RSS
RSS



 

 :: Flood :: Corbeille :: Rps abandonnés Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Une rencontre... douloureuse (PV Tyler)

avatar
Messages : 119
Date d'inscription : 15/10/2017
Le chien pour qui mordre est une passion
Voir le profil de l'utilisateur




Morgan Hebimort
Le chien pour qui mordre est une passion
Jeu 9 Nov - 16:20


Feat. Tyler
Une rencontre...
douloureuse.



« Méfie toi du loup... »
Je me réveillais la tête lourde, allongé dans un lit plutôt confortable... Depuis combien de temps je n'avais pas connu tant de confort? Ah... depuis que mon maitre m'a libéré... Je n'ose pas encore bouger, clignant simplement des yeux. Ma tête.. une immense douleur irradie à l'intérieur. Je ferme les yeux, les plissant le plus fort possible en espérant que ça s'en aille, mais ça empire, donc je relâche mes muscles. Je rouvre mes paupières, fixant le plafond quelques instant, complètement perdu. J'essaie de me redresser, mais la douleur est si insupportable que je me rallonge immédiatement. Je perçois un mouvement et mon regard le suis. Je vois une personne quitter la pièce. Enfin je crois, je suis encore totalement à l'ouest. J'essaie d'analyser la situation, me remémorer ce qu'il s'est passé avant que j'arrive ici, mais tout est trouble. Je me souviens de cet homme que j'ai croisé dans la rue. Nous nous sommes battu... enfin pas tout à fait, il m'a battu et plutôt facilement en plus. Sa force n'était pas normal, c'était certain.

Je soupirais essayant à présent de comprendre mon état. Je voulu soulever mon bras droit, mais j'abandonnais, ça faisait trop mal. Je remarquais qu'il était dans une écharpe. Je connaissais cette sensation. Il avait été déboité et remit en place. Je portais alors mon autre main à mon visage, je pu sentir un pansement autour de mon nez. Il était cassé, j'en étais certain, c'est de là que vient cette douleur lancinante. Ceci mettra du temps à se réparer. Si seulement je pouvais recroiser cette ange... cette fille là qui m'avait soigné la dernière fois. Elle avait pu réparer mes os si facilement. Je soupirais encore, ne trouvant rien d'autre à faire. J'avais l'impression que ma tête allait exploser... La dernière image que j'avais en mémoire était mon visage qui rencontrait le bitume. Comment cet homme avait-il pu me mettre KO si facilement. Je n'étais pas une proie facile pourtant... si? Je ne sais pas, je sens la colère monter, je suis frustré. Que m'arrive-t-il ces temps... Je ne suis pas dans mon état normal.

Je tourne la tête tant bien que mal et je vois sur une petite table mes affaires qui se résumes à ma muselière, mon collier et mon paquet de clope. Le reste semble m'avoir été confisqué. Je referme les yeux, entend des bruits de pas. Je suis tout simplement écœuré. Je pose mon bras valide son mon front, me réinstallant confortablement. Je n'ai pas envie de me souvenir comment j'ai pu me retrouver dans cet état. Je veux juste me reposer et dormir.

Code par xLittleRainbow pour Epicode

▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼






Invité
Invité
Sam 11 Nov - 18:28
détails
Une rencontre...
douloureuse.
Enfin réveillé!
ft. Morgan Hebimort
Ʃkaemp はは ™️

Cela faisait deux jours qu'au rez de chaussée, dans la cellule isolée réservée aux transformations en Lyan avait été placé Mo, ce jeune agresseur trop confiant en ses capacités à agresser Tyler. Cet hybride n'avait pas eu de chance dans le choix de sa cible mais il aurait pu éviter son état actuel si il n'avait pas tenté d'agresser Tyler avec un couteau. Action, réaction, ce fut le mot d'ordre au moment de l'attaque.
Des domestiques se relayaient toutes les deux heures pour garder un oeil sur Mo afin de prévenir Tyler dès qu'il se réveillerait enfin, ce dernier se disant tout de même qu'il n'y avait pas été de main morte. Il se disait aussi qu'il aurait surement pu faire un peu moins de dégats, surtout au niveau du nez de l'agresseur... mais à un moment comme celui-là, on ne prend pas le temps de penser aux petits bobos, on neutralise et on y réfléchit plus tard. Après tout, il n'a pas hésité non plus à tenter une attaque directe vers la gorge de Tyler avec un couteau qui, maintenant qu'il l'avait en main, qu'il avait pu le sous-peser et le manier un peu, était plutôt bien affuté.
Ce fut vers 19h environs que Abigail, une jeune hybride chatte, en général chargée du ménage du premier étage avec d'autres collègues, vint informer Tyler du réveil de son invité de fortune. Notre maître de maison n'était pas débordé ce soir là et attendait cette annonce tout en faisant tourner le couteau de l'agresseur dans ses mains habiles. Une fois informé du réveil de son hôte, Tyler rangea dans un tirroir de son bureau le couteau de l'hybride puis descendit sereinement pour se rendre dans la pièce qu'il ne connaissais que trop bien.
Il passa la porte, puis il déverouilla la grille, entra et referma ces dernières derrière lui. Son invité était reveillé, certes... mais il était dans un état assez déplorable. Son nez semblait encore très douloureux, bien que le médecin ait fait un travail formidable et ait pu s'arranger pour qu'aucune trace visible ne demeure une fois cet apendice planté au milieu du visage de Mo sera soigné. Son épaule quant à elle, elle devait le lancer encore et ne pas bien répondre à ses demandes, elle était cependant remise en place et elle ne ferait bientôt plus mal, le rétablissement complet devrait prendre entre trois et cinq jours, tout au plus.

-Bonsoir, Mo. Bienvenue au manoir Komiyada, mon nom éveillera peut être désormais une idée de pourquoi je t'avais conseillé de rester calme. Aussi, désolé pour ton nez, je n'y suis pas allé de main morte, je dois bien le reconnaître.

Tyler prit le temps de s'approcher doucement du lit du jeune souffrant, tenant en main la veste de costume que Mo avait déchiré deux jours auparavant.

-Bien joué, tu auras au moins réussi à me frustrer... cette veste valait son prix... cela dit, je suis tout de même un bon hôte. As-tu faim? Passer deux jours dans le côma sans se nourrir, ça doit surement ouvrir l'appétit. Tout ce que je te demanderais en retour de ce repas, c'est de ne pas faire de grabuge... Bien évidement, tu connais les conséquences qu'entraineraient une tentative supplémentaire.

Tyler, sans même vraiment attendre que Mo réponde, bien qu'attentif aux réponses qu'il pourrait lui fournir, se dirigea à nouveau vers la porte de la pièce, l'ouvrit et invita deux domestiques, a qui il avait demandé précédemment d'attendre un instant devant la pièce, à entrer. Il revint aux côtés de ces dernières et les lui présenta.

-Je te présente Amy et Yuria, elles t'aideront à te toiletter et à te rendre présentable. Je te le dis d'avance, elles ne t'ont rien fait et sont là pour t'aider, n'essayes pas de leur faire du mal... où tu auras à en répondre devant moi. Sans cadeau cette fois.

Tyler prit donc la porte, laissant ses deux domestiques derrière lui, leur faisant un clin d'oeil au passage. Il avait pris le soin de missioner deux domestiques à qui il avait confié une arme chacune, au cas ou. Il avait aussi laissé, dans les bras d'Amy, un présent pour Mo, gage de la bienveillance de son hôte. Ce présent était une tenue de rechange, afin de pouvoir être présentable une fois sorti de la pièce. Mais ce n'était pas qu'une simple tenue, c'était un costume de sa propre collection, Mo faisant à peu près le même gabarit que lui, il avait choisi un costume neuf, qu'il n'avait pas encore eu l'occasion de porter. Il avait aussi fait venir de son magasin une paire de chaussures et une ceinture en cuir de bonne qualité, à laquelle il pourrait sans mal accrocher sa muselière, ce petit accessoire semblant lui donner sa petite touche "à lui". Il n'y avait là aucune tentative d'achat ou de marchandage, simplement un geste de bonté, comme Tyler en avait souvent. Après tout, Mo était un ancien esclave, pour Tyler, tout ce dont il avait besoin, c'était de quelques cours d'humilité et de self contrôle et il savait qu'il pourrait surement en tirer un potentiel certain.

Hors-sujet.

avatar
Messages : 119
Date d'inscription : 15/10/2017
Le chien pour qui mordre est une passion
Voir le profil de l'utilisateur




Morgan Hebimort
Le chien pour qui mordre est une passion
Dim 12 Nov - 11:12


Feat. Tyler
Une rencontre...
douloureuse.



« Apprécie ce que l'on te donne... »
Peu de temps s'écoula jusqu'à que j'entende des bruits de pas. Plusieurs cette fois. Je tournais la tête vers la grille et vit un homme y entrer, pas de doute c'était bien ce sale enfoiré qui m'avait amoché. Enfin, il n'était pas le seul responsable, j'avoue que j'étais tout de même de mauvaise humeur quand ça c'est produit. Mais bon, je préfère tout lui remettre sur le dos, c'est bien plus facile. Il prit ensuite la parole et je l'écoutais... Komiyada? Ce nom me disait quelque chose et je ris doucement en réalisant qui il était. J'en avais un peu entendu parler... c'était donc bien un bon petit noble. Il s'approcha et continua me présentant la veste que j'avais légèrement abimée. J'avais envie de soupirer face à ses paroles, qu'est-ce que j'en avais à faire de l'avoir frustré? Ce qu'il avait subit n'était rien face à ce que lui m'avait faire subir. Mais en entendant que j'avais passé deux jours dans le coma, j'ouvris grand les yeux. Pardon? Deux jours? A dormir comme un con dans cette pièce? Mais bon, le côté positif c'est qu'il me proposait à manger, contre le fait que je reste plus ou moins calme. Je ne lui répondis pas vraiment, devant rassembler mes idées. Et puis je le vis se diriger vers la porte pour faire entrer deux jeunes femmes. Super... Ce n'est vraiment pas ce que je préfère. Mais il me mit en garde et je grimaçais. Je ne voulais vraiment pas de leur aide, surtout si c'était pour me toiletter et me préparer à je ne sais quoi. Je vis les deux jeunes s'approcher, l'une me présenta un costume. J'avoue ne pas trop avoir retenu leurs prénoms, ceci ne m'étant pas vraiment utile. J'en avais à vrai dire rien à faire.

Mais bon, je me rendis rapidement compte que je ne pourrais pas faire grand chose sans leur aide. J'essayais alors de me lever, mais ma tête tourna rapidement. J'avais surtout la nausée et envie de rester allongé, mais hors de question de me montrer faible devant cet homme. Elles m'aidèrent alors à me mettre debout et je les repoussais doucement, ayant ma fierté. Je grognais doucement, se toiletter? C'était bien un mot de riche ça!

Bon pour le haut du corps je n'avais pas trop de soucis, mais c'était pour me baisser que c'était le plus difficile. Heureusement qu'elles étaient là pour m'aider, même si je ne l'avouerais jamais et que j'aurais préféré ne pas partager ce moment avec ces femmes. Je ne sais pas pourquoi, je n'ai jamais vraiment apprécié la compagnie de la gente féminine. Je dois être un peu étrange, j'en suis conscient. Elles m'aidèrent alors à enfiler le costume, ce dernier devait valoir bien plus chère que ma propre vie d'esclave. Je soupirais alors me tenant le front. J'avais encore mal et je me sentais un peu sonné, mais mon ventre commençait à gronder, manger ne me ferait pas de mal. Me préparer prit plus de temps que je ne le pensais. Une fois prêt, je me dirigeais vers la petite table et repris mes affaires. Je rangeais mon paquet de clope dans ma poche et j'attachais à ma ceinture ma muselière et remis mon collier de chien. J'étais bien mieux dans ma peau avec mes accessoires. Je me tournais alors vers les jeunes filles, les laissant aller chercher leur maitre ou me conduire à lui. J'avais des questions à lui poser. Je me demandais surtout à quoi tout cela rimait.

Elles me demandèrent alors si j'avais faim, évidemment que oui, elles me conduisirent alors jusqu'à Tyler, dans ce qui me semblait être une salle de réception. J'observais la pièce, tout était somptueux et luxueux. Ceci m'agaçait au plus haut point et je soupirais même. Comment pouvait-il vivre dans un endroit pareil alors que des pauvres type dans mon genre doivent se battre rien que pour manger. Je l'aperçu alors et je m'approchais de lui, l'observant en plissant légèrement les yeux, j'allais peut-être enfin avoir des réponses.

-"Pourquoi fais-tu tout cela? Pourquoi tu m'as soigné et prêté ce costume que je ne pourrais même pas m'acheter avec le salaire que je pourrais me faire en toute une vie? A quoi tout cela rime? "

Code par xLittleRainbow pour Epicode

▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼






Invité
Invité
Lun 20 Nov - 17:32
détails
Une rencontre...douloureuse.
Bon appétit.
ft. Morgan Hebimort
Ʃkaemp はは ™️

Après avoir présenté ses employées chargées d'aider Morgan, Tyler s'en alla vers la salle de réception, où il aida ses employés en mettant le couvert pour lui et son invité pendant que ces derniers finissaient la préparation du repas pour ces derniers ainsi que celui des employés. Nul besoin n'existait quant au fait d'aider ses employés, mais cela lui faisait simplement plaisir de donner un peu de sa personne.

Après avoir mis en place ces couverts, dans cette grande salle dans laquelle il ne mange habituellement que les jours de réunions avec des sommités de la société. Aujourd'hui, il voulait traiter son invité de fortune comme un invité de haut rang, pas qu'il le mérite ou qu'il ait le désire de lui donner quelque importance qu'il n'aurait pas. Tyler désirais simplement lui donner le respect auquel tout être a droit selon lui, lui rappeler qu'il n'est pas qu'un simple pion de la société que l'on déplace à son gré.

Après un moment, où Tyler aura simplement patienté dans la salle, Morgan arriva enfin, dans une tenue qui lui allait à ravir, Tyler avec décidément bien choisi. Ce dernier cependant était, comme prévu à la base, dubitatif quant aux raisons de ce cadeau ainsi qu'aux autres "attentions" à son égard. Faire preuve d'un peu de bonté était donc si étonnant ?  Il fallait bien le croire en tout cas.

-Eh bien... prends simplement ces actes comme un cadeau. Quant à ce costume, il est tien désormais. Ne t'inquiètes donc pas de son prix.

Tout en prononçant ces mots, Tyler prit le temps de contourner la luxueuse table qui faisait obstacle entre lui et son interlocuteur, afin de le saluer plus personnellement, il l'invita à prendre siège d'un geste aussi cordial qu'amical et alla simplement s'asseoir à la place faisant face de celle indiqué au jeune hybride.

-Tu dois être affamé. Ce repas est également offert, ne t'en fais pas. Aussi, je sais que tu n'es sûrement pas familier avec des personnes pouvant simplement se permettre d'offrir parce que cela leur fait plaisir... mais c'est mon cas ici et maintenant.

Pendant que Tyler parlait, les domestiques du manoir amenèrent la première partie du repas, d'une présentation raffinée, comme les jours où il dînait avec de grands noms.

-Manges à ta convenance, si une portion te paraît chiche, n'hésites pas à en redemander, il en restera bien assez. Le visage de notre homme d'affaire, sans perdre de la bonté qui en rayonnait depuis le début de l'entretient, sembla tout de même devenir un poil plus sérieux. Maintenant aussi, si je peux me permettre, peux-tu me parler un peu plus de toi ? Je t'avoues qu'il m'est plutôt rare de devoir user de la force au beau milieu de la rue, surtout avec un hybride qui risquerait, avec une mauvaise personne, de retourner en camps d’entraînement avant d'être remis en vente... Rassures toi du moins, ce n'est pas ce qui t'attend avec moi, tu es libre de partir quand tu le souhaite, si tu le souhaite, je t'invite tout de même à partager ce repas avant, il serait dommage d'avoir fait travailler dur mes employés pour ne pas rendre honneur à leur plats.

L'ouvrage des cuisiniers semblait en effet digne des grands restaurants du pays, tout semblait si parfaitement maîtrisé, rien que l'odeur provenant des cuisines suffisait à donner un appétit qui pourrait sembler sans faim à Tyler, pourtant habitué depuis l'enfance à toutes ces bonnes choses. S'il n'apprenait pas beaucoup sur Mo, au moins il se disait qu'il prendrait un bon repas, il y était habitué mais c'était tout de même un des premiers plaisir de la vie selon lui.

-Oh aussi, si tu es à la recherche d'un emploi, j'ai peut-être quelques pistes pour toi, mais nous devrons d'abord travailler sur toi même. Comprends qu'on ne peut pas délibérément attaquer un client ou un collègue juste pour une bousculade involontaire. Mais si tu es intéressé, je peux t'être utile.

Ces mots étaient encore prononcés dans une bienveillance transpirante à travers chacun des mots de Tyler, c'était à se demander comment quelqu'un qui parlait avec tant de douceur avait pu provoquer tous les maux qu'affichait le physique de son hôte. Néanmoins, Tyler éprouvais réellement un plaisir immense à pouvoir donner du travail à un ancien esclave, ceux-ci ayant généralement une vie très compliquée et rythmée par de nombreuses embûches. Bien que ce cas présent soit plus compliqué que beaucoup d'autres et qu'il serait bien obligé, dans ce cas là, de le prendre sous son aile pour lui réapprendre quelques valeurs de base, comme l'humilité. Valeur dont la première leçon fut donnée dans les rues du quartier industriel de la ville.

Hors-sujet.

avatar
Messages : 119
Date d'inscription : 15/10/2017
Le chien pour qui mordre est une passion
Voir le profil de l'utilisateur




Morgan Hebimort
Le chien pour qui mordre est une passion
Sam 25 Nov - 18:28


Feat. Tyler
Une rencontre...
douloureuse.



« Apprécie ce que l'on te donne... »
Prendre son acte comme un cadeau? C'était assez difficile à avaler, surtout après ce qu'il c'était passer. Et j'avais assez vécu pour savoir que l'on a rien sans rien. Et croire que ce costume était à moi à présent? J'en doutais... Je n'avais aucune confiance en cet homme en réalité. J'observais un peu la salle, tout était vraiment somptueux. Mon regard parcourait les murs, les meubles pour arriver jusqu'à la table. Je me demandais ce qu'il allait me servir à manger. Je le vis s'approcher et m'inviter à m'asseoir, ce que je fis sans me faire prier, j'avais vraiment faim. Il m'assura que le repas me serait également offert et qu'il faisait partie des gens qui aimaient faire des cadeaux... Je plissais les yeux, essayant de le jauger, mais je fus couper dans mon analyse par un domestique qui posa son assiette devant moi. Je regardais son contenu tout en continuant d'écouter ce... Komiyada. Ses paroles me surprirent et je n'osais pas encore manger. Je me retenais de sauter sur mon assiette en réalité, j'étais bien plus concentré sur ses paroles. Une fois qu'il eut finit, je lâchais un grand soupire d'agacement. Puis je pris la fourchette entre mes doigts et commençait à l'observer.

-"Qu'est-ce que ça t'apporterait de m'aider? Car je ne crois pas un seul mot... j'aime aider les autres? Je suis un riche généreux? Désolé mais ça ne fonctionne pas avec moi. Tu veux en savoir plus sur moi? Il n'y a rien à savoir mise à part que je ne suis plus un esclave, j'ai été libéré par mon ancien maitre...

Je plantais ma fourchette dans mon assiette avant de relever les yeux vers lui, cherchant son regard.

-"Sinon... si ça t'intéresse je fais des combats de rue...
et je travail pars-ci pars-là, mais comme tu t'en doutes je ne garde pas un travail très longtemps, car justement, tu as soulevé le problème, j'agresse les clients. "


Je pris une bouchée de nourriture et je me stoppais surpris de voir à quel point c'était bon. J'avalais rapidement car j'avais quelque chose à ajouter.

-"Si tu veux m'aider ou m'éduquer, appel ça comme tu veux,
apprend moi à me battre comme toi, je dois régler le compte de quelqu'un!


Puis sans attendre, je me ruais sur mon assiette, mangeant rapidement son contenu avant de la tendre à un domestique pour qu'il la remplisse à nouveau alors que je mâchais encore. J'étais vraiment affamé.

Code par xLittleRainbow pour Epicode

▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼






Invité
Invité
Sam 2 Déc - 23:00
détails
Une rencontre...
douloureuse.
Un repas fastueux
ft. Morgan
Ʃkaemp はは ™️

Décidément cet invité surprise ne manquait pas de toupet mais il intéressait Tyler, son impulsivité relevait à la fois du problème et de la solution, il semblait vivre dans un extrême, toujours jusqu'au-boutiste mais jamais fatigué de faire ainsi. Aussi, Tyler ne fut absolument pas surpris de l'appétit titanesque du jeune homme, qui n'avait rien avalé depuis deux jours. Ce dernier rendait au moins honneur aux plats des domestiques, c'était agréable de se présenter les choses ainsi. Le maître des lieux ne boudait pas non plus son plaisir au moment de ce repas, il aimait bien manger et les employés de cuisine était définitivement excellents. Mais le but de l'opération n'était pas que d'offrir un repas chaud à Mo, il voulait aussi discuter avec lui et fort heureusement, ce dernier semblait au moins décidé à répondre un minimum aux questions de Tyler.

L'hybride restait néanmoins dubitatif quant aux intentions de son hôte, chose au combien compréhensible. Après tout, la rencontre, deux jours plus tôt, fut quelque peu mouvementée et un brin douloureuse pour ce dernier. Il remettait en doutes les paroles proférées juste avant par Tyler, ne voulant pas se laisser prendre à un jeu de belles formes, refusant par conséquent de croire aux bonnes intentions de l'homme d'affaire, ne boudant pourtant pas la belle tablée qu'il lui avait été proposée. Au moins il n'aurait pas besoin de lui apprendre à douter, c'était une bonne chose de faite. Bien d'autres leçons restaient tout de même à donner et ce, malgré ma première qui eut été dispensée deux jours plus tôt dans les rues de la ville, cette dernière ayant eu pour but un principe simple mais pourtant essentiel à la survie quand on est un peu trop bagarreur, ce principe n'était autre que l'humilité.

Cet homme était donc en réalité "libre"... quelle chance a-t-il donc eu de tomber sur Tyler plutôt que sur un autre, au moins il pourrait continuer de profiter de sa liberté sans avoir à subit un nouveau conditionnement d'AGC. Néanmoins il était hors de question pour Tyler de parler à nouveau de ce point, ce dernier étant certain que le jeune hybride avait déjà bel et bien conscience de sa situation quant à cette organisation des plus pitoyables sur tous les points qui la composent. Le discours de son invité n'étonnait pas Tyler, tout coulait de source, l'hybride était bel et bien un "combattant" aguerri, sans aucune technique, pitoyable dans ses mouvements anarchiques, mais un combattant tout de même. Ses adversaires devaient, néanmoins, être des personnes sans plus de technique, ce qui semblait lui laisser l'avantage, il fallait bien avouer qu'il avait de la fougue et une force tout de même plus que suffisante, ce qui était bien assez pour combattre le premier venu qui veut juste goûter au goût du sang dans sa bouche, coulant d'une plaie marquée par le choc des dents contre l'intérieur des joues. Il évoquait aussi son incapacité à conserver le moindre emploi, ce dernier étant toujours aussi agressif qu'il eut tenté de l'être avec Tyler quelques temps plus tôt et tout ce qu'il pensait à demander aujourd'hui, plutôt que d'apprendre tout ce qui compose l'ordre social, c'était de savoir se "battre comme lui"... il y avait décidément énormément de travail à faire sur Mo, que ce soit sur son sens martial ou moral, surtout moral, d'ailleurs.

-Combattre ne sera pas ta première leçon, la première t'a été donnée il y a deux jours. La première valeur que tu dois en tirer s'appelle l'humilité.

En disant ces mots, Tyler sourit à Mo en prenant une bouchée dans son assiette, alors que ce dernier la vidait à une vitesse impressionnante avant de demander au serveur resté près de là d'amener à nouveau une bonne portion de ce met.

-Néanmoins, si tu le veux oui, je t'apprendrais à te battre "comme moi"... mais tu dois comprendre dès maintenant une chose simple, tout ne reposera pas sur tes bras ou tes jambes, tu vas devoir apprendre à te servir de ta tête. La différence entre la bagarre et le combat se situe ici.

En finissant sa phrase, il posa simplement son indexe sur sa tête, afin de suggérer évidemment que la réflexion était la clé du combat, pas les gros muscles, bien que ces derniers soient, bien évidemment, un argument certain.

-Néanmoins, il m'est impossible de t'entraîner dans ton état actuel, il faudra donc attendre que tu sois soigné pour ça. Mais si tu le veux, je peux t'apprendre, enfin, moi et mes maîtres, d'autres choses. Sais tu lire ? Écrire ? Inutile de te demander si tu sais te tenir en société, ça, je sais déjà que la réponse est non... mais si tu le souhaites, tes leçons pourront aussi en traiter un peu.

Tyler marqua une pose, le temps de manger un peu, jaugeant aussi son invité et prenant le temps de réfléchir à ce qu'il pourrait bien faire de ce jeune homme, il n'avait pas de poste à proposer à une personne impulsive, agressive et mal éduquée au sein de son manoir et encore moins dans ses entreprises, il ne pouvait pas imposer un tel élément à ses chefs déjà bien surchargés par le travail. Soudain, une idée lui vint en tête, comment avait-il pu ne pas y penser plus tôt ?

-Enfin, si ça t'intéresse, je peux peut-être te donner contact avec un vieil ami, ce dernier aurait peut être besoin d'agent de sécurité, si ça peut t'intéresser. Mais si tu acceptais ce travail, je dois te prévenir qu'il ne faudrait ni le décevoir lui, ni me décevoir moi, notre relation est basée sur une confiance mutuelle et je ne laisserai personne l'entacher. Si tu vois ce que je veux dire.

Son assiette enfin vide, Tyler suivit finalement l'appétit de son appétit, indiquant d'un signe de main amical au serveur qu'il désirait lui aussi être resservi. Il prit donc son repas avec appétit, appréciant chaque met, jusqu'au dessert, une formidable recette européenne, à base de pâte à choux, de glace à la vanille et de chocolat, il n'arrivait pas à se souvenir du nom, mais c'était bon. Ce dernier étant bien évidemment accompagné d'un café moulu sur place par ses cuisiniers, fort et plein d'arômes. Une fois le repas fini, Tyler se leva, s'inclina légèrement vers Mo et reprit une dernière fois la parole, tout en s'éloignant.

-Tu peux te promener librement dans le domaine ou bien même partir, évidemment. Si tu souhaites te reposer ici le temps de te remettre, Amy t'indiquera une chambre, qui a été préparée pour toi. Aussi, si tu restes, ta première leçon aura lieu ce soir. Si tu me cherches, mon bureau est au premier étage, au fond du couloir, porte de droite.

Tyler se retira donc, laissant tout le loisir à son invité d'aller visiter le manoir, les jardins ou de partir. Bien évidemment rien ne lui interdisait non plus de le suivre dans son bureau pour continuer la conversation. Amy attendait, elle, sagement au pas de la porte, laissant Mo prendre son temps pour se rassembler, manger encore quelque chose s'il le désirait, ou quoi que ce soit d'autre. Elle attendait surtout de savoir si elle devait indiquer ou non la chambre préparée pendant le repas pour cet invité impromptu ou si ce dernier allait tout simplement partir, auquel cas elle préviendrait simplement un majordome pour qu'il puisse être raccompagné en ville en voiture, lui laissant au passage le numéro de téléphone de la ligne directe du bureau de Tyler, si jamais ce dernier voulait revenir pour les leçons évoquées durant le repas.

Hors-sujet.

avatar
Messages : 119
Date d'inscription : 15/10/2017
Le chien pour qui mordre est une passion
Voir le profil de l'utilisateur




Morgan Hebimort
Le chien pour qui mordre est une passion
Mar 5 Déc - 0:14


Feat. Tyler
Une rencontre...
douloureuse.



« Apprécie ce que l'on te donne... »
J'étais surpris qu'il m'écoute autant, pour la première fois de ma vie j'avais l'impression d'avoir le droit à la parole. Et je ne retenais pas mes mots. Cela me faisait étrange de parler de moi. Je ne le faisais qu'en de rare occasion et je n'aimais pas ça, mais là j'avoue être plutôt à l'aise en sa compagnie, je ne dis pas que j'ai confiance en lui, loin de là. Enfin ce fut son tour de prendre la parole, je l'écoutais alors tout en m'empiffrant des différents plat que l'on m'apportait en commandant toujours plus de nourriture. Il me parla d'humilité, ce mot m'était pratiquement inconnu, j'en connaissais plus ou moins le sens, mais j'avais besoin d'explication à ce sujet. Puis il continua son explication sans que j'en comprenne encore une fois le sens. Je fronçais alors les sourcils, avalant difficilement une bouchée un peu trop grosse. Je bu alors de l'eau pour la faire passer.

Il était bien trop gentil pour être vrai, me proposant une éducation complète. Je soupirais alors ne sachant que répondre, il allait bien trop vite pour moi et pour mon état actuel. Je comprenais le fait que je n'étais pas en état de me battre immédiatement ou du moins de pratiquer tout de suite. Mais je voulais quand même tenter. J'écoutais alors distraitement la suite de ce qu'il me disait, comprenant la plupart de ses mots. Puis je lui fis signe de se taire.

-"Tu vas bien trop vite pour moi, une éducation, un boulot,
un logement... je ne comprends déjà pas ce qu'est exactement l'humilité.
Alors si tu commençais pas là? Qu'est-ce que tu en dis? Pour le reste je pense accepter le temps de mon entrainement, mais je tiens à mon indépendance, je veux pouvoir retourner chez moi quand je le désirs. Et pour poste du garde du corps, je l'accepte jusqu'à que... que mon nouveau Maitre ait besoin de moi...


J'avais dis la fin de ma phrase avec difficulté, mais je m'étais décidé, j'allais servir Connor par la suite, je ne voyais pas d'autres issues. Je soupirais à nouveau, je ne voulais pas m'expliquer sur ce point. Mais j'étais prêt à suivre quelque cours pour mon éducation, ceci me serait plus qu'utile. J'espérais qu'il allait comprendre mes motivations, et qu'il ne les jugerait pas surtout.

Code par xLittleRainbow pour Epicode

▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼






Invité
Invité
Ven 12 Jan - 10:06
détails
Une rencontre...
douloureuse.
Nouveau maître…
ft. Morgan
Ʃkaemp はは ™️

Alors que Tyler était bien décidé à laisser planer un léger doute sur ce qui allait se dire par la suite, soit dans son bureau, soit pendant la prochaine leçon du jeune homme, il écoutait tout de même les paroles de son hôte tout en quittant la pièce. Le travail allait être important et le défi amusant, c’était déjà ça de gagné, le divertissement se faisant rare pour un homme de son rang, si on omettait bien évidemment la charge de travail conséquente apportée par son entreprise et par ses petites affaires personnelles contre AGC. Néanmoins, les dernières paroles de son invité réussirent à lui glacer le sang, ce dernier ne faisant alors qu’un tour dans l’organisme de Tyler. Un nouveau maître ? Comment un esclave libéré pouvait, juste après avoir dit ça, parler d’un nouveau maître, comme d’un emploi qu’on prendrait de son plein gré, sans se soucier de sa propre condition ? Il s’était figé un instant à ces mots, ses mains qui semblaient détendues, tout comme l’avait été tout au long de l’entretient, étaient désormais serrées, tout le corps de Tyler semblait avoir réagi aux paroles de l’hybride, comme une vague de colère et de dégoût irrépressible.

-Nous en reparlerons, ne t’en fais  pas. Si tu veux me voir, Amy t’indiquera où me trouver.  En prononçant ces mots, la voix de Tyler semblait plus grave, plus tendue, presque teintée de haine, qu’il espérait ne pas laisser transparaître, mais sa haine de l’esclavage était bien trop forte.

Après avoir pris la parole une dernière fois, il reprit sa marche, tendu et toujours très atteint par les dernières paroles qu’il tournait maintenant en boucle dans sa tête. Il ne pouvait vraiment pas comprendre comment un esclave libre pouvait parler de servir un nouveau maître sans s’énerver, hurler et se battre pour sa liberté. Tyler avait tellement fait pour les libérer, en voir un seul retourner vers un maître lui donnait la sensation d’échouer dans toute l’entreprise qu’il avait établie en quelques années, contre vents et marées. Une force d’information colossale pour faire tomber AGC, pour les infiltrer, exfiltrer leurs informations, trouver les esclavagistes, les neutraliser et libérer leurs esclaves, tout ça sans jamais laisser une trace de sa propre personne.

Tyler était tout de même connu comme un anti-esclavagiste, c’était de renommée nationale. Il était un homme puissant, avec beaucoup d’influence aussi économique, entrepreneuriale que politique. Tous les grands du pays avaient été secoués par la décision sans appel de l’homme d’affaire quand, à peine mis à la tête d’un empire familial florissant, il avait annoncé que plus un seul esclave ne serait à déclarer dans sa corporation. Il avait libéré ces personnes et leur avait offert un salaire et un logement, il avait augmenté la production de ses usines en les agrandissant et en ouvrant des boutiques, les nouveaux bénéfices compensant alors les dépenses provoquées par cette nouvelle politique. Il ne gagnait alors pas plus qu’avant, mais il n’avait rien perdu et maintenant que l’équilibre était établi,  la boutique qu’il comptait ouvrir bientôt, elle, ajouterait de nouveaux bénéfices au compte déjà bien trop plein de Tyler.
Mais bien que connu pour être opposé à l’esclavage et avoir libéré ceux travaillant pour son père, il n’avait jamais, aux yeux du monde politique, fait de trop grosses vagues. Il militait, affirmait son statut et cherchait à faire évoluer les lois sur la protection des non-humains mais il n’avait jamais, au grand jamais, dépassé le cadre légal. Enfin, pas aux yeux de tous.

C’était en se rappelant tout ça que  Tyler alla machinalement s’asseoir à son bureau, farfouillant dans ses dossiers pour retrouver quelques numéros de téléphone, quelques adresses et autres dossiers à traiter. Il avait du travail, toujours beaucoup de travail, beaucoup trop, peut-être. En tout cas, il savait qu’il travaillerait jusqu’à sa prochaine conversation avec son hôte,  qu’elle soit immédiate, le soir même ou bien des jours après. Tyler n’avait pas le temps de s’ennuyer. Il prit tout de même le temps de prendre une pochette vierge et d’y inscrire les notes qu’il put tirer de ces premiers entretiens. Il conservait bien des dossiers, énormément de dossiers, sans jamais toute fois marquer d’adresse ou d’information susceptible de mettre en danger ses petits protégés. Il consignerait principalement, dans ce nouveau dossier consacré à Mo, les évolutions de son éducation et quelques notes personnelles.

-Comment peut-on être libre et retourner à l’esclavage, je ne comprends pas…
Tyler se parlait à lui-même, toujours frustré de cette phrase qu’il avait entendu avant de se retirer… mais au moins il savait qu’il allait pouvoir apporter bien des choses à ce jeune homme.

Pendant tout ce temps, au rez-de-chaussée, Amy avait simplement été aux petits soins de Morgan, quoi qu’il ait pu demander, toujours serviable et prête à répondre aux questions que pouvaient se poser l’invité saugrenu auquel elle faisait face.

-Monsieur souhaite-t-il encore manger ou boire quelque chose ? Ou bien voulez-vous peut être visiter ou que je vous indique votre chambre ?  Amy s’inclinait en prononçant ces mots, comme le respect de l’hôte l’imposait en bonne société. Elle connaissait parfaitement son métier et le faisait avec une douceur et un dynamisme impressionnant, elle ne semblait pas jouer un rôle, elle semblait être la douceur qu’elle témoignait au travers de son travail.

Désolé pour le très long temps de réponse, j’avais pas trop la foi en ce moment :x

avatar
Messages : 119
Date d'inscription : 15/10/2017
Le chien pour qui mordre est une passion
Voir le profil de l'utilisateur




Morgan Hebimort
Le chien pour qui mordre est une passion
Sam 10 Fév - 11:52


Feat. Tyler
Une rencontre...
douloureuse.



« Apprécie ce que l'on te donne... »
Je le sentais se crisper à mes paroles, ceci ne m'échappa évidemment pas. J'avais l'œil si je puis dire. Il prononça quelque mot teinté de haine et je souris doucement. J'avais réussis d'une certaine manière à le provoquer. J'en était plus que fière. Bref qui qu'il en soit, je le regarderais partir, continuant à manger de mon côté. Je profitais de la servante présente pour commander de la vodka, j'en avais terriblement envie. Puis je me perdis dans mes pensées. Pourquoi cet homme voulait-il réellement m'aider? Je ne comprenais pas vraiment. Je n'étais pas du genre à me poser de question, je suivais le mouvement en règle général, même depuis que j'étais libre. Je soupirais alors, congédiant la servante pour le moment. Connor... je ne faisais que penser à lui, c'était atroce. Je savais pertinemment avec ce vampire que c'était la vie ou la mort. Et vu son don, il n'aurait aucune peine à me tuer. Je me touchais alors le ventre là où il m'avait poignarder. Je caressais la blessure de manière machinal, énervé au plus haut point. Comment est-ce que j'avais pu me faire avoir si facilement? La prochaine fois c'est lui qui sera poignardé. Je soupirais tout en buvant la vodka, je compris que Tyler ne reviendrait pas ce soir quand la domestique revint l'adresser la parole.

-"Je veux bien aller dans ma chambre..."

Je finis cul sec mon verre et je me levais, la tête me tournant légèrement. Je soupirais, suivant la femme jusqu'à une chambre plutôt agréable. Je le congédiais immédiatement, pour aller m'étendre rapidement dans mon lit. Je sentais que l'entrainement commencerais le lendemain matin. Mais j'avais un mot à transmettre à mon.. comment est-ce que l'on appel ça? A celui qui allait s'occuper de moi. Je demandais un bout de papier et de quoi écrire, ce que l'on m'apporta rapidement et j'écrivis d'une écriture penchée et sale:

Taler

Je souète aprendr a écrir an + de me batre...cera tu capable de me l'aprendr?
ou nom? merci Morgan.


Je donnais le papier à la bonne qui alla le lui amener et puis je m'allongeais et je m'endormais rapidement, afin d'être prêt pour le lendemain et être en forme pour apprendre ce que j'avais à apprendre.

Code par xLittleRainbow pour Epicode

▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼






Invité
Invité
Mar 20 Fév - 20:42
détails
Une rencontre... douloureuse
Première leçon...
ft. Morgan
Ʃkaemp はは ™️

Tyler travaillait désormais dans son bureau, encore et toujours des dossiers compliqués. Cette fois au moins, aucune histoire de harcèlement ou de quelque rixe humain contre non-humain que ce soit. Le réconfort restait bien petit face à l'ennuie sempiternel qu’entraînait le traitement de tous ces papiers. Heureusement que ses activités secrètes étaient plus intéressantes. Au moins, son invité du jour allait apporter un peu d'activité à Tyler dans les jours qui suivraient. Tyler prit d'ailleurs directement le temps d'appeler son maître pour l'aider à apprendre à Mo à écrire et son vieux maître d'arts martiaux afin de l'assister dans l'enseignement martial qui serait donné au jeune hybride, il savait bien qu'il était capable de l'entraîner seul mais il tenait à ce que son vieux maître lui apporte son avis et surtout, qu'il puisse lui inculquer certaines bases qu'il maîtrisait bien mieux que Tyler, principalement quant aux valeurs fondamentales de l'esprit nécessaire aux arts martiaux, notre homme d'affaire sachant bien qu'il manquait d'humilité et qu'il n'aurait donc pas toute la facilité à enseigner ce point.

Il ne fallu que quelques temps avant que Tyler entende un léger son au fond du couloir, le bruit d'une porte refermée, Mo était donc resté et avait pris place dans sa chambre. Tant mieux, ce dernier allait pouvoir bénéficier d'un enseignement qu'il n'aurait jamais pu espérer avoir autrement. Les pas dans le couloir, sûrement ceux d'Amy, ne prenaient pas l'escalier vers ses quartiers personnels pour enfin jouir de son repos journalier bien mérité, au lieu de cela, la domestique se rapprochait, d'un pas calme et assuré, du bureau du maître des lieux. Une fois les pas arrivés au niveau de la porte du bureau, bien évidemment toujours fermée, cette dernière frappe trois coups légers mais secs, comme il était de coutume de le faire. N'attendant pas de réponse, Amy entra dans le bureau, referma la porte sans la claquer, afin de ne pas faire trop de bruit puis s'inclina profondément vers Tyler afin de le saluer, ce dernier avait beau lui répéter qu'il n'était pas nécessaire de s'incliner autant, Amy y tenait... tous ses employés continuaient d'ailleurs de le faire, malgré les invitations de Tyler à le traiter comme si il était leur égal. Après cette révérence, Amy put enfin mettre l'homme d'affaire au courant de ce qu'était le bout de papier qu'elle tenait dans sa main.

-Monsieur, votre invité m'a demandé de vous remettre ce mot, il semblait tenir à ce que vous l'ayez assez prestement.

-Merci bien, Amy.

Lisant le mot apporté par Amy, de la part de Mo, Tyler put constater l'ampleur du travail qui serait à réaliser. Son orthographe était déplorable, sans parler de son sens du verbe et de sa façon d'écrire les noms propres... au moins le jeune homme avait pensé à mettre des majuscules, c'était une consolation, bien maigre certes, mais tout de même. C'était officiel, demain, Morgan aurait un cours sur les bases de l'écriture, sans aucun doutes.

-Nous allons avoir du travail, ma chère Amy... enfin, je crois que j'en aurais beaucoup mais nos bon vieux enseignants aussi...

-Je crois en vos capacités, maître Komiyada.

-Je t'ai déjà dit de m'appeler Tyler, tu sais bien que je n'aime pas ces conventions trop nobliottes... j'ose espérer pouvoir te considérer plus comme une amie que comme une domestique...

-Bien, Tyler. Je suis désolée.

-Ne le sois pas, penses simplement que tu es mon égale.

-Très bien, voulez... veux-tu boire un café ou un thé? V...tu... semblez avoir beaucoup de travail cette nuit, vous en aurez sûrement besoin.

-Avec plaisir, passes le mot à Adam, il le fera, comme tous les soirs, toi, vas enfin te reposer, tu dois être épuisée.

-D'accord, je vous souhaite une bonne nuit, m... Tyler.

-Bonne nuit à toi... et ça finira par devenir naturel, ne t'en fais pas.

Souriant de bon cœur à cette situation, Tyler ponctua sa phrase d'un clin d’œil à la fois bienveillant, amusé et un brin charmeur à sa domestique, toujours bien jeune et jolie. Enfin, cette dernière se retira, alla transmettre les souhaits de son employeur au majordome puis prit enfin le temps d'aller prendre soin d'elle, se laver et dormir.

Se parlant à lui même, Tyler continua ses dossiers, un café bien fort à la main, laissant la nuit avancer un peu avant d'aller enfin se coucher, vers les coups de trois heures du matin, une fois plusieurs dossiers clôturés et avoir bien organisé les cours de son jeune invité, il savait qu'il allait enfin pouvoir profiter d'une nuit qui serait de toutes façons de courte durée et emplie d'un sommeil mauvais, comme depuis des années.

La journée du lendemain commencerait donc sur les coups de 8h, avec un premier entraînement martial, à jeun. Ensuite seulement ils prendraient le petit déjeuner, entre 9h30 et 10h, puis Tyler apprendrait quelques notions d'étiquette à Mo, l'occasion aussi de se promener dans les jardins magnifiquement organisés par une équipe de jardiniers incroyablement doués. Après il serait temps de prendre le déjeuner avant d'aller passer un temps de l'après midi à apprendre à écrire. Une fois tout cela fait, Tyler reprendrait un moment avec Mo pour lui redonner une petite leçon d'arts mariaux, pour clôturer correctement la journée et laisser le reste du temps libre au jeune hybride, pour les prochain jours, ce programme serait le quotidien de Tyler et Mo, puis il pourrait reprendre un rythme réadapté au rythme de vie du jeune homme. Bien évidemment, Tyler savait que Mo était encore blessé, les entraînements seraient donc adaptés à cette condition, il le fallait bien.

Hors-sujet.

avatar
Messages : 119
Date d'inscription : 15/10/2017
Le chien pour qui mordre est une passion
Voir le profil de l'utilisateur




Morgan Hebimort
Le chien pour qui mordre est une passion
Jeu 22 Fév - 3:28


Feat. Tyler
Une rencontre...
douloureuse.



« Apprécie ce que l'on te donne... »
Je dormis étonnement bien... dans un bon lit pour une fois. Ceci me changeait de mon matelas complètement défoncé et de mon sommier plutôt dur. Je trouvais rapidement le sommeil, malgré les millions de questions qui tournaient dans ma tête. Pourquoi moi? Pourquoi cet homme voulait m'aider? Je n'avais, à présent, rencontré que des gens qui voulaient abuser de ma personne, mise à part les quelques patrons que j'avais eux où il y avait un échange équivalent. Mais là je ne comprenais pas cette gentillesse, cette générosité. Je n'en valais pas vraiment la peine, j'étais persuadé d'être bon à jeter. Alors pourquoi Tyler faisait-il ça? Ceci me torturait l'esprit. Avait-il vu quelque chose en moi? Est-ce que je valais plus que ce que j'imaginais. Tant de questions sans réponses... Tant de questions qui ne franchiront jamais mes lèvres.

Le matin, le réveil fut assez difficile, je râlais un peu, restant discret. Je ne voulais pas vraiment être ingrat. Et puis la force de cette homme avait attisé ma curiosité. Je voulais atteindre son niveau, pas pour moi, pour Connor... Je ne comprenais toujours pas. Bref, je suivais le programme qu'il m'avait concocté à la lettre, prenant tout de même soin de ma blessure. Je ne posais pas trop de questions à Tyler, je restais la plupart du temps discret. Je n'aimais pas trop les cours d'écriture et de lecture et je le faisais bien comprendre, surtout qu'entre temps, j'avais trouvé un travail dans un bar et le patron m'en donnait aussi. J'avais trouvé de l'aide... et je m'appliquais. D'un côté je ne voulais pas les décevoir, mais je ne voulais pas m'attacher à ces personnes non plus. D'où ma discrétion et mon manque de conversation.

Une fois totalement guéris, je faisais des allés et retours entre mon chez-moi et la maison de Tyler... puis je finis par habité chez lui pour le moment. C'était plus pratique pour moi, moins de trajet à faire et je pouvais plus facilement jongler avec mon travail et passer un maximum de temps à m'entrainer, que ce soit avec Tyler, un professeur ou tout seul. Je remarquais que mon corps se transformait, je me musclais rapidement. Mon attitude aussi changea pas mal... je montrais un peu plus de respect, et j'étais bien moins arrogant. J'arrivais un peu à accepter la défaite, même si comme un gosse je boudais régulièrement si je n'avais pas le dessus. Un ou deux mois devaient avoir passé... je n'avais pas trop la notion du temps. Un midi, lors du déjeuner, alors que je mangeais avec Tyler, je le fixais de manière insistante. Pour une fois... les mots qui brûlaient mes lèvres s'en échappèrent.

-"Affronte moi!"

Ce n'étais pas une question, ni un ordre. Mais plutôt une exigence. Je voulais voir mon évolution.. je voulais voir si je m'étais un peu approché de lui ou si j'étais encore loin derrière. Je me levais alors, ne finissant pas mon repas et prenant appuis sur la table attendant sa réponse avec impatiente. Mon cœur s'accélérait, d'un certain côté je stressais à l'idée de le combattre, j'avais tellement peur d'être resté au point fixe. Mais je devais savoir... je voulais savoir.

Code par xLittleRainbow pour Epicode

▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼






Invité
Invité
Jeu 1 Mar - 15:43
détails
Une rencontre...
douloureuse.
Demain...
ft. Morgan
Ʃkaemp はは ™️

L’entrainement se passait à merveilles, Morgan progressait bien même si il semblait parfois présenter quelques lacunes quant aux activités intellectuelles. Au moins sur le combat, il faisait preuves d’une volonté de progrès à toute épreuve, ce dernier avait fait d’immenses progrès mais il gardait une tendance forte à se laisser embarquer par sa propre fougue. Tyler doutait tout de même du fait qu’il arriverait un jour à canaliser cette fougue chez l’hybride, bien que tout ceci soit possible en cherchant un peu, certes. Néanmoins, pour toute la durée du mois de formation qu’avait imposé Tyler, Mo fut un jeune apprenti exemplaire.

Ce jour-là, environs deux mois après les leçons quotidiennes, les leçons avaient été encore et toujours les mêmes, bien que plus espacées, Mo ayant repris une vie de son côté. Cependant, Tyler attendait le repas pour prévenir Mo qu’aujourd’hui, pour des raisons qui ne concernaient que Tyler, il ne lui donnerait pas de cours mais que seul son vieux maître serait présent. Évidemment, Tyler n’allait pas expliquer le pourquoi du comment à Mo mais lui savait ce qui allait se passer, c’était son jour de transformation, il ne savait jamais à quelle heure ça allait le prendre, bien que majoritairement, ceci n’arrivait que le soir. Cependant l’homme d’affaire avait pris l’habitude de s’enfermer juste après le repas et ce, jusqu’au lendemain matin. Mo aurait surement du mal à comprendre mais il n’aurait pas le choix, de toute façon.

Les choses se compliquèrent pour Tyler quand, entre deux bouchées, comme poussé par une impatience caractéristique du jeune hybride, ce dernier se leva, sans finir son assiette, s’appuyant sur la table avec détermination en demandant d’affronter Tyler. Oui, ce moment, Tyler savait bien qu’il allait arriver bien avant qu’il n’estime lui-même que son apprenti serait prêt. C’était normal, cela faisait trois mois que le jeune homme travaillait d’arrache-pied pour s’améliorer et vu son niveau de patience, c’était énorme. Seulement, trois mois de travail ne suffisent pas pour devenir un excellent guerrier, ça, il ne le comprendrait qu’avec l’exemple. Tyler avait de toute façon prévu d’accepter ce genre de défi.

-Je t’affronterai, Morgan. Seulement, aujourd’hui je vais être obligé de te laisser en compagnie du maître. Il t’entrainera aujourd’hui et nous nous affronterons demain. Seulement, je tiens à te dire que pour moi, tu n’es pas encore prêt. Tu as progressé énormément, c’est un fait que je ne peux te cacher… mais tu as encore beaucoup à apprendre. En attendant, finissons notre repas, il serait impoli de laisser le travail des cuisiniers ainsi, mon ami.

Continuant de manger tranquillement, Tyler se passait tout de même en revue les risques encourus d’avoir accueillis ainsi un étranger chez lui, qui pourrait découvrir pour de bon son secret. Si quelqu’un parlait de ça, il pourrait avoir AGC sur le dos… il ne serait pas impossible que bien des choses changent si le monde savait sa situation. Cela dit, Tyler, lui, ne changerait pas pour autant et puis il faisait confiance à Mo, il n’était pas malin, certes, ni même patient mais il avait au fond de lui quelque chose qui se rapprochait d’une honnêteté.

A peine le repas fini, Tyler salua Mo, expliquant encore qu’il ne pourrait dans tous les cas pas être disponible aujourd’hui, il alla aussi accueillir le vieux maître d’arts martiaux qui, comme toujours, était à l’heure. Il lui confia Mo, lui précisant qu’il devait le préparer pour demain, pour un combat contre lui. Le maître savait le niveau de Tyler, il savait bien que si, comme Mo, il avait mis du temps à acquérir les valeurs morales dispensées dans cet enseignement, il avait des capacités physiques qui dépassaient de loin les siennes. Seulement, le maître savait aussi que ce n’était pas dû qu’au prodige du jeune homme, mais bien aussi à sa nature de Lycan.

Après avoir laissé l’élève et le maître partir dans le dojo, Tyler alla donc s’enfermer dans sa pièce renforcée, comme il le faisait depuis des années. Il déposa ses habits dans un petit casier, afin de ne pas les déchirer en se transformant, puis se mit en position pour méditer jusqu’au moment fatidique où il commencerait sa transformation.

C’est en début de soirée, quand le soleil commença à se faire bas que la transformation commença, la douleur crispait le corps tout entier de l’homme d’affaire, lui arrachant des hurlements presque plus bestiaux qu’il ne pouvait en produire une fois changé. La douleur était toujours la même, toujours intense, toujours aussi insupportable. Tyler ne pouvait pas considérer ça comme autre chose qu’une malédiction, tant de souffrance pour une apparence aussi monstrueuse et dangereuse… Enfin, après deux heures qui auraient pu en sembler des centaines, un monstre hideux à la pilosité éparse avait remplacé le beau jeune homme pourtant plein de charme sous sa forme humaine. Ses membres semblaient trop longs, sa silhouette était presque émaciée, pourtant il était clair que nous distinguions une musculature impressionnante sur la bête…au moins, Tyler était maître de ses faits et gestes même s’il était incapable de parler. La nuit passa donc, avec une bête prostrée dans un coin, attendant que la cruauté du temps ne lui accorde de retrouver sa véritable apparence.
Ce n’est que le matin suivant que Tyler put, aux premiers rayons du soleil, refaire irruption dans le manoir, propre et bien habillé mais visiblement épuisé. Il alla donc faire le tour habituel de ses employés, afin de les saluer, en attendant de retrouver Morgan au petit déjeuner, afin de manger et d’enfin passer à l’action. Tyler ne savait qu’une chose, il allait tester Morgan aujourd’hui, pas l’affronter. Il savait bien que la victoire était inéluctable, l’hybride n’était pas prêt. Mais il voulait le tester, voir ses actions et réactions, voir si tout ce qu’il lui avait appris avait été intégré… il prendrait donc quelques minutes pour le jauger et constater si les progrès ont été mécanisés par le jeune homme. Puis seulement, il n’aurait pas le choix, il terminerait le combat en battant Morgan, bien qu’il ferait son possible pour le neutraliser et arrêter le combat sans le blesser de quelque façon que ce soit, le but n’était pas là.

Après avoir salué tout le monde, Tyler s’installa enfin à table, face à un petit déjeuner particulièrement copieux, ses domestiques étant au courant de ce qu’avait vécu Tyler et des forces qu’il avait besoin de récupérer. Mo lui faisait face, comme à son habitude. L’homme d’affaire mangeait avec un appétit qu’il n’avait jamais montré à Morgan, bien trop affamé et en besoin de reprendre des forces pour se tenir à la distinction qui le forçait habituellement à vivre dans la mesure et la bienséance.

-Excuses mon appétit, Mo, disons que mon absence d’hier m’a quelque peu donné faim. Dès que nous aurons finis, nous pourrons aller au dojo. Mais j’ai faim et il me faut me repaitre avant, sinon je n’aurais aucune force, ça serait dommage de te battre contre la moitié de ton adversaire, n’est-ce pas ?

Tyler, pour le coup, était honnête et un peu menteur, il avait faim, très faim, c’était un fait. Cependant, même après son petit déjeuner il resterait un peu diminué quant à la fatigue qui l’accablait. Néanmoins, il restait bien assez en forme pour cet exercice.

Hors-sujet.


avatar
Messages : 119
Date d'inscription : 15/10/2017
Le chien pour qui mordre est une passion
Voir le profil de l'utilisateur




Morgan Hebimort
Le chien pour qui mordre est une passion
Sam 3 Mar - 6:31


Feat. Tyler
Une rencontre...
douloureuse.



« Apprécie ce que l'on te donne... »
Je sentais mon coeur accélérer dans ma poitrine dans l'attente de sa réponse. J'avais l'impression d'être une jeune pucelle face à son premier amant. Bon la comparaison est un peu douteuse... mais je ne savais pas trop comment l'expliquer autrement. La réponse ne se fit pas attendre et comme à son habitude, Tyler était franc et respectueux. Il ne pouvait pas hein? Je sais que ce n'était pas la peur qui l'empêchait d'accepter immédiatement. C'était clairement autre chose dont je n'étais pas au courant et il avait le droit d'avoir des secrets, tout comme j'avais les miens. Je me rassis alors pour seule réponse, hochant de la tête pour lui dire que j'acceptais et je finis mon repas dans le calme et le silence. Une fois le repas fini, c'est la mine boudeuse que je suivis Tyler qui me confia au maitre. Un homme que je respectais par dessus tout. Jamais je n'avais osé dépassé les limites avec lui. Je n'avais pas non plus cherché a avoir la moindre attache avec ce dernier. Si bien que je ne savais rien de lui et ceci me convenait parfaitement. Connaitre son passé, sa vie... ne m'amènerait à rien et ne me rendrait pas plus fort. Je lançais un regard de défi à Tyler avant de le quitter, pour lui faire comprendre qu'il n'avait pas intérêt à me fait faux bond le lendemain.

L'entrainement se passa bien avec le maitre, comme toujours il m'expliquait les gestes et me les montraient parfois quand je ne comprenais pas et je m'exécutais sans me plaindre, sans râlé. Mon corps était forgé pour le combat, il ne manquait plus qu'à le façonner entièrement, afin d'en faire une lame aiguisée qui pourrait absolument tout couper. J'avais encore quelque problème pour respirer et pour me concentrer, j'étais trop vite distrait et rapidement essoufflé. Nous avions donc travaillé cela tout le temps de l'entrainement. Je ne devais pas me laisser emporter, contrôler chacun de mes muscles et surtout respirer correctement. Le maitre m'épuisa littéralement. Si bien que je mangeais pour quatre au diner, seul sans Tyler pour m'accompagner. Je passais la soirée à m'entrainer seul, repensant aux conseils du maitre pour combattre Tyler, car oui, il m'en avait donné plusieurs, mais m'avais également dit que je n'étais pas prêt pour cela. Il me conseilla surtout de ne pas me précipiter et d'analyser la situation avant de donner un coup et de surtout ne pas me laisser emporter par la rage qui m'habitait. C'était facile à dire.

Je me couchais vers les trois heures du matin, complètement épuisé, les muscles en miette, me demandant ce que faisait Tyler à cette heure-ci. Pour dire vrai, cette homme me perturbait au plus au point. Pourquoi est-ce qu'il était aussi bienveillant? Pourquoi est-ce qu'il ne m'ordonnait rien et ne me frappait pas juste pour le plaisirs? Il m'aidait... et surtout il me respectait. Je ris doucement dans mon lit. C'est ce genre d'homme que je devrais aimer, sans aucun doute. Il serait le partit idéal, et certainement un bon amant. Mais voilà, j'étais obsédé par un autre homme qui était tout l'inverse de lui. Et en y réfléchissant aucun des deux ne voudrait réellement de moi. Je n'étais le genre de personne désirable, loin de là. Je soupirais alors, m'endormant sur ces pensées, comptant les différences qu'il y avait entre Connor et Tyler... et le sommeil m'emporta avant que je ne puisse finir. Je me réveillais tôt, le sommeil m'ayant quitté et l'impatience me gagnant. Je commençais par courir un peu autour du dojo pour m'échauffé et surtout pour essayer d'évacuer la tension de la veille.

Puis je me dirigeais, en sueur à la salle à manger. Je m'installais et vit Tyler arriver, l'on me servit en même temps que lui et je fus évidemment surpris par la quantité qu'il mangeait. Mais je ne posais pas de questions. J'aurais pu pourtant... lui demander ce qu'il lui arrivait, m'inquiéter pour lui, mais non. S'il souhaitait m'en parler je l'écouterais, même si je ne vois pas à quoi cela pourrait mener. Je savais pas son odeur qu'il n'était pas entièrement humain, je l'avais compris aussi par sa force. J'étais un hybride et j'avais donc un bon odorat. Mais j'avais jugé que cet aspect de sa vie ne me concernait pas tant qu'il ne le souhaitait pas. Il prit la parole et je l'écoutais tout en mangeant gentiment pour ne pas avoir de maux d'estomac lorsque l'on se battrait. Je souris doucement à ses paroles, comprenant totalement que quoi qu'il arrive, il n'allait pas être au top de sa forme aujourd'hui.

-"C'est vrai... ce serait dommage, mais je suis sur que même avec la moitié de ta force tu risques de gagner... je me trompe? "

J'étais un peu sarcastique et un peu vexé qu'il ne me dise pas franchement son problème de fatigue. Je l'avais compris. J'étais idiot, mais jusqu'à une certaine limite. Je finis de manger et l'attendis... une fois qu'il eut avalé son repas, je sortis pour me diriger au dojo et m'échauffer. Le laissant faire de même, ce n'était pas le moment de se blesser. Une fois tous les deux prêts, nous nous installions l'un en face de l'autre. Je le jaugeais avant de rapidement attaquer par la droite, rapidement... bien plus rapide qu'avant, puis je me stoppait d'un coup avant de pivoter et de tenter de lui donner un coup de coude dans l'abdomen, comptant sur l'élan que j'avais pris pour lui faire mal. J'utilisais ma force autrement, de manière plus précise et bien plus sournoise ainsi que de manière plus efficace. J'allais lui montrer que j'avais changé!

Code par xLittleRainbow pour Epicode

▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼






Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
AG-Corporation :: Flood :: Corbeille :: Rps abandonnés-
Sauter vers: