m'apprendre les bases les bases.





Invité
Invité
Mer 22 Nov - 10:55

 

 
Premier jour de liberté
FT Kabuto

 
protège moi !

 
Tu es heureuse avec ton maitre, il t’a sortie de cette cage et depuis il prend soin de toi. Tu l’aime beaucoup en plus de ça. Tu prends soin du temple qu’il te confie chaque jour pour qu’il soit dans le meilleur état possible pour les visiteurs du temple. Il ne se moque pas de ton problème, celui d’être muette, il t’apprend même le langage des signes et en plus il t’apprend à faire bouger tes lèvres pour « parler » dans l’espoir qu’un son en sorte un jour. Tu n’aimes pourtant pas cet air triste qu’il prend quand aucun son ne sort de ta petite bouche rose. Tu viens toujours dans ces bras pour lui faire comprendre que tu le remercie du fond du cœur.

Aujourd’hui tu devais faire beaucoup de chose, tu devais faire pas mal de ménage dans le petit bâtiment qui vous serre de maison et le temple, ton maitre est en déplacement, tu décides de te lever bien plus tôt que d’habitude pour commencer le ménage. Tu enfile ta tenue de Miko comme d’habitude avant de te coiffer a la vas vite et commencer le ménage dans la maison, rangeant tout de fond en comble sans que rien ne dépasse de sa place. Tu prends bien trois bonnes heures pour tout nettoyer et ranger. Tu décides de manger un morceau histoire de ne pas tomber dans les pommes en plein milieux du ménage. Tu préparas alors un petit repas pour toi seule vu que ton maitre était absent. Tu n’aimes pas manger seule mais tu ne peux pas forcer ton maitre à rester ici si il a des choses importante à faire, tu lui souhaitais toujours une bonne journée d’ailleurs même si tu préférais qu’il reste avec toi.

Une fois ton repas fini d’être préparé, tu commenças à manger doucement en regardant dehors, il allait commencer à faire froid dans les prochains jours. Tu aimais bien la neige même si tu sais que tu mourrais de froid chaque fois que tu sortais vu que tu ne devais rien porter d’autre que tes vêtements de Miko… rien d’autre, pas que ton maitre refuse de t’acheter une veste ou des gants, tu lui avait toujours dit qu’avec ton hybridation tu supportais très bien le froid, c’est bien faux… avec ta maladie ton hybridation annulais cet effet. Tu ne voulais pas qu’il dépense plus d’argent rien que pour ta personne.

Ton repas fut rapidement manger, tu te leva et fis la vaisselle rapidement. Il est environs treize heures, tu as encore cinq heures pour faire le ménage du temple avant de filer faire les courses. Tu te dépêchas alors d’aller au temple et commencer à tout nettoyer, tu fais toujours ça avec le sourire, tu as toujours eu la sensation que le temple t’avais accepté, comme si les esprits qu’on priait ici te protège ou un truc dans le genre, tu fais confiance à ce temple. Tu t’appliques alors toujours à faire le ménage et prendre soin du temple du mieux possible, ça fais presque 4 ans maintenant que t’occupe de lui chaque jour, tu connais chaque recoin et petite cachette possible.

Tu ne vois pas le temps passer, il est même dix-huit heures passer. Tu fonce à l’intérieur de la maison récupérer ton argent et deux sac plastique pour les courses avant de courir au magasin… Une fois arrivé tu remarques qu’il est en train de fermer… Tu n’aimes pas aller dans l’autre quartier pour les courses mais tu n’as pas trop le choix. Tu commences alors à aller vers le quartier un peu mal famé en tremblant un peu, ton carnet a la ceinture. Alors que tu passes dans les ruelles qui s’assombrissais de plus en plus à chaque minute… Tu n’as pas peur du noir mais ce genre de quartier glauque te fais peur.

Tu passes alors dans une ruelle ou deux hommes s’y trouve, tu vas pour faire demi-tour mais les deux t’attrape un bras rapidement et te tire au fond de la ruelle et commence à se faire insistant.

"Qu'est-ce qu'une petite hybride comme toi fait toute seule ici, hein ?"

"Tu t'es perdue ? Dommage pour toi on n’est pas doux avec les hybrides nous, t'as pas l'air de savoir te battre alors tu nous serviras à rien lors des combats, je pense savoir ce qu'on va faire de toi ma jolie petite"

"En plus elle est muette Smokey, parfait, elle ne pourra pas crier quand on la prendra dans le coin."

Tu trembles alors qu’un d’eux commence à te toucher de manière peu discrète, tu voudrais crier mais rien… rien ne sors de ta bouche… pourquoi ? Toi qui es une esclave obéissante et douce… pourquoi ? Tu sens les larmes commencer à couler sur tes joues avant de fermer les yeux… priant a fond de ta tête « seigneur… aidez-moi… » A ce moment-là, la main qui te touchais glissa le long de ton corps et cesse de te toucher… Tu trembles et ouvre les yeux … tu vois alors un cadavre sans tête au sol, tu écarquille les yeux avant de lever les yeux face à un hybride, enfin non, un furry qui disais être là pour protéger les hybrides et autre esclaves. Tu souris un peu mais tu ne pus te retenir plus longtemps en voyant le second se faire exécuter devant tes yeux, tu te tournas alors dos à la personne t’ayant sauvé et te mis à vomir…. Le dégout des cadavres et la vue du sang est horrible… tout le repas que tu avais mangé fini sur le sol… Tu trembles et te tiens le ventre avant d’essuyer ta bouche. Tu te tournes de nouveau vers ton héros alors qu’il s’excuse pour tout ça, comme simple réponse tu fonças dans ces bras en pleurant … tu trembles énormément, tu savais qu’il était couvert de sang mais tu avais peur… peur que les cadavres reprennent vie et t’emmène.

Tu restas contre lui plusieurs secondes en pleurant. Tu te recule doucement peu après et attrape ton carnet et écrire en tremblant :

« Merci… vous m’avez sauvez… vous êtes mon héros ! »

 

 
avatar
Messages : 19
Date d'inscription : 25/10/2017
Hybride
Voir le profil de l'utilisateur




Koyichi
Hybride
Mer 22 Nov - 22:27

Kabuto

Nanako
Obara

「 Un premier jour de liberté 」


C'était la première fois que je voyais la lumière du jour depuis un moment, c'était mon premier jour de liberté. Je venais de passer une journée entière à ma balader dans la ville que j'admirais, cette grandeur spectaculaire et sa diversité, chaque heure je découvrais une partie différente et unique de la ville. Puis je finit par arriver dans l'ancien quartier où je vivais avec mon ancien maître, un quartier malfamé où on se bat pour survire et gagner de l'argent.

J'était tombé sur une scène d’agression, je n'en avait pas grand chose à faire au début, puis je me suis rendu compte que c'était des maîtres abusant d'un esclave qui n'était même pas le leur, je me devait de réagir, je me retrouvais dans cette hybride. J'accouru exécuter les maîtres en essayant de les faire souffrir les moins possibles, personne ne mérite de souffrir, tout le monde a le droit d'être heureux. L’exécution fut brève et rapide, je voulait rentrer chez moi pour ne pas inquiéter mon maître, mais mon cœur attendait une réponse de l'hybride, une réponse me disant que tout allait bien et que je pouvais partir.

Finalement à la place d'un signe positif elle se mit à régurgiter et à vomir... peut-être une mutation ou une spécificité à son espèce ? Non, non, c'était une neko de ce que je pouvait voir, Marguerite, la neko de mon premier maître ne m'avait jamais parler de cela... bizarre. Elle respirait fort après avoir fini de faire ressortir ses entrailles, elle semblait souffrir. Elle se tint le ventre et essuya les restes sur sa bouche, et à peine eut elle finir d'enlever le fluide visqueux de sur ses lèvres elle me sauta dessus et se mit à pleurer, je ne comprenais pas. Peut-être c'était des larmes de joie ? Mon ancien maître m'avait déjà dit que certaines personnes pleures de joie, il m'avait dit ça quelques jours avant sa mort... Enfin bref, elle m'accrochait avec ses bras de petites tailles, elle tremblait et lâchait des larmes qui coulaient sur ses joues se mêlant avec le sang sur mon corps qui venait se coller sur elle.

Elle recula et prit place devant moi, elle sortis un carnet et un stylo pour écrire dessus, je ne savais pas écrire, mais mon maître m'avait appris à lire. Après un court instant d'écriture et de silence elle me tendit son carnet avec quelques mots écrits. Elle me remerciait, me dit que je l'avait sauvé et que j'était son héro. Je ne comprenais pas trop, un héro ? Moi ? Non, bien sûr que non, je ne faisait qu'aider un compagnon esclave.

"Je ne faisais qu'aider"

De la bave coulait de ma bouche à force des efforts que je venait d'accomplir. J'aspira ce fluide rapidement de sèchement dans ma bouche et continua

"Je ne suis pas un héro, je faisait qu'utiliser mes compétences pour aider autrui... C'est vrai que"


J'aspira une nouvelle fois ma salive.

Je ne l'aurai pas fait sans l'accord de mon maître, mais il m'a dit qu'aujourd'hui j'était libre de faire ce que je voulais, mais mon nouveau maître a vraiment l'air de quelqu'un d'aimable, alors je suis sûr qu'il aurait fait de même.

Je pris une pause ne sachant quoi dire, j'aspira encore ma salive qui ne voulait pas s'arrêter de s'écouler en dehors de ma bouche.

"J'aime être un esclave, devoir obéir ça me plait, mais je n'aimes pas les maîtres irrespectueux envers leur esclaves et encore pire, envers les esclaves des autres. Je suis sûr que ton maître t'attend, repars le voir avant qu'il ne s'inquiète."





Invité
Invité
Dim 26 Nov - 12:31

 

 
Premier jour de liberté
FT Kabuto

 
protège moi !

 
Tu es comme ça… quand tu panique tu as tout simplement besoin d’affection et vu qu’il t’avas sauver, c’était la seul personne que tu voyais bien vouloir prendre dans tes bras. A présent tu as quelque tache de sang sur ta tenue mais avec un lavage a la main et à froid ça partira assez vite. Tu te reculas alors pour lui écrire ce que tu voulais dire. Tu le regardais alors ton sauveur avec des étoiles dans les yeux, tu essuyas cependant tes larmes et l’écoutas. Il ta sauver la vie mais reste modeste. Il commençait à baver, ça aurais pu effrayer bien des personnes mais pas toi, tu avais confiance en lui à présent.

Il avait l’air d’avoir un gentil maitre, comme toi. Tu te calme doucement, essayant de faire ralentir ton cœur qui a du mal à se calmer. Tu trembles un peu en l’écoutant, vous êtes un peu pareil, tu sens que tu vas bien l’aimer, obéir à ton maitre te plait, surtout que t’occuper du temple est quelque chose que tu adore faire. Tu prends soin du temple comme tu prends soin de ton maitre, quitte à te laisser te crever à la tache tu t’en fiche. Tu prends alors une nouvelle page de ton carnet et commence à noter doucement :

« Je suis d’accord avec vous … j’ai toujours eu la chance d’avoir qu’un seul maitre qui est le meilleur maitre du monde. Dites … j’aimerais vous remercier de m’avoir sauvé … puis-je vous inviter à manger ou boire un thé ? »

Tu aimerais qu’il accepte, tu as envie de le connaitre et de le remercier … Il t’avait permis d’honorer ta promesse, tu ne voulais pas qu’il parte sans que tu puisses le remercier, tu reprends ton carnet avant qu’il ne puisse répondre et écrit :

« Laissez-moi au moins-vous faire un gâteaux ou quelque chose du genre… s’il vous plait ! »

Tu montres alors ton carnet en rougissant un peu, tu attendais la réponse en priant intérieurement qu’il accepte. Vous pourrez faire connaissance et discuter de tout et de rien. Tu étais seule au temple en plus de ça, ça t’occupera un peu.

 

 
avatar
Messages : 19
Date d'inscription : 25/10/2017
Hybride
Voir le profil de l'utilisateur




Koyichi
Hybride
Mar 5 Déc - 20:32

Kabuto

Nanako
Obara

「 Un premier jour de liberté 」

Pendant que je parlais elle me regardais avec un regard d'admiration, c'était une esclave fragile, normal de sa part d'être stupéfait par une agilité comme la mienne. Elle semblait écouter ce que je disais avec attention, comme aspiré par mes paroles, c'était rare de voir quelqu'un comme ça, je ne le montrait pas, mais au fond de moi ça me faisait plaisir, ça me rappelait mon premier maître... il nous écoutait tous avec un regard attentionné. Elle tremblait un peu à l'écoute de ce que je disait, surement le froid de la nuit, je commençait aussi à avoir froid, je n'ai pas pour habitude de trembler de froid, mais je suis très fragile au niveau des températures.

Finalement, après m'avoir écouter ma réponse à son remerciement, elle reprit alors son carnet, et marqua encore une fois ce qu'elle voulait me dire. Je ne devais pas m'éterniser, je commençais à avoir froid, et elle aussi surement. Elle prit un peu plus de temps que prévu, mais finalement elle montra son carnet avec une longue ligne. Elle me dit que son vrai maître était "le meilleur du monde" et que c'est son seul et unique maître, je l'enviait un peu, craignant qu'elle aussi perde le sien. Puis elle me demandait également si elle pouvait m'inviter à manger ou boire du thé. Je n'avais jamais bu de thé, à part une fois quand j'était petit, mais je n'aimais pas vraiment ça, mais en plus d'avoir froid je commençais à avoir faim. Puis, avant que je ne puisse répondre elle reprit son carnet pour écrire qu'elle voulait vraiment que je vienne au moins manger des gâteaux. J'hésitais, mais l'offre était alléchante et mon maître m'avait laissé quartier libre pour aujourd'hui, pas seulement la journée. Je lui expliquerai demain, je suis sûr qu'il comprendra, et je me donnerai à fond pour mon travail en guise d'excuse.


"Si tu insiste, tu me fais penser à une amie à moi, une hybride Neko, comme toi. Elle ne te ressemblais pas physiquement, mais tu es aussi douce, gentille et naïve qu'elle..."


Je fit une pause, laissant la bave couler cette fois ci, me rappelant les souvenirs que j'avais eu avec mon amie. Je repris finalement mes esprits et rattrapa le peu de bave qui coulait encore, la plus grande partie étant maintenant étalée sur le sol.


"Excuse moi, je me suis égaré, j'accepte ton invitation, ça me ferai très plaisir de rencontrer un nouveau maître gentil. Je te laisses me guider... si tu n'es pas perdue."







Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
AG-Corporation :: Flood :: Corbeille :: Rps abandonnés-
Sauter vers: